Vieux Lyon, Saint-Jean

Publié le par Thaddée

C'est toujours un plaisir de faire un tour du côté de Saint-Jean, parcourir ses ruelles animées, vivantes, et pittoresques. Haut lieu touristique de Lyon, le quartier de Saint-Jean n'appartient plus guère à ses habitants. Les étrangers, parmi lesquels les Asiatiques avec leurs ombrelles brillantes, l'assiègent littéralement du début à la fin de l'été. Il n'est pas une chaise de terrasse qui ne soit occupée, pas un pavé qui ne s'affaisse sous le pas nonchalant des promeneurs. Enseignes écaillées, niches à statues, bouges obscurs, vitrines rutilantes, marchands de soie, de glaces, de gaufres, d'antiquités, tout participe à l'agitation de la vieille fourmilière. On visite, on achète, on mange, on boit. Les curieux poussent les portes cochères, en quête d'une traboule ou d'une boutique au fond de la cour. Des milliers et des milliers de gens passent par là depuis plusieurs centaines d'années.

Un grand classique : les bords de Saône avant de traverser le pont pour accéder à Saint-Jean

Un grand classique : les bords de Saône avant de traverser le pont pour accéder à Saint-Jean

J'ai traversé le pont : me voici à Saint-Jean par "franc beau" temps

J'ai traversé le pont : me voici à Saint-Jean par "franc beau" temps

Ce qui saute aux yeux tout de suite, ce sont les couleurs bonbon qui font du Vieux Lyon un gâteau bien appétissant. Derrière la grille, un énorme lion.

Ce qui saute aux yeux tout de suite, ce sont les couleurs bonbon qui font du Vieux Lyon un gâteau bien appétissant. Derrière la grille, un énorme lion.

En haut : un bout de la basilique de Fourvière ; au milieu et en bas, un bout de la cathédrale Saint-Jean, connue pour son horloge astronomique
En haut : un bout de la basilique de Fourvière ; au milieu et en bas, un bout de la cathédrale Saint-Jean, connue pour son horloge astronomique
En haut : un bout de la basilique de Fourvière ; au milieu et en bas, un bout de la cathédrale Saint-Jean, connue pour son horloge astronomique

En haut : un bout de la basilique de Fourvière ; au milieu et en bas, un bout de la cathédrale Saint-Jean, connue pour son horloge astronomique

Le genre de petites terrasses affriolantes qui jonchent le parcours : comment résister ?
Le genre de petites terrasses affriolantes qui jonchent le parcours : comment résister ?

Le genre de petites terrasses affriolantes qui jonchent le parcours : comment résister ?

Très populeuse, la rue centrale

Très populeuse, la rue centrale

Le rouge est mis. En bas : Guignol. Ne pas oublier que c'est un enfant du pays !
Le rouge est mis. En bas : Guignol. Ne pas oublier que c'est un enfant du pays !

Le rouge est mis. En bas : Guignol. Ne pas oublier que c'est un enfant du pays !

Incontournable, le bouchon lyonnais où l'on mangera de la tripaille, une spécialité de ce bon vieux Lugdunum

Incontournable, le bouchon lyonnais où l'on mangera de la tripaille, une spécialité de ce bon vieux Lugdunum

Pour ne pas oublier que Saint-Jean est un vieux, très vieux quartier

Pour ne pas oublier que Saint-Jean est un vieux, très vieux quartier

Une guide donne des explications à ses clients

Une guide donne des explications à ses clients

Surprise : au fond d'une cour, de lumineux jardins suspendus

Surprise : au fond d'une cour, de lumineux jardins suspendus

De nombreuses statuettes et statues se nichent dans le coin des maison. Pas toujours des Vierges.
De nombreuses statuettes et statues se nichent dans le coin des maison. Pas toujours des Vierges.

De nombreuses statuettes et statues se nichent dans le coin des maison. Pas toujours des Vierges.

De bien curieux personnages anachroniques. En bas, un chevalier dans son armure garde l'entrée d'une boutique médiévale où joue une petite musique inspirée du Moyen-Âge.
De bien curieux personnages anachroniques. En bas, un chevalier dans son armure garde l'entrée d'une boutique médiévale où joue une petite musique inspirée du Moyen-Âge.

De bien curieux personnages anachroniques. En bas, un chevalier dans son armure garde l'entrée d'une boutique médiévale où joue une petite musique inspirée du Moyen-Âge.

Ruines antiques couronnées de pigeons. J'aime, à droite en bas, l'ombre de l'oiseau qui vole

Ruines antiques couronnées de pigeons. J'aime, à droite en bas, l'ombre de l'oiseau qui vole

Sue la place, nombreux sont ceux qui prennent des photos de Fourvière et de la cathédrale pendant que d'autres, incommodés par la chaleur, se rafraîchissent à la fontaine

Sue la place, nombreux sont ceux qui prennent des photos de Fourvière et de la cathédrale pendant que d'autres, incommodés par la chaleur, se rafraîchissent à la fontaine

Une jolie fleur dans une peau de vache
Une jolie fleur dans une peau de vache

Une jolie fleur dans une peau de vache

Pour le cadran solaire, en allant vers Saint-Georges

Pour le cadran solaire, en allant vers Saint-Georges

Pourquoi ils allument les lanternes en plein jour ?

Pourquoi ils allument les lanternes en plein jour ?

Détour par la cascade de Saint-Jean. Je crois qu'elle fut créée pour éviter les inondations dans le quartier. Si l'on monte encore on arrive au Parc des Hauteurs, à la passerelle des Quatre-Vents, et enfin à Fourvière

Détour par la cascade de Saint-Jean. Je crois qu'elle fut créée pour éviter les inondations dans le quartier. Si l'on monte encore on arrive au Parc des Hauteurs, à la passerelle des Quatre-Vents, et enfin à Fourvière

Retour par les quais de Saône
Retour par les quais de Saône

Retour par les quais de Saône

Tout ce mois de juillet nous avons bénéficié d'un franc beau temps, mis à part un épisode caniculaire (38°) éminemment pénible, surtout pour les personnes âgées. Depuis quelques jours les températures se sont rafraîchies, ce qui permet à tout le monde de se reprendre et de mieux dormir la nuit. Peu d'orages. Le mercredi 29 juillet fut un jour de pluie. Contrairement aux femmes occidentales qui n'osent pas ouvrir leur parapluie sous le soleil, les femmes asiatiques sont toutes munies de leur ombrelle, en général de très jolies ombrelles brillantes venues tout droit, je pense,du Pays du Soleil Levant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article