Kenitra 1983

par Thaddée  -  11 Juillet 2017, 08:53  -  #Poésie Toutan

Kenitra, le Souk
Kenitra, le Souk

Des insectes brûlés
Par 40 degrés
Sur la paillasse crue
D'une tente au Maroc

Le vent de la fournaise
Bat de l'aile au dehors
N'ai plus un poil de sec
Eh bien pourtant je dors

Car mon chien me protège
Un bon chien de berger
Qui s'appelle Djebel
Et que je vais donner

Au jeune pâtre Hajj
Revenu de la Mecque
Il n'a mêm' pas mon âge !
Et vit dans l'autre siècle.

© Thaddée, mardi 11 juillet 2017

Zoé 11/07/2017 22:47

J'ai vécu et travaillé comme enseignante au Maroc à Sefrou de 1967 à 1970 Nous étions à 800m d'altitude et souffrions moins des fortes chaleurs mais je me souviens bien des coups de chergui brûlant et plein de sable. Nous avions des hivers assez froids d'ailleurs et même de la neige.
Bises Thaddée et caresses à Félix et Kiki.

Thaddée 12/07/2017 08:38

Oh c'est formidable, quelle belle tranche de vie ! Moi aussi j'ai un eu enseigné là-bas, mais juste quelques semaines ! Ah c'est une longue histoire pleine de rebondissements ... A Kenitra le vent brûlant était un cauchemar, pas une seconde de répit ! Très belle journée à toi Zoé, amitiés de Félix et Kiki à toi et tes petites coquinettes !

maîtresse Poupette 11/07/2017 22:17

Je ne suis jamais allée au Maroc mais je connais pas mal de gens qui y sont allés pour diverses raisons...
Bonne soirée

Thaddée 12/07/2017 08:36

Je tenais à y aller parce que mes parents ont vécu là-bas, deux de mes sœurs y sont même nées, mortes en bas âge toutes les deux. Ronron sensuel de Félix à sa jolie Poupette :-) !!!

Gérard Méry 11/07/2017 21:58

un beau poème qui fait chaud au cœur si j'ose dire

Thaddée 12/07/2017 08:34

:-) Tu n'as rien perdu de ta verve ! Bonne journée Gérard !

kimcat 11/07/2017 16:39

Sans aucun doute des souvenirs qui sont remontés à la surface et t'ont inspirée pour écrire ce beau poème.
J'ai lu que ton Kiki allait plutôt bien.
Je t'embrasse. Miaous et ronrons

Thaddée 11/07/2017 18:40

Je pense que c'est la chaleur de ces derniers jours qui m'a fait me remémorer le vent épouvantable de Kenitra, un vent de fournaise irrespirable ! Kiki s'occupe, elle a beaucoup à faire avec son bâton de graines (une friandise) et la mâche dont elle raffole. Elle mange comme 4, elle ne connaît pas l'expression "un appétit d'oiseau" :-) Bonne soirée Kimcat, douce caresse à tes petites puces et ronron de Félix bien sûr et petit cri de Kiki !

danièle 11/07/2017 14:47

Un souvenir sans doute, il est bien mis en mots.
bonne journée

Thaddée 11/07/2017 18:37

Un souvenir oui, de mes frasques au Maroc. Tout est vrai. Bonne soirée Danièle !