Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

L'hôpital de La Charité, Lyon, 1900-1930

Publié le 30 Mai 2018 par Thaddée

L'hôpital de La Charité, Lyon, 1900-1930

L’hôpital de la Charité fut créé en 1633 et agrandi au XVIII° siècle dans le but d’aider la population la plus pauvre de la ville de Lyon. Le clocher n’a été construit qu’en 1666.

place antonin poncet

Ce matin j'ai eu l'immense chance de consulter un petit recueil de photos montrant quelques vues des HCL pendant la Belle Epoque. Certaines de ces photos m'ont littéralement galvanisée. Comment imaginer autant de lits dans une aussi vaste salle, elle-même sise en des locaux qui s'apparentent plus à des hangars, à des entrepôts, qu'à un hôpital à proprement parler !?

J'ai retrouvé certaines de ces photos sur le Net

J'ai retrouvé certaines de ces photos sur le Net

Voilà ce qui reste actuellement de l'hôpital : le clocher de l'église de la Charité
Voilà ce qui reste actuellement de l'hôpital : le clocher de l'église de la Charité
Voilà ce qui reste actuellement de l'hôpital : le clocher de l'église de la Charité

Voilà ce qui reste actuellement de l'hôpital : le clocher de l'église de la Charité

L’hôpital est désaffecté en 1933 (date de création de l’hôpital Édouard Herriot) et détruit en 1934 à l’exception du clocher. L’apothicairerie classée aux Monuments Historiques, démontée, rejoint les collections du musée des Hospices Civils de Lyon à l’Hôtel-Dieu en 1935.
La Place Antonin Poncet (où se dresse le clocher) date de la disparition de l’hôpital de la Charité en 1934. Elle fut ensuite aménagée par l’architecte-paysagiste Michel Bourne et inaugurée sous sa forme actuelle le 3 juin 1993. La poste centrale réalisée par l’architecte Michel Roux-Spitz, ouvrit en 1938.

place antonin poncet

L'hôpital de La Charité, Lyon, 1900-1930

L’Hôtel des Postes fête ses 80 ans cette année !
C’est l’architecte Michel Roux-Spitz qui dirige la construction de ce bâtiment volontairement moderne pour l’époque avec une ossature en béton armé.
Il est inauguré le 17 juillet 1938.

place antonin poncet

Voici la Poste et le clocher de l'église tels qu'ils se présentent actuellement

Voici la Poste et le clocher de l'église tels qu'ils se présentent actuellement

Moi quand on me disait Belle Epoque, je pensais aux belles toilettes, aux chapeaux somptueux. Je pensais mode, et faste, et progrès. Comment imaginer que derrière La Belle Epoque, se cachaient aussi de longs dortoirs peuplés de malades alités, soignés par des soeurs investies du sens de leur mission, dans des locaux froids, et avec si peu de moyens ...

Commenter cet article
D
Alors non, ils ont fermé le Musée (le luxe et un Musée comme celui-là ne devait pas aller ensemble LOL mais aussi il n'était pas très grand)<br /> <br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel-Dieu_de_Lyon<br /> <br /> ><br /> <br /> (le Musée Testut-Latarjet est à Rilleux-la-Pape, tu le connais peut-être ? Moi non, je ne connais pas)
Répondre
D
Ça n'a pas pris tout le texte que j'avais noté, tant pis. Tu retrouveras sur le lien Wikipedia :-) et il y a aussi le lien de celui de Rillieux.
T
Je ne connais pas non plus. Je vais suivre ton lien merci Dani !
D
As-tu pu visiter le Musée de l'Hôtel Dieu ? Il est très intéressant. Et l'Hôtel Dieu est magnifique, le Dôme etc. Bon depuis ils ont fait des transformations, des magasins de luxe etc. J'espère qu'ils ont conservé le Musée tout de même !!! Musée qui rassemble les ustensiles utilisés par les médecins, les chirurgiens, les dentistes etc. aux siècles derniers. Ça vaut le coup, mais ça fait peur LOL Bisous
Répondre
D
Oui mais là on se dit qu'on a eu de la chance de naître bien plus tard LOL car avant il ne fallait pas être une mauviette pour aller se faire charcuter MDR
T
Ah non je n'ai pas visité le Musée de l'Hôtel Dieu, tiens, c'est une idée. Tous ces instruments de torture, déjà que j'ai peur d'aller chez le dentiste ...
P
je venais aux nouvelles .... si des fois il y en a ....
Répondre
T
Coucou Phiphi :-)
K
Oui ma chère Thaddée lorsque je pars quelques jours (jamais longtemps), je manque à mes minettes... Ma petite voisine les surveille durant mon absence...<br /> Bisous et bon dimanche
Répondre
T
Tu as de la chance d'avoir une cat-sitter sous la main :-). Je suis sûre qu'elle te font fête quand tu rentres ! Bon dimanche avec elles ma chère Kimcat, plein de bisous à vous trois.
N
ben je connaissais l'hôpital de la charité ....... mais c'est celui de Marseille et je pensais bétement qu'il y avait que celui là ........c'était un hospice ....<br /> <br /> Opérée aux enfants malades à Paris ,en 1957 , nous étions dans un grand dortoir comme celui là (sans les montants aux lits ).......<br /> Caresses à félix<br /> Bises
Répondre
T
Donc ce n'est pas si ancien que ce que je croyais ! Merci pour ton témoignage Nounou de Phiphi et bon dimanche à toute la famille !
Z
Ces photos sont des témoignages précieux à conserver .<br /> En 1954 quand je suis rentrée interne à 11 ans , les dortoirs étaient aussi des longues salles avec des dizaines de lits . Et le réfectoire était immense aussi. La petite fille que j'étais s'était sentie bien perdue. <br /> Bises Thaddée et caresses à ton Félix.
Répondre
T
Oh oui tu devais te sentir toute petite et bien seule. C'est vrai que les pensionnats avaient aussi de ces salles austères et immenses. Pas facile d'avoir un coin à soi, un peu d'intimité. Ca n'a pas dû être facile pour toi ... Bonne soirée avec tes petites fées en espérant qu'elles mangent et qu'elles prennent leur médicament et toi prends bien soin de ta main. Gros bisou et bonne soirée en famille :-)
K
Merci pour cette page histoire.<br /> Derrière la Belle Epoque ne se cache pas que du beau...<br /> Bisous ma chère Thaddée
Répondre
T
Oui, comme tout époque, il y a le bien, le moins bien. Ceci dit ces hôpitaux étaient une bénédiction pour les malades et les blessés. Sur plusieurs photos j'ai même vu "salle de récréation des vieillards". De nos jour son ne dirait plus comme ça, même que le terme de vieillard et banni du vocabulaire actuel, mais c'était bien, on pensait aux personnes âgées. Bonne soirée Kimcat, gros bisou.
M
La belle époque n'était certainement pas belle pour tout le monde. Heureusement que des établissements tels que l'hôpital de la Charité, exostaient. Certes, les malades étaient entassés dans des dortoirs. Mais ils étaient quand mieux que dans la rue.<br /> J'espère que Félix va bien.
Répondre
T
Félix toujours pareil, il a hurlé cette nuit. Aujourd'hui peut-être un peu plus calme ... Ce qui était bien avec ces hôpitaux, c'est qu'ils étaient en plein centre ville. Maintenant ils sont excentrés. Les plus grands sont carrément loin ... Bonne soirée Poupette et sa maîtresse.
M
Une belle histoire pas si ancienne que ça...j'aime beaucoup les photos anciennes que tu nous montres. Les soeurs étaient dévouées à leur cause et faisaient des miracles...comme le font aujourd’hui tous les personnels soignants. Un métier qu'on ne peut exercer sans passion. bisous en espérant que Félix va mieux
Répondre
T
Je suis d'accord avec toi, ce sont des métiers qu'on fait avec le cœur ! Si on n'a pas la vocation mieux vaut faire autre chose. Moi ce qui m'a le plus stupéfiée sur ces photos c'est la longueur des dortoirs qui, semble-t-il, pouvaient contenir jusqu'à quarante ou cinquante lits ! J'imagine la plaie que ça devait être pour les patients et le personnel soignant, toute cette promiscuité, ce bruit, ces odeurs ... Félix s'est tout à fait remis de ses émotions, il a bien pris son médicament et il mange presque autant que les titis ;-)
J
La "belle" époque en effet ... sous ce terme, la vie de tous les jours, comme en tous temps. Et les moyens de l'époque, même "belle". <br /> J'ai souvent vu d'anciennes photos d'hospices (celles là sont très intéressantes), on peut deviner le dévouement,le manque de moyens et le fait que l'on faisait avec ce que l'on avait.<br /> J'aime que l'on conserve ces témoignages, il faudrait que beaucoup se rappellent que ce n'est pas si ancien que ça.<br /> Merci pour le reportage<br /> ... et s'il le faut il y avait déjà des "chats de l'hôpital".<br /> Bonne après midi<br /> En espérant que Félix est plus détendu
Répondre
J
Oui mais c'était il ya quelques temps, j'avais fait un article :<br /> http://hopital-chats-perpignan.over-blog.org/2017/07/un-cha-venturier-nomme-nestor.html
N
Il a fait quoi Nestor ?<br /> Il est tombé dans un abime ?
T
Oui les chats de l'hôpital, eux aussi pourraient témoigner, les vide-sanitaires, les abîmes où tombe Nestor :-) Les photos que j'ai vues ce matin ont vraiment valeur d'archives, qu'elles sont précieuses, si utiles pour nous donner une idée des conditions dans lesquelles nos arrière-grand parents étaient hospitalisés. Que de changements dans ce domaine ! Les petites chambres individuelles, les progrès de la médecine ... et la régression aussi : pas assez de personnel, qualité des soins très moyen, et j'en passe. C'est vraiment intéressant de se poser toutes ces questions au vu de ce qui se passait au début du 20ème siècle. Mon Félix n'a pas lâché le fauve qui dort en lui mais il n'apprécie guère le bruit des travaux (très modéré pourtant) dans l'appartement voisin. Pour ainsi dire il fronce le sourcil ;-) Bon après-midi Jean-Marc, chez nous il pleut, joli mois de mai ♪♫♪