Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Par Thaddée © 1er septembre 2013, Catharsis

Publié le 11 Juin 2022 par Thaddée in Poésie 2013 Catharsis

 Le pâtre sur le rocher (je ne connais pas l'auteur)

Le pâtre sur le rocher (je ne connais pas l'auteur)

Mon père entends-moi je t'en prie, mon père aide-moi si tu peux. Te souviens-tu des jours heureux quand nous étions une famille ? - Ô mon bon pâtre, chef du troupeau, que sommes-nous, où allons-nous, depuis que ta voix s'est éteinte, et qu'à ta place de berger n'est plus que l'auguste tombeau. J'ai tant besoin de ton étreinte. De me terrer dans ton épaule. Et de pleurer tout bonnement comme lorsque j'étais enfant. Si tu savais ... mais tu le sais. Toi. Dans la terre ou dans le ciel. Qui m'habite depuis dix ans, lueur et souffle en même temps, tu sais que les forces me lâchent. Et que je n'irai pas plus loin.

Depuis qu'ils sont tous à l'église, et pour de mauvaises raisons, je me demande si j'existe, s'ils se souviennent de mon nom. Moi je n'ai rien contre l'église. Si ce n'est, que Dieu nous divise. Et nul ne sait plus ce que c'est, l'amour, la justice, le pardon.

Depuis le début de l'année je me débats contre des ombres. Plus j'en appelle à la raison, plus on fait tout pour que je tombe. J'ai quand même essayé de vivre mais ma vie devient ce vieux livre, disloqué, d'où tombent les pages, même mon rêve de voyage il s'est fait rafler par le vent.

Quand je marche qu bord de la mer je me souviens de cette plage, il y avait des jeux d'enfant, bleu et blanc sur le sable blanc. Et puis beaucoup plus loin là-bas, on voyait la mer toute blanche, et nous étions seuls toi et moi, joyeux, légers comme des anges !

J'aime maman, j'aime mon frère. Petite sœur aussi bien sûr. Nous ne sommes jamais ensemble, ne l'étions pas de ton vivant, nous aurions pu certainement mais bon, c'est la vie que veux-tu ... Maintenant c'est de pire en pire, et tu n'es plus là pour me dire les quelques mots qui me rassurent et qui désarment l'inquiétude.

Il y a la guerre en Syrie, un peu partout je crois aussi. La guerre au sein de la famille est bien ce qu'il y a de pire.

Tu vois, j'aurai tendu la main. J'ai vraiment fait ce qu'il fallait. Parce qu'elle me manque, et que je l'aime, qu'il me semble la voir partout, j'ai voulu lui tendre la main.

Suis-je un voleur, qu'on me la coupe !?

Ma sœur, qui fait la fine bouche ! - Qui dit : on verra bien demain.

Papa.

Si tu m'entends protège-moi. Répète-moi ces quelques mots, ces quelques mots qui me rassurent. Je n'en peux plus de solitude. N'ai plus la force de lutter.

Je me souviens de jours heureux. Papa maman mes sœurs mon frère. Depuis trois jours j'ai de la fièvre. Et je ne pense qu'à partir.

Je me souviens de cette plage. Il y avait des jeux d'enfant. La mer blanche, et le sable blanc. Prends-moi par la main si je flanche. Et tous les deux marchons ensemble. Falaises rouges de l'enfance où je me trouai le genou ! - Courants d'air et trous d'eau, je pense. Dis, est-ce que je saignais beaucoup ? - La mer, ultime délivrance ... Et sur ma tombe il y aura des coquillages et des cailloux.

NB - Vous pouvez laisser des commentaires si vous le souhaitez mais je n'y répondrai pas, merci de votre compréhension. A bientôt.

Commenter cet article
D
Le texte est superbe, c'est terrible de se sentir orphelin.<br /> Prends soin de toi.<br /> bisous
Répondre
C
un texte magnifique et émouvant, rien à ajouter. bises.celine
Répondre
J
Très émouvant....Mon papa est mort en1966 et maman, en 2018...J'ai 3 frères, mais maintenant, la famille est un peu disloquée..!! On t'embrasse et pense à toi..
Répondre
M
C'est un texte magnifique et tellement triste à la fois...c'est bien de mettre des mots sur les maux...le temps passe et je suis tout de même rassurée que tu ne l'aies pas écrit aujourd'hui. Prends soin de toi, nos parents nous manquent être orphelin à tous les âges c'est ne plus pourvoir appeler quelqu'un papa ou maman. Bisous et pas de soucis pour les coms
Répondre
J
je me suis laissée porter par la magie de tes mots...mais je n'ajouterai rien d'autre...<br /> Je t'embrasse
Répondre
H
Très beau et très triste .....
Répondre
N
J'ai lu ce poéme avec beaucoup d'attention , pour le situer dans ta vie. Certains détails me faisant comprendre qu'il n'avait pas été écrit ce jour .<br /> <br /> Je l'ai retrouvé .<br /> <br /> Tu pourrais le réécrire ce jour , la guerre est en Ukraine ......<br /> <br /> De tout coeur avec toi, bien sincérement tu le sais .<br /> Je t'embrasse très fort <br /> <br /> C'est la nuit qu'il est beau de croire en la lumière........
Répondre
V
aussi beau que triste... de gros bisous ma Douce. cathy
Répondre
J
Très personnel, en effet, beau texte mais tellement triste
Répondre
B
C'est poignant...<br /> C'est un cri qui vient du cœur.<br /> Je ne commenterai pas davantage.<br /> Je t'embrasse ma chère Thaddée
Répondre