Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Cher m'est le sommeil, plus encore d'être en pierre tandis que durent le mal et la honte ...

Publié le 23 Avril 2014 par Thaddée in Lecture Au coin du feu, Journal d'un écrivain

The sleep of Michelangelo

The sleep of Michelangelo

Caro m'è il sonno, e più l'esser di sasso
mentre che 'l danno e la vergogna dura.
Non veder, non sentir m'è gran Ventura.
Pero non mi destar; deh, parla basso!

extrait de "Rime" Recueil de poèmes de Michel-Ange

Cher m'est le sommeil, plus encore d'être en pierre

Tandis que durent le mal et la honte

Ne pas voir ni entendre m'est grande chance

Mais ne m'éveille pas, de grâce, parle bas !

Quai meraviglia è, se prossim'al foco
mi strussi e arsi, se or ch'egli è spento
di fuor, m'afflige e mi consuma drento,
e 'n cener mi riduce a poco a poco?
Vedea ardendo si lucente il loco
onde pendea il mio greve tormento,
che sol la vista mi facea contento,
e morte e strazi m'eran festa e gioco.
Ma po' che del gran foco b splendore
che m'ardeva e nutriva, il ciel m'invola,
un carbon resto acceso e ricoperto.
E s'altre legne non mi porge amore
che lievin fiamma, una favilla sola
non fie di me, si 'n cener mi converto.

extrait de "Rime" Recueil de poèmes de Michel-Ange

Est-ce merveille, alors que le feu du dehors

s'est éteint qui m'incendiait, si je demeure

consumé au-dedans d'une cruelle ardeur

qui, petit à petit, va me réduire en cendres ?

Tout en brûlant, je découvrais si rayonnant

le lieu d'où provenait mon lancinant supplice

Que sa vue seule me donnait contentement

et que la mort et tourments m'étaient fête et délice.

Or le Ciel m'a pris la splendeur du grand foyer

dont mon ardeur était nourrie : je ne suis plus

qu'une braise, vive encore, mais enfouie.

Et si l'Amour ne me fournit point d'autres bois

qui la rallume, il ne restera plus de moi

le plus petite étincelle : rien que des cendres.

Commenter cet article
L
Dormir un programme que je connais qu'en rêve <br /> A bientôt
Répondre
J
Il n'est pas facile de traduire Michel Ange!!! <br /> Cet homme était un génie dont nous admirons encore aujourd'hui les oeuvres! Sous la coupole qu'il conçut les hommes se pressent....à cet instant meme....<br /> Bonne journée petite!
Répondre
L
Non sapevo che fossi una personna che parla l'italiano...
Répondre
F
le sommeil est utile à l'homme
Répondre