Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Mon petit monde à moi

Publié le 23 Janvier 2018 par Thaddée in Une vie comme les autres

 

Vous avez été nombreux à me souhaiter bon courage pour ma visite de ce jour à la Médecine du Travail. Aussi, je me dois de vous donner des nouvelles. Mon rendez-vous était fixé à 11 heures ce matin et sur le trajet, je me demandais vraiment ce qui allait pouvoir ressortir de cet entretien, vu que c'est un problème insoluble. En effet, je souffre de lombalgies récurrentes : il faudrait par conséquent que j'évite les postures contraignantes. Mais le métier que j'exerce implique les postures contraignantes. On ne peut donc adapter mon poste en listant tout ce qu'il ne faudrait plus faire ou les postures qu'il faudrait éviter de prendre, car si l'on tenait compte de cette liste, eh bien je ne pourrais plus faire mon travail du tout.

Mon petit monde à moi

Je craignais fort, dans l'histoire, de perdre mon boulot. Mais la doctoresse que j'ai rencontrée m'a donné des solutions de rechange.

La première consiste à revoir mon médecin traitant pour voir s'il peut faire une déclaration d'invalidité catégorie 1, qui me permettrait de toucher un petit quelque chose en préservant mon travail à temps partiel. Il n'est pas certain que la lombalgie chronique soit reconnue comme étant un facteur d'invalidité.

CATÉGORIE 1 D’INVALIDITE SELON LE CODE DE LA SECURITE SOCIALE
Le travailleur est en état physique et intellectuel d’exercer une activité professionnelle, malgré une réduction de deux tiers de sa capacité de travail. La personne est alors uniquement inapte à certains postes.
A noter : les salariés à temps partiel en invalidité catégorie 1 ont droit à un complément de salaire fourni par la caisse de Sécurité sociale.

La deuxième option consiste à monter un dossier de travail handicapé à la Maison du Rhône, ce qui ouvre droit à des formations.

Est considérée comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».

 

En tout dernier lieu, d'ici deux ou trois ans je pense, sera déclarée par la Médecine du Travail une inaptitude professionnelle au poste que j'occupe. Elle fera suite à deux ou trois mois d'arrêt de travail et débouchera sur un licenciement. Je pourrais d'ores et déjà opter pour cette solution mais j'aime mon métier, je travaille dans l'humain, au contact des gens, à leur domicile, et je sais que je leur apporte de la joie et de l'espoir. Nos échanges, au combien gratifiants, m'enrichissent et me fortifient. Donc il n'est pas question pour l'instant de les laisser tomber. Nous allons faire encore un petit bout de route ensemble.

Commenter cet article
J
tu aurais des solutions à tes problèmes mais ta conscience professionnelle et...de coeur te donneront le courage pour poursuivre ta tache... Tous mes voeux ma chère Thaddée<br /> Je t'embrasse
Répondre
T
Merci Jacqueline, ce que tu m'écris est très gentil, merci pour ton soutien, je t'embrasse très fort;
M
C'est très embêtant ces problèmes de dos récurrents mais je ne connais pas assez la législation pour te conseiller. De toute façon quelles que soient les démarches que tu entreprendras, ce sera très long...alors il faudra t'armer de patience mais tu devrais penser à ta santé avant tout et si tu veux garder un contact dans l'humain il y a plein de solution dans des associations bénévoles ou pas qui peuvent compenser l'abandon de ton travail. Bisous et bon courage
Répondre
T
Coucou Manou, d'une manière ou d'une autre, si je dois changer de travail, je pense que j'en retrouverai un avec du contact humain ... mais je regretterai mes petites personnes âgées qui m'en font des fois voir de toutes les couleurs ! Le dossier pour travailleur handicapé prend six mois. Donc il ne me faut pas trop tarder pour le monter ... Bon dimanche après-midi Manou, bisou !
D
Le positif est que tu ne perds pas ton travail! Il faut réfléchir aux options proposées, si un temps partiel est envisageable, tu peux peut-être te pencher sur la 1er solution.<br /> Bon courage, très belle journée, bises<br /> danièle
Répondre
T
La première solution serait idéale, je peux garder mon travail à temps partiel. Seulement le salaire va s'en ressentir et je ne sais pas si je peux vivre avec un salaire encore moins élevé que mon salaire actuel. Je n'ai pas encore pris RV avec ma doctoresse. Bon dimanche à toi, bisou Danièle !
J
Bon il y a des pistes, aucune totalement satisfaisante mais aucun non plus qui soit décourageante. La première, l'idéale, semble soumise à une condition, j'ignore tout de l'acceptabilité de la lombalgie<br /> la formation, ou pourquoi pas ? Il faut voir les débouchés possibles et les pistes proposées<br /> Tu devrais te renseigner sur ce qui est offert, qui sait<br /> Dans tous les cas c'est une rencontre assez "humaine" que tu as eue, on dirait, et ça c'est bien<br /> Courage à toi
Répondre
T
Ca oui, la doctoresse de la Médecine du Travail est une personne ouverte, compréhensive, pleine d'empathie, et toujours de bon conseil. Tout le contraire des doctoresses de la Sécu, quoi. J'ai plusieurs idées de formations en vue, il faut voir si elles sont prises en charge, rémunérées, et où elles se déroulent. Beaucoup de chantiers en perspective. 2018, l'année du changement ;-) ? Bon dimanche après-midi jean-Marc, caresse à la petite marmaille.
C
Trois solutions mais moi non plus je ne pense pas que les lombalgies ouvrent droit à une pension ! La deuxième serait mieux adaptée mais en effet, ça t'obligerait à changer de travail ... pas facile !<br /> Belle journée, bisous !<br /> Cathy
Répondre
T
Peut-être qu'un changement s'impose, une nouvelle voie, une nouvelle vie ... Je vais voir ce que me dit ma doctoresse. Mais je regretterai mon métier d'agent à domicile qui m'éprouve bien physiquement, certes, mais qui par ailleurs m'apporte tant. Ah c'est dur d'être confrontée à ce choix ... qui va s'imposer de lui-même, vu l'état de mes reins. Bon dimanche après-midi Cathy-Rose, bisou !
M
Comme toi, je ne suis pas certaine que la lombalgie chronique ouvre droit à une pension d'invalidité. Mais la qualité de travailleur handicapé, oui, ce qui peut être intéressant si tu veux faire une reconversion professionnelle. Mais sinon, ça ne sert pas à grand chose...<br /> Caresse à Félix
Répondre
P
Coucou Félix, Moi je suis très sage la nuit et je n'empêche pas ma maîtresse de dormir. Tu devrais faire de même. Mais je comprends que tu aies besoin de te défouler parce que tu n'as pas de jardin qui te permette de le faire !<br /> Ronrons
T
C'est ce qui m'intéresserait dans le statut de travailleur handicapé, les offres de formations, pour ne pas me retrouver toute seule, à mon âge, sur le marché de l'emploi. Ce statut pourrait m'aider à rebondir et me réorienter du point de vue professionnel. Félix est insupportable, il faudrait que Poupette lui dise un mot.
L
pas facile, trois possibilités, mais la santé est plus important. Mais je suis surpris qu'il n'y a pas l'arrêt de travail , dans mon métier, on a une interdiction de travailler, qui va jusqu'à la retraite.
Répondre
T
Un arrêt de travail de deux ou trois mois pour cause de lombalgie conduirait immanquablement au licenciement, ce que je veux éviter pour l'instant. Restent l'invalidité et le statu de travailleur handicapé. j'ai peine à croire qu'il me faille en arriver là. Bon dimanche après-midi Christian, à bientôt.
N
Bon voilà ,qui te rassure et te donne le temps de voir venir .<br /> 3 solutions possibles .<br /> <br /> Si j'ai bien compris la 3 éme pour l'instant tu la mets de coté .<br /> La première sans doute te permettrait de continuer ton travail à temps partiel , tout en ayant un petit complément de salaire .<br /> La seconde permet de faire de la formation, mais c'est peut-être moins certain coté retrouver du travail . <br /> <br /> En tout cas tu n'as pas perdu ton boulot , tu as des portes de secours....<br /> <br /> Bonne réflexion <br /> <br /> Caresses à Félix<br /> <br /> Bises
Répondre
T
Oui des issues de secours qui me rassurent. Avant d'aller voir la Médecine du Travail je pensais vraiment que le licenciement me pendait au nez. L'invalidité me paraît être une solution transitoire, vu qu'elle va de beaucoup réduire mon salaire qui n'est déjà pas des plus extravagants. Le statut de travailleur handicapé pourrait prendre la relève avec une formation dans l'immobilier, la décoration d'intérieur ou la presse écrite ou la photographie. Je me tâte ;-) Douce caresse au beau Phiphi, bon dimanche après-midi Nounou de Phiphi !
N
J'ai souffert longtemps de lombalgies et je sais que c'est très douloureux. Je suis en pause de mon blog, Thaddée depuis plusieurs jours. Rien ne va plus chez mon époux... Je te souhaite bon courage pour la suite et t'envoie de gros bisous. Je pense bien à toi ♥
Répondre
T
Oh mon Dieu, quelle terrible nouvelle ... Entre le travail et l'écriture je n'étais pas sur les blogs non plus. Je pense bien à toi, je vais venir te voir, et n'hésite pas à m'écrire ... Je t'ambrasse bien fort, bon courage à toi, bon courage à vous deux.
Z
J'espère que tu trouveras une solution pour alléger ta charge de travail mais je comprends bien ton envie de garder les contacts noués , c'est une partie de notre vie et de notre épanouissement .<br /> Bon courage car c'est douloureux les lombalgies . <br /> Bises Thaddée et caresses à Félix.
Répondre
T
Douloureux et épuisant, la douleur me fait souvent monter la tension. Je vais voir avec mon médecin comment venir à bout du problème, tout en gardant mon travail. Comme tu le dis, c'est important pour moi. Bon dimanche après-midi Zoé !
K
Merci pour tes nouvelles chère Thaddée<br /> Avec de jolies illustrations à l'appui !<br /> Bisous ronronnants
Répondre
T
Elles sont jolies mes petites dames avec leurs minets pas vrai :-) ? Un gros bisou, bon dimanche après-midi !
G
coucou je te souhaite bon courage ; ma belle mère Laramicelle est en invalidité 2 aussi à la suite de problème de lombaires à l'origine et qui ont dégénéré ; la doctoresse t'a donné de très bons conseils ; prends soin de toi ; bisous
Répondre
T
Merci Victoria-Lynn, il y a beaucoup plus de monde en invalidité que ce que je croyais. Et sans doute beaucoup pour des problèmes de dos ! A bientôt, gros bisous.