Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Naissance d'un immeuble (3)

Publié le 2 Mars 2016 par Thaddée in Photo et Vidéo

_▲_ Au mois de novembre 2015 je m'étais donné pour objectif d'aller chaque dimanche prendre en photo les étapes successives de la construction de ce petit immeuble de 3 étages. Et puis l'état de santé de maman ...
24 février 2016

24 février 2016

Voilà comme il est maintenant ! - C'est presque terminé. Les vitres ne sont pas encore posées. Quand il vente, on entend claquer les plastiques scotchés aux chambranles ; on se croirait au bord de la mer, au milieu des voiles de bateaux.
2 mars 2016

2 mars 2016

Ce matin, à côté de la grue jaune, il y avait une sorte de tube noir encore plus haut dont je me suis demandé à quoi il pouvait bien servir. C'est très impressionnant ce genre de truc : c'est immense, ça monte à la verticale, puis ça se tient à l'oblique par l'opération du saint-esprit. Je n'ai pu m'empêcher de penser aux dommages collatéraux si ça venait à tomber sur les gens, les bus, les maisons qui se trouvent en dessous.
Naissance d'un immeuble (3)
Je n'ai pu y retourner qu'en fin d'après-midi mais on l'avait enlevé. C'est pourquoi je vous ai mis une image prélevée sur le Web _▲_ : il s'agit d'un 'démonte-grue', rétractable comme un tuyau d'aspirateur, qui démonte la grue étage par étage. Époustouflant spectacle que d'assister au ballet aérien de sa 'ligne' qui part à la pêche des plates-formes de la grue, balançant dans le vide d'énormes morceaux de ferraille, suspendue à ce montant de plusieurs tonnes, qui se tient en équilibre on ne sait comment ! C'est dans ces moments-là qu'on pense à toutes ces constructions qui se sont élevées sans le secours d'une grue, au prix d'efforts et de risques insensés. Du temps ou les animaux et les esclaves tiraient à la force des reins de pesants chariots de bois chargés de blocs destinés à l'érection d'un temple ou d'une pyramide !
Commenter cet article