Ils ont tué Charlie

Publié le par Thaddée

Quand les armes parlent et tuent ceux qui parlent avec leur plume

Je me demandais quel genre de catastrophe allait inaugurer cette nouvelle année 2015. C'est arrivé ce matin, mercredi 7 janvier, à 11:30. Des hommes en noir, cagoulés et lourdement armés ont fait irruption dans les locaux de Charlie Hebdo pour y déclencher une fusillade des plus nourries, laquelle a tué 11 personnes, 9 employés et 2 policiers, et en a blessé 10 autres, dont 5 grièvement.

Charlie Hebdo, c'est un journal satirique. On aime ou on n'aime pas le ton et le propos. Il n'empêche. Que des tueurs se sont directement attaqués à la liberté d'expression si chère à notre culture, à notre pays.

Ils ont tué Charlie

Les locaux de Charlie Hebdo avaient été déjà incendiés. On n'avait alors qu'à déplorer des pertes matérielles : des ordinateurs, des données informatiques, certes c'était grave mais il n'y avait aucune victime.

Cette fois il y a des morts et des blessés graves.

Le message est clair : certaines personnes, certains groupes politiques et religieux ne veulent pas que les Français expriment leurs idées en France.

Ils ont tué Charlie

Je ne fais pas partie des lecteurs inconditionnels de Charlie Hebdo, mais j'ai chez moi leur Hors-Série consacré aux sectes, un numéro vraiment très bien documenté, très instructif, qui démonte le processus d'asservissement des particuliers, familles et sociétés qui tombent dans le piège. J'ai beaucoup appris en le lisant. Les dossiers de Charlie Hebdo ce n'est pas du vent ; c'est du solide, avec des enquêtes sur le terrain, par des pros de l'information.

Ils ont tué Charlie

Dans le même temps, le dernier roman de Michel Houellebecq, "Soumission", fait polémique. Il y parle d'une France future islamisée. On lui reproche de jouer sur les craintes des Français, on lui rappelle sa responsabilité d'écrivain. Mais n'est-il pas du devoir d'un écrivain, fût-il journaliste ou romancier, de pointer du doigt ce qui va mal ? Faut-il se taire sous prétexte que des clans islamiques ne tolèrent pas notre liberté d'expression ? Faut-il s'interdire de penser et de dire, au motif qu'il est dangereux d'avoir et d'avouer des opinions personnelles, des opinions politiques, des convictions religieuses ?

Ça m'a fait un choc d'apprendre tout à l'heure que des gens de chez Charlie Hebdo étaient morts. La menace contre les journalistes est réelle mais d'un point de vue plus général, ce n'est pas seulement la presse qui est visée, ce sont aussi ses lecteurs, c'est aussi toute la population française et son droit fondamental d'écrire et de parler ; c'est notre identité, et notre liberté.

Ils ont tué Charlie

Commenter cet article

Jean-François 08/01/2015 20:38

Il fallait exprimer son indignation et sa révolte. Tu l'as très bien fait pour nous tous. Bravo et Merci !

Thaddée 08/01/2015 22:16

Merci à toi Jean-François, il est vrai que ce qui s'est produit ne peut pas laisser indifférent, et je ne connais personne qui n'ait pas éprouvé un choc en apprenant la nouvelle. Bonne soirée à toi, je reviendrai commenter tes pierres, je n'ai pas oublié.

flipperine 08/01/2015 00:28

c'est une atteinte à la liberté comme tu le dis

nous sommes de tout coeur avec les familles des victimes

Poupette 07/01/2015 21:11

Ma maîtresse dit " JE SUIS CHARLIE "

Thaddée 08/01/2015 22:14

Ta maîtresse a raison, et depuis l'attentat nous sommes toutes et tous un peu Charlie, parce que nous voulons rester libres de penser et de nous exprimer. Caresse, Poupette.

Dame mauve 07/01/2015 17:22

Incroyable mais vrai! Ces islamistes sont une calamité. Ils ne nous fermeront pas le bec. La politique de Hollande est la cause de tous ces drames.Toujours plus de mosquées, toujours plus d'islamistes et voilà...

Thaddée 07/01/2015 17:51

Ils ont tué Charb et Cabu, je n'arrive pas à y croire. Je me demande comment le journal va pouvoir survivre à ça.