Sète, visite guidée : le théâtre Molière

par Thaddée  -  20 Octobre 2019, 08:33  -  #Photo et Vidéo

Nous arrivons en fin de parcours, enfin presque puisque pour nous autres nouveaux Sétois la visite de la ville ne s'arrête pas là et se conclura par la découverte en bus du port de commerce, un site interdit aux promeneurs et placé sous haute surveillance. Comme nous n'avons pas mis pied à terre je n'ai pas pris de photos bien que l'occasion soit inespérée ; de toute façon vous n'auriez pas aimé les grues et les entrepôts, un univers très particulier que personnellement j'affectionne pour avoir longtemps côtoyé un photographe de sites industriels désaffectés. Aujourd'hui je vous invite au théâtre Molière que j'avais une ou deux fois photographié de l'extérieur mais sans pouvoir entrer. De l'intérieur de la salle vous ne verrez qu'une photo vu qu'il y fait vraiment très sombre. Mais je me suis rattrapée sur un autre endroit du théâtre qui s'appelle le Foyer.

Théâtre Molière, un balcon

Théâtre Molière, un balcon

Le théâtre Molière a été construit sur des marécages ; la présence de l'eau sous le bâtiment conférait aux spectacles une acoustique remarquable. De nos jours, plus de marécages. Mais la ville de Sète a fait en sorte que le théâtre moderne reste absolument fidèle au style unique du théâtre des origines. Il a fallu rogner un peu de place par ci par là pour installer le chauffage, la climatisation, les équipements sanitaires, et tout cela sans que ça se voie. Lieu d'échange et de partage ainsi que le définit son directeur, il accueille les spectateurs dans une salle emblématique nommée le Foyer, où peuvent danser les gens jusqu'au bout de la nuit. Et dans quel décor ! Je vous en laisse seuls juges.

Monsieur le Maire qui me regarde

Monsieur le Maire qui me regarde

Une vraie salle de bal, à donner le tournis
Une vraie salle de bal, à donner le tournis
Une vraie salle de bal, à donner le tournis

Une vraie salle de bal, à donner le tournis

Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Luxuriance des lampesLuxuriance des lampes

Luxuriance des lampes

Le plafond dans toute sa splendeur

Le plafond dans toute sa splendeur

Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière

Les trois jours de visite guidée se clôturaient en beauté, le dimanche soir, par une soirée musicale autour d'une brasucade-sardinade au Théâtre de la Mer. J'avais réservé ma place ; je n'y suis pas allée. Pour la simple et bonne raison que de tout l'après-midi je n'ai eu aucun contact avec les membres de mon groupe, et je ne me voyais pas passer la soirée et partager mon repas en compagnie de parfaits étrangers. Ah, s'ils avaient été Sétois ! ... Nous aurions discuté à bâtons rompus. En gros, la seule personne qui m'ait adressé la parole m'a bousculée dans les WC publics comme si j'avais pu accélérer le mouvement de celles qui attendaient avant moi. Un peu juste pour établir la communication. Pour le reste, je remercie chaleureusement la Ville de Sète et l'Office du Tourisme de nous avoir offert cette journée-découverte au programme bien chargé, nous avoir permis d'accéder à des sites normalement fermés au public et profiter des bons mots de Monsieur le Maire qui n'a pas hésité à sacrifier son jour de repos pour nous accompagner.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
J
Les théatres sont toujours synonyme de luxe ! Je ne sais pas la raison de tant de profusion mais j'admire! Dans ton dernier paragraphe tu as l'air en pétard!!! :-)))))
Bises
Répondre
L
C'est une bien belle visite
Répondre
D
C'est vraiment chouette, et j'aime beaucoup la statue de Jean Vilar (c'est noté sur la plaque à ses pieds LOL) Bisous
Répondre
M
C'est un très beau théâtre ! Une belle balade qu'on vous a offert. Mais dommage que le port soit interdit. Ici, pas très loin de chez moi, à Granville, le port de pêche et de commerce est libre d'accès. Comme toi, j'adore me balader au milieu des grues et surtout des chalutiers stationnés en contrebas, dans le bassin, c'est une ambiance particulière. Et on peut passer sur les portes à flots qui s'ouvrent et se ferment deux fois par jour à cause des marées...
Bonne journée.
Répondre
M
C'est vrai qu'ici le port de commerce est petit, c'est sans doute pour cela qu'on peut aller et venir librement (sauf quand les grues fonctionnent quand même ! ) Et il n'y a pas de très gros chalutiers ni de thoniers. Par contre, il y a des bulotiers (qui pêchent le bulot !) et en ce moment, c'est la saison de la coquille.
Bonne soirée et caresse à Félix
T
Juste le porte de commerce est interdit d'accès, les autres sont libres d'accès et même aménagés pour la promenade, moi aussi je me balade au milieu des gros chalutiers et des thoniers dont j'ai appris la différence pendant la visite guidée, les thoniers ont des grues à l'arrière, pas les chalutiers qui pêchent autrement. Mais les grues géantes on ne peut pas les approcher. Ca doit être bien ces portes à flots qui s'ouvrent et se ferment deux fois par jour à cause des marées. En cette saison l'océan doit tempêter ! Belle journée maîtresse de Poupette, salutations affectueuses de Félix à sa jolie Poupette !
N
Bonjour Thaddee.
Il est magnifique ce théâtre ! J’aime bcp ce style !!!
En architecture et décoration nos ancêtres nous ont laissé de magnifiques « bijoux « . Pardon mais pour plusieurs choses j’avoue être un peu rétro, surtout ds le domaine des arts ! Je reconnais qu’il y a aussi certaines belles choses modernes mais plutôt rares .... et parfois moins solides comme ce fut le cas pour l’opera Bastille.
Caresses à Félix !!! Il me manque....,
Bonne soirée.
Bisous.
Répondre
T
Coucou Nicole, oh moi aussi je suis rétro dans plein de domaines, je reste accrochée au bon vieux temps. Comme toi l'architecture moderne me laisse souvent perplexe ... et insensible, alors que je suis toujours très émue devant des ruines antiques. Un théâtre comme celui-ci représente un patrimoine d'une grande valeur. Quant à Félix il est si calme et si gentil ce matin que j'ai renoncé à passer l'aspirateur pour ne pas le déranger. J'essaierai de faire un article sur lui dans quelque temps, ne serait-ce que pour donner des nouvelles de sa santé. Je te remercie de penser à lui, ça me touche. Bonne journée à toi et plein de bisou pour toi et Micky.
T
JE VAIS PEU à,PEU RATTRAPER MON RETARD DE LECTURE SUR VOS BLOGS. A BIENTÔT.
Répondre
P
Je ne connaissais pas non plus ce théatre .
Le maire vous a gaté ............ 3 Jours de découvertes , super !

Magnifique le foyer .

Nous venons d'avoir un terrible orage , d'une heure . J'ai du tout débrancher ..... et le soleil a l'air de vouloir montrer le bout de son nez .

Bon dimanche
Répondre
T
Ah une merveille ce théâtre, très "rococo" comme j'aime avec des tas de décorations, de moulures ... et le Foyer ! - digne d'un château. Oui, Sète n'a pas lésiné sur les moyens et nous a offert des moments exceptionnels. Chez nous pas d'orage, un peu de pluie, il fait très doux. L'étang se confond avec le ciel. bon dimanche avec le bout de nez du soleil et papouilles au Phiphi du Calendrier 2020.
V
il est superbe ce théâtre! le vieux théâtre de Perpignan, ils en ont fait un amphi pour l'université....c'est sympa ces journées découverte, ici je crois que c'est juste un apéro et un discours pour les nouveaux arrivants. gros bisous Thaddée, bon dimanche. cathy
Répondre
T
Je dois dire que Sète a le sens de l'accueil, tant mieux parce qu'il arrive du monde de partout à cause du feuilleton télévisé. La plupart étant des gens à la retraite qui viennent s'installer à la mer je suppose. Le théâtre de Perpignan c'est encore heureux qu'ils ne l'aient pas démoli, est-ce qu'il n'a pas été trop dénaturé par sa nouvelle fonction ? Je te souhaite un bon dimanche Cathy, je rattrape peu à peu mon gros retard de lecture ...
Z
Cette salle du foyer du théâtre est absolument magnifique ! J'aime beaucoup les plafonds peints : quel travail d'artiste!
Dommage que ce groupe n'ait pas été plus chaleureux!
Bises Thaddée.
Répondre
T
Ah le groupe n'en parlons pas, chacun pour soi. Mais le Foyer je suis tombée raide en arrivant, quelle splendeur, je me serais crue dans un château. Toutes ces dorures, ces lustres, ces tableaux, ces lapes tarabiscotées, ces plafonds peints et décorés ... Je t'assure que j'irais bien voir une pièce de théâtre rien que pour pouvoir passer la fin de la soirée dans ce lieu féerique. bon dimanche à toi Zoé, caresses aux petites fées.
M
Très beau site, avec son intérieur flamboyant et la statue contemplative de Jean Vilar.
Dommage que cette visite guidée ne t'ait pas permis de sympathiser (ou du moins de faire connaissance) avec des nouveaux Sétois ... Ce sera pour d'autres occasions.
J'aime aussi les sites et habitations abandonnés, les friches industrielles ; je leur trouve une âme, dépouillée de leur vie " matérielle " et humaine, mais si émouvante, et vivante finalement, par ce qu'on partage avec eux ...
Bises dominicales, Thaddée.
Répondre
T
Eh bien tu réponds à une question que je me suis posée, c'est donc Jean Vilar assis sur sa chaise ... Je me demandais. Question contacts, néant, c'est pourquoi d'ailleurs j'ai pu m'évader pour prendre des photos un peu loin du groupe. Je ne te dis pas si ça avait été de vrais Sétois, on nous aurait entendus jusqu'à Lyon. Les friches industrielles racontent tant de choses, j'en ai vu avec leurs machines, leurs meubles, leurs vestiaires, leurs bureaux, c'est toute une vie de travail qui dort là ... D'une manière générale j'ai toujours trouvé fascinants les sites industriels où tout est monstrueusement gigantesque, où l'homme se sent tout petit. De vastes espaces peuplés de grues géantes, d'infinis stocks de voitures Renault, et cette impression de vide alors que ça doit s'activer un maximum en semaine. J'aurais dû prendre des photos, ne serait-ce que pour moi, car je n'aurai plus l'occasion d'y retourner, c'est un site hautement protégé. Bon dimanche dans ton Berry Midolu, je t'embrasse.
J
Je ne connaissais pas ce théâtre, je le trouve très beau.
Dommage pour la soirée, en effet étrange "contacts". C'est ainsi.
Passe un bon dimanche.
Répondre
T
Oh c'était des gens qui venaient de toutes parts, dont certains bizarres, une femme qui se déclarait malade et voulait rester assise par terre dans le bus, une autre qui est tombée dans le théâtre de la mer et s'annonçait comme étant procédurière, une rouspéteuse invétérée ... Tous des gens d'un certain âge à part deux jeunes discrets. Cela n'a rien enlevé au vif intérêt que j'ai porté aux sites normalement inaccessibles aux promeneurs et ce théâtre italien est de toute beauté, ils ont même refait les fauteuils de la salle à l'identique, juste un peu plus large parce qu'entre temps les fens ont forci. Bon dimanche Jean-Marc, ici petite pluie.