Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Publié le 18 Mars 2017 par Thaddée in Lugdunum à tous les temps, Planète tétraèdre ne tourne pas rond

Je ne vais pas vous tenir en haleine plus longtemps. Je vous avais prévenus qu'il y aurait une mauvaise nouvelle à la clé ... la voici : le Jardin de La Bonne Maison vit peut-être ses dernières heures. En effet Odile Masquelier et son mari arrivent à l'âge où il leur devient difficile d'entretenir un jardin de 9500m2, et payer des jardiniers revient cher. La conférence du jeudi du 6 avril 2017, qui devait retracer l'historique du jardin, évoquera son avenir menacé par une charge financière trop lourde.

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Vous m'objecterez : oui mais il est classé jardin remarquable ! Eh bien, en termes de soutien financier, ça n'apporte rien de rien. Et c'est bien là que le bât blesse. Je vous le disais dans un article récent, le Jardin de La Bonne Maison et l'Aquarium sont les deux richesses et curiosités de La Mulatière. On peut à juste titre s'interroger sur l'indifférence de la commune à l'égard de ses centres d'intérêt. L'Aquarium a failli disparaître ; il a été sauvé in extremis. Qu'en sera-t-il pour le jardin d'Odile Masquelier ?

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Bien sûr, Odile Masquelier cherche une solution. S'il ne s'en présente pas qui puisse régler son problème financier, le jardin auquel elle se dévoue corps et âme depuis 1966 n'a plus que quelques mois à vivre, et pourrait bien disparaître avant la fin de l'année. C'est quelque chose qui me navre, qui me navre tellement, que si l'on continue à massacrer de la sorte mon environnement je ne vais pas faire de vieux os dans le Rhône même si, me direz-vous, c'est partout pareil, on bousille des quartiers résidentiels et leurs villas et jardins pour implanter à la place des immeubles à trois étages, c'est tellement plus lucratif.

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Si le Jardin de La Bonne Maison venait à disparaître, ce n'est pas seulement 50 ans de recherches et de travail qui partiraient en fumée, ce n'est pas seulement l'oasis de bonheur et de liberté que pratiquent les visiteurs venus de tous les horizons, mais tout un savoir, un savoir-faire, un sens artistique qui font d'Odile Masquelier et de son jardin extraordinaire ce qu'ils sont. Moi, dès mon arrivée ce matin à 09:30, ce qui m'a sauté aux yeux c'est tout ce vert. En quinze jours seulement le jardin s'était métamorphosé ! Et c'est ça aussi qui va partir aux oubliettes, non seulement la science d'une femme hors du commun, mais aussi l'incroyable vitalité, l'incroyable fidélité de la nature qui pour rien au monde ne nous priverait de ses mille printemps.

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Je ne sais pas si c'est à cause de l'annonce de sa fin prochaine, mais j'ai pris du jardin environ 200 photos. Je ne les mettrai pas toutes en ligne. Il y a des ratés. J'ai fait aussi pas mal de doubles pour m'assurer une bonne lumière, des couleurs authentiques et riantes, un bon angle de vue. Je voudrais par dessus tout que mes photographies restituent l'infinie poésie de ce jardin sauvage et vivant, qui se plaît à s'inspirer des jardins anglais.

Quel avenir pour La Bonne Maison ?

Quand je viens ici, j'oublie un moment que maman me manque. Je ne me pose plus de questions sur le sens de la vie. J'ai juste envie de sentir, de marcher, de courir, et de remercier Odile Masquelier pour l'oeuvre d'une vie qu'elle partage si volontiers avec d'autres, botanistes ou pas, journalistes ou pas, photographes ou pas ; Odile Masquelier qui m'a donné une heure et demie de son temps, qui donne sans compter, et qui trouve encore le moyen de me remercier en m'expliquant que chaque fois qu'elle fait une visite commentée de son jardin, elle apprend quelque chose. J'aimerais que vous ressentiez ce que je ressens chaque fois que je me perds dans ce jardin ; ce que j'éprouve à la pensée qu'il va peut-être mourir. Lui aussi.

Commenter cet article
P
J'espère de tout coeur qu'elle va trouver une solution...
Répondre
T
Pour l'instant il n'est plus question de fermeture ... à part la fermeture estivale bien sûr, mais comme j'ai un abonnement je vais quand même pouvoir y retourner en juillet.
J
N'y-a-t-ilpas des associations de quartier qui pourraient défendre ce patrimoine?? Les autorités locales devraient aussi se bouger un peu! C'est si précieux un tel jardin<br /> Croisons lesdoigts!<br /> Bises
Répondre
P
Je suis abonnée aussi. Si tu y vas après le 25, on pourrait s'y donner rendez vous. :)
T
Les autorités locales je ne compte pas trop dessus, quand on voit ce que deviennent les communes du Rhône, Sainte-Foy en tête de liste, on se pose des questions. Malgré tout je pense qu'il existe des solutions, je veux y croire !
Z
J'espère vraiment qu'une solution sera trouvée pour sauver ce jardin si beau .. Je n'imaginais même pas qu'il puisse être menacé mais hélas , les forces de l'argent sont toujours aux aguets ... <br /> Bises Thaddée
Répondre
T
Ah les forces de l'argent ... Moi non plus je ne m'y attendais pas, je suis tombée de haut quand Odile Masquelier m'a annoncé la nouvelle, je pensais que le label "Jardin Remarquable" était le garant de sa sauvegarde, mais pas du tout !
P
Quelle tristesse, si un pareil jardin disparait ....
Répondre
T
Une perte indescriptible. J'espère que des solutions vont être trouvées pour le préserver au moins encore quelques années !
L
Malheureusement, rien, même ce qu'il y a de plus beau, n'est éternel...Bises et bon dimanche, Jean-Pierre
Répondre
T
Je sais bien Jean-Pierre, mais ça vaut quand même la peine de se démener pour lui donner quelques années de plus à ce jardin extraordinaire.
P
Je vais partager sur ma page Facebook en demandant de partager au maximum.<br /> Comme je te comprends ; je ne connais pas ce jardin mais je comprends ta peine.
Répondre
T
Oh merci, c'est une merveilleuse idée, merci !
M
Peut-être qu'il serait possible de faire quelque chose en créant une association. En plus, elle pourrait toucher des subventions. Enfin, c'est une idée comme une autre...<br /> Bonne soirée et caresse à Félix
Répondre
T
On paie déjà pour visiter ce jardin, soit l'entrée, soit l'abonnement annuel. L'entretien coûte cher mais aussi et surtout le salaire des jardiniers. Par contre la création d'une association c'est une bonne idée. j'avais pensé à une pétition mais on sait que les pétitions ne servent à rien.
P
C'est à cette solution que j'ai tout de suite pensé. <br /> Je ne sais pas combien est évalué le coût de l'entretien de ce jardin, mais ce ne doit pas être si énorme.<br /> Trouver des personnes qui paieraient une cotisation chaque année et demander une participation aux personnes qui viendraient visiter ce jardin.
L
Moi je pense qu'un solution arrivera, enfin on verra bien, surtout toi. Mais j'ai apprécié l'histoire
Répondre
T
Je veux le croire; Christian, je veux le croire. Un si beau jardin, ce serait regrettable à tous points de vue.
K
Oh je comprends ce que tu éprouves... Un si beau jardin... Cela crève le coeur de penser qu'il pourrait disparaître...<br /> J'ai lu le commentaire de Jean-Marc. N'y aurait-il pas un moyen de le sauver en le médiatisant ? <br /> Bises Thaddée
Répondre
T
Le problème c'est que très peu de Lyonnais connaissent ce jardin, il est bien plus connu à l'étranger ! Du coup médiatiser l'affaire ça reviendrait un peu à donner un coup d'épée dans l'eau j'en ai peur.
J
Triste perspective en effet. Toujours le souci du repos des belles choses sur de fragiles épaules.<br /> A t'elle pensé à "alerter" des amoureux des jardins ? Je pense à Alain Baraton entre autres qui fait une chronique les matinées de week end sur France Inter et parle souvent de sites menacés.<br /> Je ne sais pas si c'est utile, mais si c'est un peu médiatisé, peut être que ça pourrait aider à faire évoluer les choses ?<br /> On espère que cette belle aventure ne se terminera pas la ...
Répondre
T
Je pense qu'Odile Masquelier a fait appel à son réseau de connaissances, et elle ne manque pas d'idées. Après, ce sont les moyens qui manquent. Si seulement La Mulatière pouvait se mobiliser pour préserver ce jardin extraordinaire, au même titre que Lyon s'est mobilisé pour acheter le jardin Rosa Mir (jardin de coquillages). Bien sûr ça représente de l'entretien, de l'argent ... mais ça devient absurde et révoltant de voir que ce sont toujours des questions de fric qui dirigent le monde. Merci Jean-Marc, merci Mary.
P
Se mobiliser, c'est vraiment la solution.