Corps et âme

Publié le par Thaddée

Corps et âme

Bonjour chers tous, je devrais pouvoir, si tout va bien, vous montrer dans trois-quatre jours des photos nettement plus gaies. Mais ce matin j'éprouvais l'irrésistible besoin de marcher dans un cimetière. Ce n'est pas ici que mes parents sont enterrés. Mais en lisant les dates gravées sur les pierres tombales, en voyant que certaines personnes étaient décédées fin 2016, ou même en ce début d'année 2017, il me semblait épouser la douleur des familles affectées par le deuil, et souffrir un peu moins du mien. Vous l'aurez compris à la lecture de mon court poème d'hier, j'éprouvais, hier, une souffrance affreuse que je n'avais pas du tout envie de revivre aujourd'hui. C'est pourquoi j'ai pris les moyens de m'en guérir. J'espère ne pas vous entraîner dans l'émotion morbide avec ces clichés pris ce matin même au cimetière de Sainte-Foy. Le pimpant des fleurs et de certaines installations pourra peut-être racheter le caractère mortifère de cet article. Et croyez bien que je ne vous en voudrai pas si vous ne venez pas le lire. Je peux comprendre et accepter l'idée que vous ressentiez le besoin de vous préserver de ces images de mort.

Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme

Il est une lumière à nulle autre pareille. Elle participe à l'impression de sérénité qu'on éprouve à se promener dans les allées désertes. Vrai de vrai, les cimetières sont des endroits de paix rassérénants pour les âmes blessées.

Corps et âme
Corps et âme

Certaines pierres ont du mal à résister au temps qui passe, au temps qu'il fait. La terre s'enfonce alors elles penchent, elles tombent, elles sont comme les hommes qui tombent malades et qui se couchent.

Un seul arbre suffit à transfigurer le paysage

Un seul arbre suffit à transfigurer le paysage

Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme

Ci-dessus ▲ sont rassemblées mes photos préférées, intimistes, imprégnées d'une atmosphère qui m'a touchée.

Corps et âme
Corps et âme
Corps et âme
Corps et âmeCorps et âme
Corps et âme
Corps et âme

Côté jardin. Mille fleurs de toutes les couleurs émaillent la pierre et le marbre, égayant de leur fraîcheur les dalles froides, ou ternes, et conjurant la tristesse des inscriptions dont la liste semble interminable ...

Comme dans tout cimetière je pense, il y a des monuments vraiment austères et sévères
Comme dans tout cimetière je pense, il y a des monuments vraiment austères et sévères

Comme dans tout cimetière je pense, il y a des monuments vraiment austères et sévères

Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 
Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 
Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 
Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 
Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 

Du cimetière on a une vue d'ensemble sur Sainte-Foy et les reliefs de Saint-Martin-en-Haut 

Les monts du Lyonnais sont une région de basse montagne appartenant aux contreforts du Massif central et situés dans les départements de la Loire et du Rhône ainsi qu'à l'ouest de la métropole de Lyon. Il s'agit d'une des rares régions où le parler franco-provençal est encore pratiqué.

Wikipédia - Monts du Lyonnais

Corps et âme
Corps et âme

Les tombes récentes arborent une croix provisoire, en bois, plantée dans la terre. En attente, en souffrance, tout comme les familles qui traversent, vaille que vaille, une épouvantable sensation d'inachevé. Mille questions se posent : pourquoi elle, qui aimait tant la vie, qui était si active et qui ne se plaignait jamais. Pourquoi elle, et pas les gens qui en ont marre de vivre et qui parlent de suicide à tout bout de champ. Ceux-là traînent sur terre, pour rien, alors que d'autres auraient tellement aimé avoir quelques années de plus. La vie est mal faite. Surtout : la mort est là où on ne l'attend pas.

Corps et âme

Les familles les plus aisées (rappelons que Sainte-Foy est, à la base, une ville bourgeoise) font de leurs sépultures des oeuvres d'art..

Dolorosa

Dolorosa

Corps et âme

Je tenais absolument à terminer sur cette photo d'une colonne, sans doute parce que j'y vois le phare de Sète. Et puis cette nuit, j'ai rêvé de mes parents, qui s'installaient dans un nouveau logement. Moi-même j'emménageais à la même adresse avec mon ex. Que mes parents étaient heureux ! ... et comme j'aime être encore avec eux.

Publié dans Photo et Vidéo

Commenter cet article

JACQUELINE 28/02/2017 18:48

Je suiscomme toi .Je regarde toujours les tombes. près de celle de ma mère. Il m'arrive meme d'y ajouter une fleur . Mais ici à Rome du moins , une si grande ville, c'est un vrai jardin.Leculte des défunts y est plus ressenti. Surement depuis la Rome antique. Donc tu vois rien de morbide dans tout cela. Bises Thaddée

Thaddée 01/03/2017 15:58

C'est gentil de mettre des fleurs sur d'autres tombes que celle de ta famille. Moi il m'arrive de redresser un pot bousculé par le vent. J'aimerais bien voir un cimetière romain, ce doit être immense. Peut-être un prochain article ? Bel après-midi Jacqueline, ici ça se gâte.

Evy 27/02/2017 20:39

Une grande émotions pour toi cette promenade passe une douce soirée mon amie merci pour ta visite bisous

Thaddée 28/02/2017 09:46

Une grande émotion et beaucoup de consolation, en m'associant au deuil des autres familles frappées par la perte récente d'un proche. Je t'embrasse très fort Evy, passe une belle journée.

kimcat 27/02/2017 18:58

Une promenade qui t'a fait du bien et qui ne m'a pas dérangée...
Et tu as rêvé de tes parents... Ils sont heureux là où il sont...
Bisous du soir

Zoé 27/02/2017 16:22

Je comprends le sens de ta promenade . Une des plus grandes émotions de ma vie fut la visite du cimetière américain de Colleville sur mer qui surplombe la plage d'Omaha Beach où tant de jeunes GI furent fauchés le jour du débarquement . Ces milliers de croix blanches , sans autre décor , sont d'une grande beauté spirituelle , d'une simplicité qui touche à la pureté . J'y suis retournée plusieurs fois , et j'ai toujours ressenti cette impression d'apaisement et de communion avec les âmes de ceux qui dorment là .
Bises Thaddée

Thaddée 27/02/2017 16:53

Bonjour Zoé, ce doit être en effet très émouvant ce dépouillement, surtout au-dessus de la mer, il doit y avoir là quelque chose d'une grandeur et d'une pudeur prenantes. Il y a aussi des croix blanches sans tombe au cimetière de Sainte-Foy, je ne sais pas à quoi elles correspondent, peut-être à la sépulture de soldats inconnus. Il va falloir aller voir de plus près. Je te souhaite une belle fin d'après-midi Zoé, bon courage pour demain et une pensée toute particulière pour tes petites puces qui sont un peu sur la brèche. Gros bisou.

Nounou 27/02/2017 15:54

J'ai une relation particulière aux cimetieres.....Donc cela ne m'étonne pas ta balade de ce matin.
Ce sont des jardins où sous une autre forme la vie continue ..... et tout bon généalogiste utilise les cimetiéres dans ses recherches .. Je l'ai déja raconté mais c'est en me baladant dans celui de la famille de mon mari, pendant qu'il faisait un peu d'entretien à la tombe de ses parents, alors que je m'étais égarée dans la partie 'vieille' ; celle où les tombes sont du 19 éme siècle, j'ai découvert la sépulture de ses arrieres grands parents à son plus grand étonnement, son pére n'en ayant jamais parlé . Désormais nous déposons des fleurs à la toussaint à la croix rouillée ....

Par les tombes nous apprenons beaucoup sur l'histoire des familles ....

Bises

Thaddée 27/02/2017 16:49

Quelle incroyable découverte, Nounou de Phiphi, vous deviez être drôlement émus de trouver par hasard de la famille dans le vieux cimetière. Les arrière-grands parents, certainement délaissés depuis longtemps, se sont rappelés à votre mémoire, c'est une belle histoire. J'avoue que moi aussi je cherche parmi les noms inscrits sur les tombes celui de ma famille, on ne sait jamais, mais ça n'est jamais arrivé. Par contre, comme tu dis, nous entrons un peu dans l'histoire des autres, et nous comprenons qu'ils ont perdu un fils, une mère, un cousin, parfois un petit enfant. C'est triste, émouvant, mais très serein, parce qu'ils sont là, sous les fleurs, sous les arbres, dans la belle lumière du jour. Phiphi je te fais un énorme câlin, belle fin d'après-midi à tes Tiens.