Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Une histoire qui ne veut pas se laisser raconter

Publié le 21 Avril 2014 par Thaddée in Journal d'un écrivain, Les blogs et moi

C'est l'histoire d'un homme qui se pose des questions...

C'est l'histoire d'un homme qui se pose des questions...

Ça y est. Quelle fierté. Quel soulagement. J'ai terminé ce matin la première partie de mon roman : 114 pages sur l'ordi. Cette première partie se termine comme elle a commencé : dans l'obscurité.

Ce n'est pas tant l'histoire d'un homme qui se pose des questions, qu'un homme à qui l'on pose des questions. Et qui se craquelle doucement tout au fond de lui, comme ces vieux livres desséchés qu'on entend craquer sitôt qu'on les ouvre. Un de ces livres, un de ces hommes, qui refusent de livrer leur histoire.

Monch

Monch

En parlant d'histoire. Comme souvent, j'effectuais hier soir des recherches sur Internet. Et de fil en aiguille voilà que je tombe sur un blog bien de chez nous, puisque il est hébergé chez Overblog.

Je passerai la soirée à lire ce blog comme j'aurais lu un livre.

C'est le journal d'un ancien détenu des Baumettes, au quartier des isolés, c'est à dire des pointeurs, des violeurs. Le récit, jour après jour, heure après heure, de l'enfermement, des privations, de la solitude, de la violence, de l'insalubrité, de la folie.

C'est le témoignage sur le vif d'un calvaire vécu au quotidien dans la saleté carcérale et le douloureux reniement de soi.

Ça se lit avec la gorge serrée parce que c'est un livre-vérité qui ne triche pas, qui va au fond des choses, seraient-elles choquantes.

Son auteur Bruno joue la carte de la plus terrible des honnêtetés. Il pourrait le dire sur le ton brutal des taulards, avec une colère tout ce qu'il y a de crade. Mais non. Bruno l'ancien détenu des Baumettes écrit avec mesure, avec sincérité, et même il convoque en cellule, au milieu du désespoir de l'abandon, l'imprévisible poésie de l'âme humaine et des amitiés qui se nouent au plus fort de la désespérance.

Un grand moment d'émotion pour celles et ceux qui voudront bien écouter, comprendre, compatir, et pourquoi pas, le remercier.

Exposition Dans les prisons de Lyon…

Dans les prisons de Lyon

Dans les prisons de Lyon

Dans les prisons de Lyon….
Photographies de Bruno Paccard
Dessins et Photographies d’Ernest Pignon-Ernest


Galerie FAIT & CAUSE
58 rue Quincampoix 75004 Paris – tel +33(0)1 42 74 26 36
Exposition du vendredi 4 avril au samedi 17 mai 2014 – Galerie ouverte du mardi au samedi, de 13h30 à 18h30
SOPHOT.COM le site de la photo sociale

Arty

Commenter cet article
F
Coucou, comment ? Aucun comm sur cet article ?! Merci pour ces découvertes. Je vois que tu "bosses" à fond. Bravo. Gros bizoux, je suis en mode " qui suis-je, où vais-je, etc."caresses à Felix
Répondre