Valence, ville de mon enfance

par Thaddée  -  18 Décembre 2016, 08:13  -  #Une vie comme les autres

Ces quelques dernières années je vous proposais un conte de Noël trouvé sur le Net ou dans un magazine. Cette année je n'ai point trouvé. Plus précisément : je n'ai pas cherché. A l'heure où nous, ses enfants, nous nous faisons beaucoup de souci pour notre maman, me reviennent d'antan les plus beaux souvenirs de mon enfance, à l'époque où j'habitais Valence dans la Drôme, et que j'avais cinq ou six ans.

Vue panoramique sur l'esplanade du Champ de Mars avec le kiosque Peynet en son centre

Vue panoramique sur l'esplanade du Champ de Mars avec le kiosque Peynet en son centre

Qui dit Noël dit jouets, et je me suis remémoré non sans émotion l'immense vitrine illuminée des Jouets Caffarel. Comme c'était merveilleux, toutes ces poupées, ces cuisinières, ces dînettes, auréolées de guirlandes lumineuses et dorées ! Et c'est en voulant savoir si le magasin existait encore que j'ai découvert le site Mémoire de la Drôme, un véritable album photo de ma prime jeunesse, si chère à mon coeur.

Bien sûr, hélas, les Jouets Caffarel ont fermé. Ainsi que les Dames de France et Stoprix. Toutes ces enseignes synonymes de félicité se sont engouffrées dans la modernisation de la ville, et n'en restent que mes plus beaux souvenirs teintés de nostalgie.

Il n'est pas autorisé par le site Mémoire de la Drôme de prélever des photos d'archives, ainsi je vous invite à les voir à leur adresse et de mon côté, j'ai reconstitué comme j'ai pu les trajets quasi quotidiens de ma petite enfance. Nous habitions au-dessus de Stoprix, c'est dire que nous descendions souvent faire les commissions maman et moi, et j'en rapportais plus souvent qu'à mon tour surprises et poissons rouges. Je me rappelle aussi l'irritante petite musique du magasin. C'était dans les années 60.

Il se peut que maman et moi apparaissions dans cette vidéo. En tout cas il s'en est fallu de peu que nous n'y figurions pas, car nous y passions beaucoup de temps. De même, nous allions assez souvent aux Dames de France, aujourd'hui fermées.

Source : http://commerces-immarcescibles.blogspot.fr/

Source : http://commerces-immarcescibles.blogspot.fr/

Les Dames de France sont restées dans mon coeur comme étant le magasin le plus luxueux que j'aie jamais vu, même le Printemps à côté c'est de la gnognotte. L'ascenseur avec liftier s'il-vous-plaît se trouvait à droite du large et bel escalier dont les marches étaient recouvertes d'une espèce de cuir rouge, lequel craquait doucement quand nous marchions dessus. L'odeur, la musique d'ambiance, sont imprimées dans ma mémoire à jamais. C'est là que j'ai acheté sa boîte à musique à ma grand-mère. C'était le bon temps, et je ne le savais pas. Quand on est enfant, on ne sait pas qu'on est en train de vivre les années les plus heureuses de sa vie. On les vit, c'est tout, et c'est très bien comme ça.

Le bâtiment fut édifié à la fin du 19e siècle

Le bâtiment fut édifié à la fin du 19e siècle

Il y avait aussi les Nouvelles Galeries, que j'ai pas mal fréquentées pendant mon adolescence. Je me souviens qu'à gauche en entrant il y avait les bonbons, c'était un spectacle hallucinant ces bonbons de toutes les couleurs. Mes préférés, c'étaient les berlingots. Mais j'avais toujours sur moi une boîte de Zan, et une pièce pour m'acheter des Smarties au distributeur de l'école. En ce temps-là, on ne menait pas de campagne contre l'obésité. Il n'y avait pas d'enfant obèse.

Le Belvédère du parc Jouvet

Le Belvédère du parc Jouvet

Et puis je ne peux pas évoquer ma bonne vieille ville de Valence sans vous parler de l'incroyable parc Jouvet où je passais le plus clair de mes samedi et mes dimanche après-midi, avec ma pelle et mon seau, mon râteau, mon tamis, en compagnie de mes parents et de mes grand-parents. Ce parc, nous nous y promenions encore ma grand-mère et moi dans les années 90, lorsqu'elle habitait Bourg-les-Valence. Je pense que l'endroit le plus majestueux du parc Jouvet c'est son belvédère, mais quand j'étais à l'âge de faire des pâtés de sable je lui préférais de loin mon petit coin secret sous les arbres.

Ainsi va la vie qui devient souvenir ... Amitiés. Thaddée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Coucou Thaddée, je crois que tu es en pause ... je passe te souhaiter de très belles et heureuses Fêtes. A bientôt ! bises
Répondre
L
C'est une très belle visite, un lieu que je ne connais que de nom
Répondre
N
Que d'émotion, dans ton article . Emotions partagées , comme les souvenirs même si ce n'était pas à Valence . Les dames de France ,les nouvelles galeries . des rêves ces magasins ......

Noél , c'est aussi un temps pour nous souvenirs
Caresses à Félix
Répondre
M
Coucou Thaddée, bon retour. Voilà un article fort intéressant où j'apprends beaucoup ! J'aime les blogs pour cela. Bises et bon début de semaine
Répondre
J
Je connais bien ces regrets d'un temps qui fut....mais je suis vieille....pas toi!! :-)
Bises
Répondre
M
Thaddée, belle chronique douce-amère, d'un temps qui n'est plus et qu'on essaie de garder le plus possible dans sa mémoire ... J'ai beaucoup aimé tes mots et la sobriété de ce billet dont on perçoit l'émotion contenue.
Bises affectueuses et pensées.
Répondre
M
Je ne connais pas Valence mais c'est sûrement une belle ville, surtout quand on y a ses souvenirs d'enfance.
Caresse à Félix
Répondre
N
Bonsoir Thaddée,
pour l'époque je trouve que c'était déjà très moderne avec les caddies, les congélateurs, etc. Quand je pense que dans nos petites villes nous avions les wc encore dans le jardin. C'était moderne chez toi. Gros bisous et j'espère que tu vas un peu mieux. A bientôt et belle soirée
Répondre
J
Bonjour Thaddée. Oh comme ces images et cette ambiance me rappellent à moi aussi pas mal de choses. J'ai beaucoup apprécié.
Nous espérons tous ici un bon rétablissement pour ta maman et te souhaitons du courage dans cette période difficile.
Bien amicalement.

(Pas : pas reçu de notification mail pour la publi de cet article)
Répondre
T
Pouf, mon commentaire évaporé. Merci pour maman, jean-Marc, et tant mieux si j'ai fait passer dans cet article toute l'atmosphère des années 60-70. Ca 'a fait tellement plaisir de recréer l'ambiance de Valence dans ces années-là, avec ses grands magasins inoubliables. Bonne soirée, caresse à tes petits.
E
Avec un copié collé :
Bonjour
Je vais en Alsace du 20 Décembre au 3 Janvier ma mère à pas internet je vais pas pouvoir mettre à jour les défis avant mon retour laisse moi le lien sous le défi je te souhaite de bonne fêtes bisous Evy
Répondre
K
Oui ainsi va la vie qui devient souvenir ! Merci pour cette page émouvante d'archives à Valence, ville de ton enfance et adolescence. En effet, quand on est enfant, on ne sait pas qu'on est en train de vivre les années les plus heureuses de sa vie...
Gros bisous Thaddée.
Béa kimcat
Répondre
T
Excuse-moi, merci Kimkat !
T
Merci Zoé, c'est vrai, les années les plus insouciantes de ma vie comme pour beaucoup de monde. Il n'y avait qu'à se laisser porter ... comme c'était bien. Bel après-midi à toi, gros bisou.
Z
Les souvenirs d'enfance, du moins ce que notre mémoire a sélectionné , quand ils sont heureux , sont un baume sur les peines d'adulte .
Je souhaite que ta maman se rétablisse . C'est une dure épreuve , beaucoup de courage à toi .
Caresses aux 4 pattes et bises Thaddée
Répondre
T
Merci Zoé, c'est très gentil, ça me touche beaucoup. Les beaux souvenirs nous accompagnent dans les moments les plus durs de notre vie, ils sont là pour nous réconforter et nous fortifier. Je t'embrasse, passe un joli dimanche avec tes puces.
C
Bonjour Thaddée,
Merci pour vos petits mots pour Colibri si gentil ...
C'est dur ...
Je vous embrasse
Câlinous à Félix
Répondre
T
C'est bien normal Chatdesîles, je pense tellement à Colibri. C'est une maladie que je ne connaissais pas. Je souhaite de tout mon cœur qu'il se rétablisse même si ça doit prendre du temps et je vous souhaite bon courage, il en faut pour affronter cette
situation douloureuse. Je vous embrasse bien fort et douce caresse aux chats.