Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

La Verluisette, Roberto Piumini

Publié le 31 Décembre 2018 par Thaddée dans Lecture Au coin du feu

Le temps passe pour tout le monde, père.

La Verluisette, P.97

Et c'est parti, un conte de fin d'année, bien triste je le confesse, mais aussi merveilleux, comme tous les contes pour enfants. Ce que j'en retiens : les paysages, enrichis de lumière et de senteurs comme seuls savent l'être, peut-être, les pays d'Orient. Mais aussi le noblesse et la profondeur des sentiments, l'estime et la retenue, la sensibilité, le courage pudique et silencieux devant l'inéluctable. L'indéfectible amitié qui se tisse entre un jeune garçon affecté d'une maladie qui le prive de sorties, et un peintre qui va dessiner le monde rien que pour lui. 

Ganouan (le vizir, père de l'enfant) s'arrêta de parler, pour verser du thé frais à son hôte. Ils burent en se regardant dans les yeux, comme le font les gens de ce pays pour se dire l'un à l'autre, sans paroles, le respect et l'estime qu'ils éprouvent mutuellement, et que chacun n'a rien à craindre de l'autre.

La Verluisette, P.33

Sakoumat, le peinte, entraîné malgré lui, mais avec son consentement, dans une aventure qui l'attriste et le dépasse. Et qui renonce à rentrer chez lui pour poursuivre son travail et rester près de l'enfant, au motif qu'il n'a pas de famille, et que ses amis le reconnaîtront quel que soit le temps qu'il passera loin d'eux.

Ganouan sourit.
"Ton cœur est grand, mon ami, mon frère.
- Seigneur, fit Sakoumat en s'inclinant, je te l'ai dit : si je suis ici, c'est pour ma joie."

La Verluisette, P.77

Et puis l'irréelle mouvance des tableaux sur les murs, qui respirent et qui sentent passer le temps, eux aussi.

"Et la verluisette elle aussi s'endort, Madurer ? demanda le vizir d'une voix très basse.
- Oui, bien sûr. Tout le pré s'endort, tu le vois. Il s'éveille au sommeil, parce que, quand on est éveillé, est-ce que ce n'est pas comme le rêve de quelqu'un qui dort ?
- Par les nuits d'hiver, il n'y aura plus la lumière de la verluisette ? dit Ganouan en se retournant pour regarder le pré éteint.
- Mais il y aura les étoiles, père ", dit Madurer.

La verluisette, P.120

De la littérature jeunesse qui n'a rien à envier à la littérature pour adultes. C'est très bien écrit, nourri de poésie, ça se lit en une demi-heure grand maximum. Son auteur, Roberto Piumini, est né à Edolo en Italie du Nord. Diplômé de pédagogie, il a travaillé dans l'enseignement, la presse et le théâtre. Auteur de nombreux livres, il a aussi écrit pour le cinéma, la radio et la télévision.

C'est toujours un peu Noël n'est-ce pas ?

A toutes, à tous, je vous souhaite une agréable journée, la dernière de l'année. Je vous souhaite de passer en douceur la nuit qui nous conduira vers la Nouvelle Année. Toujours avec une pensée pour ceux qui sont seuls, qui viennent de perdre un être cher, ou qui ont un animal malade. Les titis, Félix et moi on vous embrasse bien fort et on vous dit : à l'année prochaine si vous le voulez bien ...

commentaires

Saint-Etienne, derniers pas

Publié le 28 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Saint-Etienne, derniers pas

Je redescends de la colline et j'arrive dans un quartier que je n'ai pas encore vu. A Saint-Etienne, on n'arrive jamais au bout de ses surprises.

Je n'en crois pas mes yeux

Je n'en crois pas mes yeux

Saint-Etienne, derniers pas

Voici l'église Saint-Ennemond. Le porche est réalisé en style néo-grec lui donnant l'apparence d'un temple antique. Bizarrement, je me retrouve en plein quartier musulman, qui me rappelle un peu La Saulaie d'Oullins ou le 7ème arrondissement de Lyon. Tout le monde avec défiance et perplexité me regarde prendre des photos. Je ne m'attarde pas. Il me reste bien d'autres choses à voir !

La Grand'Église ou église Saint-Étienne et Saint-Laurent

La Grand'Église ou église Saint-Étienne et Saint-Laurent

Et c'est là que je glisse et que je fais boum par terre. Rappelez-vous, à la même époque l'année dernière je faisais boum par terre à peine avais-je posé le pied dans la ville d'Annecy. J'étais tombée à quatre pattes et m'étais démoli le genou droit. Cette année j'ai la bonne idée de tomber en arrière et le sac-à-dos bourré de lainages amortit ma chute. C'est qu'en ce 22 décembre nous sommes à quelques jours de l'anniversaire de la mort de maman. Et cette année en plus, je viens d'apprendre que je vais perdre mon travail. Et puis j'ai beaucoup marché ... Autant de raisons qui expliquent ma perte d'équilibre.

Saint-Etienne, derniers pas

La Grand'Église est un édifice religieux catholique qui se situe au centre de Saint-Étienne, dans le cœur historique de la ville. La dédicace à saint Étienne permettrait potentiellement de faire remonter la fondation initiale au 5ème siècle. L'église est de style gothique forézien en grès houiller et possède un chœur gothique flamboyant. Elle est composée de trois nefs dotées de cinq travées avec un transept. Cette église fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 29 décembre 1949.

Source : Wikipédia

La poissonnerie où se vendent en ce moment les huîtres !

La poissonnerie où se vendent en ce moment les huîtres !

Le joli manège dont je voyais la toile rose du haut de la colline

Le joli manège dont je voyais la toile rose du haut de la colline

Architecture architecture

Architecture architecture

Pour ne pas oublier que Saint-Etienne s'est mise en habits de Fêtes

Pour ne pas oublier que Saint-Etienne s'est mise en habits de Fêtes

Rien de spécial mais si romantique ...

Rien de spécial mais si romantique ...

Et pour finir en beauté les chevaux bleus devant la gare

Et pour finir en beauté les chevaux bleus devant la gare

A la gare de Saint-Etienne mon train affiche 1/2 heure de retard à cause des lycéens qui ont envahi la voie. Puis je débarque à Perrache au milieu d'une meute de gilets jaunes beuglant tout ce qu'ils peuvent. Je vous le dis, il en faut du courage et de la patience pour voyager en ce moment. Nonobstant. J'ai passé une journée magnifique, pleine de surprises et d'émerveillement. Nul doute qu'à Saint-Etienne, je retournerai. Merci à celles et ceux qui ont suivi mon périple. Mais que les autres se le disent : ils ne perdent rien pour attendre et n'y couperont pas wink.

commentaires

Saint-Etienne, la colline Sainte-Barbe

Publié le 27 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Source : médiathèques Saint-Etienne

Source : médiathèques Saint-Etienne

Me voici, au terme d'efforts considérables, au sommet de la colline Sainte-Barbe. Très peu d'infos sur le Net à propos de l'église et du Calvaire mais j'ai quand même fini par trouver.

Là-bas, comme une apparition, surgit la chapelle des Capucins

Là-bas, comme une apparition, surgit la chapelle des Capucins

La Chapelle des Capucins se situe sur la Colline Sainte-Barbe surmontée d'une Vierge à L'Enfant. A l'origine se trouvait le couvent des Capucins. En 1587, une Chapelle en l'honneur de Barbe ou Barbara d'où le nom de Chapelle Sainte-Barbe fut construite pour protéger la ville de la peste.

Source : médiathèques Saint-Etienne

A l'arrière plan des jeux pour enfants se dresse le Calvaire

A l'arrière plan des jeux pour enfants se dresse le Calvaire

Impossible de contourner la croix pour la voir de face

Impossible de contourner la croix pour la voir de face

Saint-Etienne, la colline Sainte-Barbe

L’érection de la grande croix fut décidée le’ 8 décembre 1895. Joannès Chaumarat fut l’architecte de ce monument dont on dit qu’il est, dans son genre, le plus grand de France. Elle fut financée par une souscription publique et fondue dans les ateliers stéphanois Michalon et Pailleret. Elle mesure 25 mètres (9 mètres pour le piédestal) pour 15 tonnes dont 2 350 kilos pour le seul crucifix en fonte dorée. Un escalier intérieur de 52 marches, interdit au public, mène à son sommet. Cette croix rappelle la mission paroissiale prêchée en 1895 par les quarante-deux pères Rédemptoristes dans les quatorze paroisses de la ville.

Source : médiathèques Saint-Etienne

La statue blanche qui surmonte la chapelle fut sculptée par Montagny

La statue blanche qui surmonte la chapelle fut sculptée par Montagny

Saint-Etienne, la colline Sainte-Barbe

Et c'est tout pour aujourd'hui. Demain, nous descendons de la colline et partons à la découverte d'autres trésors stéphanois. Il faut dire que Saint-Etienne nous a jusque là ménagé bien des surprises !

--------------------

Vous êtes nombreux à vous étonner du visage innovant et moderne de Saint-Etienne. Je confirme : la ville a changé du tout au tout.

Le Puits-Chatelus - Avant, Saint-Etienne ressemblait à ça ▲

Le Puits-Chatelus - Avant, Saint-Etienne ressemblait à ça ▲

Il s'agit ici d'une carte ancienne du quartier Jacquard-Préfecture prélevée sur le blog de l'Association des Habitants du quartier de Jacquard-Préfecture de Saint-Etienne. Tout ça pour dire : oui, Saint-Etienne a connu le dur passé des mines, des terrils et des crassiers. Peut-être reste-t-il des vestiges de cette époque ; je ne les ai pas vus.

commentaires

Saint-Etienne, hauts et bas

Publié le 26 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Autrement nommé : la montée au Calvaire

Saint-Ursule ? - Pas sûre

Saint-Ursule ? - Pas sûre

D'en bas, j'ai aperçu une église et un immense calvaire. A la sortie du vieux centre je décide de monter là-haut. Ouf, pas facile. Des volées d'escalier à n'en plus finir, par une chaleur qui frise la démence en cette fin décembre. Sur le chemin je me débarrasserai de mon pull. Et j'arriverai là-haut en nage ! Mais commençons par le commencement si vous le voulez bien.

Me voici sur les premières marches de l'escalier qui n'en finit pas

Me voici sur les premières marches de l'escalier qui n'en finit pas

Saint-Etienne, hauts et bas

Quand je titre Saint-Etienne, hauts et bas, c'est en prenant de la hauteur que je vais rencontrer le Sainté des taudis.

Mais aussi, par bonheur, des rencontres bien plus farfelues

Mais aussi, par bonheur, des rencontres bien plus farfelues

Paf. La vue sur Saint-Etienne est à couper le souffle

Paf. La vue sur Saint-Etienne est à couper le souffle

Plus à droite

Plus à droite

Les ruines de je ne sais quoi

Les ruines de je ne sais quoi

J'arrive en vue de la Serre, qui n'abrite pas de plantes mais les expositions de jeunes artistes. Ouverte à toutes les disciplines (peinture, dessin, sculpture, installation, photographie, design, arts numériques...), la Serre et son comité artistique portent une attention particulière à l'innovation et à l'expérimentation, qui constituent des marqueurs singuliers de la scène stéphanoise. (Source : saint-etienne.fr)

Un balcon sur la ville

Un balcon sur la ville

La Serre, ancienne école des Beaux-Arts coiffant la colline

La Serre, ancienne école des Beaux-Arts coiffant la colline

Chaises empilées sous l'une des arcades

Juste pour le graphisme

Juste pour le graphisme

Le bar Brussel's Corner-Pub BXL de Saint-Etienne

Le bar Brussel's Corner-Pub BXL de Saint-Etienne

Un intérieur au cachet unique, avec une belle et vaste cave voûtée en pierres apparentes située dans le bâtiment historique des halles municipales.
Une très grande terrasse d'angle bien agréable aux beaux jours.
Qu'est-ce qu'on boit?
Blondes, ambrées, brunes, noires, rouges, blanches... " Et on boira du lait le jour où les vaches mangeront du houblon!"

Source : Apéro Resto Disco

Mais la capitale des taudis pointe son nez de nouveau

Mais la capitale des taudis pointe son nez de nouveau

Toujours les mêmes dessins tendrement dérisoires

Toujours les mêmes dessins tendrement dérisoires

Dites-moi quelle ville n'a pas son côté sombre ...

Demain, j'arrive au sommet de la colline. Ouf, ce n'était pas gagné. Je ne sais pas si j'ai autant souffert pour monter à Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille cet été. La bonne nouvelle c'est que j'ai pu voir de près ce que j'avais aperçu de loin : mes efforts ont payé. Rendez-vous donc, demain, avec l'église de la colline et son Calvaire.

commentaires

Saint-Etienne, le vieux centre

Publié le 25 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Saint-Etienne, le vieux centre

C'est ici qu'opère la féerie des Fêtes. Sainté s'est mise sur son 31 pour célébrer dignement Noël. Le vieux centre de Saint-Etienne est un dédale conséquent de ruelles richement décorées et de vitrines pimpantes et luxueuses. J'en prends plein les yeux. C'est magique.

Et toujours cette architecture bluffante, mais que c'est beau !

Et toujours cette architecture bluffante, mais que c'est beau !

Si délicieusement vétuste

Si délicieusement vétuste

Comme à Paris

Comme à Paris

Je me souviens, quand j'étais jeune, j'avais une fascination pour les vitrines surélevées des boutiques de mode parisiennes. Je trouvais ça ... renversant. 

Le village du père Noël

Le minuscule village du père Noël est un bijou de fantaisie, orange et rouge, aux couleurs chères à Sainté. Ici, on ne vend pas de décorations, ni de nourriture, ni rien du tout. Ce n'est qu'un tout petit village avec des chalets qui recèlent des surprises. Par la vitre de l'un d'eux, je surprends des ours automates. 

Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre
Saint-Etienne, le vieux centre

Après ce petit tour au village du père Noël reprenons notre promenade le long des ruelles de Saint-Etienne et des vitrines uniques en leur genre.

Quelle classe, et tout est comme ça

Saint-Etienne, le vieux centre

Les reflets bronze du sol mouillé par la pluie ajoutent à l'attrait des rues.

Il neige de légères guirlandes d'argent ...

Il neige de légères guirlandes d'argent ...

La fête de Noël va bien à Saint-Etienne qui aime tant la couleur rouge

La fête de Noël va bien à Saint-Etienne qui aime tant la couleur rouge

Lever le nez pour ne rien perdre des sculptures sur les toits ...

Lever le nez pour ne rien perdre des sculptures sur les toits ...

... Et de loin en loin, toujours plus de style et de caractère

... Et de loin en loin, toujours plus de style et de caractère

Contraste !

Contraste !

La rue de toutes les merveilles
La rue de toutes les merveilles
La rue de toutes les merveilles
La rue de toutes les merveilles

La rue de toutes les merveilles

Saint-Etienne, le vieux centre

La maison dite "Le Mouton à cinq pattes" est inscrite à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1982 (boutique, façades et toiture).
La façade étroite, en fort encorbellement avec ossature de chêne remplie de brique et de chaux, comporte trois étages. La maison est surmontée d'un toit plat à tuiles rondes, et l'intérieur s'orne de plafonds à la française et de cheminées monumentales.

Source : saint-etienne.fr

Aux décorations s'ajoutent les chants de Noël diffusés dans tout le vieux centre, un vrai refuge pour les piétons qui peuvent déambuler tranquillement, le nez levé pour admirer guirlandes et drapeaux de fêtes. Si j'ai rencontré l'Esprit de Noël, je peux bien dire que c'est à Saint-Etienne. Je vous souhaite à toutes, à tous, un Joyeux Noël, avec une pensée pour ceux qui sont seuls, qui viennent de perdre un être cher, humain ou animal. Tous on vous embrasse. Et la suite de notre promenade à Sainté, à venir les jours prochains.

commentaires

Saint-Etienne, l'église Sainte-Marie

Publié le 24 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Saint-Etienne, l'église Sainte-Marie

J'arrive en vue de l'église Sainte-Marie à laquelle je consacrerai un article entier, vu que j'en ai pris plein de photos. A l'origine, c'est le monastère de la Visitation Sainte-Marie de Saint-Etienne, fondé en 1621 par Catherine Molin Réal. Elle est construite en grès houiller et pierre de taille. Remaniée par l'architecte Boisson elle devient un édifice de type néo-byzantin.

En fait elle est tellement grandiose que je l'ai prise pour une cathédrale
En fait elle est tellement grandiose que je l'ai prise pour une cathédrale
En fait elle est tellement grandiose que je l'ai prise pour une cathédrale

En fait elle est tellement grandiose que je l'ai prise pour une cathédrale

Saint-Etienne, l'église Sainte-Marie

Les deux lions ailés qui gardent la grande porte d'entrée sont tellement usés qu'ils ne ressemblent plus à rien.

Saint-Etienne, l'église Sainte-Marie

A venir, flânerie dans le vieux centre de Sainté, son dédale de ruelles merveilleusement décorées. J'espère que vous passerez un bon moment. A bientôt.

commentaires

Saint-Etienne, capitale du design

Publié le 23 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Saint-Étienne est une commune française, à 50 km de Lyon, située dans le quart sud-est du pays, dans le département de la Loire, dont elle est la préfecture, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Stéphanois(es).

Saint-Etienne, capitale du design

Il me fallait de toute urgence prendre un train, m'éloigner un temps de mes problèmes, trouver un second souffle. J'avais d'abord pensé à Sète, mais l'aller-retour revient fort cher, et plus que jamais il me faut faire attention à mes dépenses. De même, j'avais envisagé Valence, mais je ne tenais pas à retrouver la ville de mon enfance dans mon état d'esprit actuel, qui est un mélange d'inquiétude et de colère. Saint-Etienne faisait partie de ma liste de villes à découvrir. Adjugé vendu. C'est parti pour Saint-Etienne, capitale des Verts et du design ... et des taudis, disent certains. A voir maintenant si vous le voulez bien.

Gare de Perrache à Lyon

Gare de Perrache à Lyon

Une fois n'est pas coutume. Je prends le TER à Perrache et non pas à La Part-Dieu. Ca m'évite de traverser tout Lyon en métro. Perrache est pour ainsi dire juste au-dessous de Sainte-Foy-lès-lyon. Je prends le bus devant chez moi, j'y suis en 10 mn. La gare de Perrache est la plus ancienne de la ville de Lyon. C'est devant elle, place Carnot, que se tient le marché de Noël dont je vous ai récemment montré des photos. Ce matin pas de consignes de sécurité, pas de militaires armés, pas de fouille des sacs. C'en est presque étonnant.

Gare de Chateaucreux à Saint-Etienne

Gare de Chateaucreux à Saint-Etienne

A la gare de Saint-Etienne non plus, aucune mesure de sécurité. C'est une très jolie gare en briques, reconnaissable à son horloge sans aiguilles, ce qui explique peut-être que tant de voyageurs ratent leur train.

Gare de Saint-Etienne, détail

Gare de Saint-Etienne, détail

Dès la sortie de gare, Saint-Etienne affiche ses couleurs

Dès la sortie de gare, Saint-Etienne affiche ses couleurs

Le Fusillé, monument départemental de la Résistance et de la Déportation

Le Fusillé, monument départemental de la Résistance et de la Déportation

Le 31 mars 1968, la Conseil municipal porte son choix sur le projet du sculpteur Salendre : "Un énorme bloc de pierre pesant vingt cinq mille kilos représentant un homme gisant mais acharné à rompre ses entraves. Le gisant a 1 m 50 de hauteur et une longueur de 3 m 20. Il sera étendu sur un socle qui aura 1 m 40 de hauteur."
Le 7 septembre 1969 Michel Durafour, député maire de Saint-Étienne, inaugure le "Monument départemental de la Résistance et de la Déportation de la Loire" : "si beau dans sa majestueuse sobriété (...) symbole de toutes les souffrances, de toutes les humiliations endurées par le peuple français." 

Source : Archives Saint-Etienne

Des fresque murales j'en verrai pas mal tout au long de ma promenade

Des fresque murales j'en verrai pas mal tout au long de ma promenade

Saint-Etienne, capitale du design

Sainté pousse l'audace jusqu'à choisir des couleurs vives, voire criardes, pour ses édifices publics.

Un parti pris qui paie : les bâtiments ne passent pas inaperçus !

Un parti pris qui paie : les bâtiments ne passent pas inaperçus !

Attention : transport de rhinocéros ​​​​​​​​​​​​​​

Attention : transport de rhinocéros ​​​​​​​​​​​​​​

Siège de Saint-Etienne Métropole
Siège de Saint-Etienne Métropole
Siège de Saint-Etienne Métropole
Siège de Saint-Etienne Métropole

Siège de Saint-Etienne Métropole

Ce bâtiment gigantesque est saisissant, tant par sa couleur jaune vif que par le plafond vertigineux de sa montée d'escaliers. Moi qui ne suis pas une fervente partisane des architectures contemporaines, froides et sans âme, j'ai vraiment beaucoup aimé ce design unique et très voyant. Quant le tramway jaune verdâtre roule devant, on se croirait vraiment au seuil d'une ville futuriste.

Saint-Etienne, capitale du design

Tout d'abord, j'ai cru qu'il s'agissait d'une oeuvre d'art bâchée pour travaux. En m'approchant, j'ai découvert avec stupeur que j'avais affaire au monument aux morts !
Il y a beaucoup à voir à Saint-Etienne, ce qui m'oblige à découper notre visite en plusieurs chapitres. Ma première impression ? - Sainté, c'est bien mieux que ce que j'imaginais ! C'est une ville insolite et séduisante par bien des côtés, surtout en cette période de Fêtes de fin d'année. Ses habitants, les Stéphanois, sont des gens tranquilles et serviables. J'ai vraiment passé une super journée. Rendez-vous les jours prochains pour la suite, si vous le voulez bien.

commentaires

Le Carrousel de Noël par Roger & Gallet

Publié le 21 Décembre 2018 par Thaddée dans Echange et Partage

Le Carrousel de Noël par Roger & Gallet

En écho à l'article d'une copinette dont l'irrésistible félin a retrouvé une ancienne boîte de savonnettes signée Roger & Gallet je me propose aujourd'hui de vous dévoiler leur dernière affiche de Noël, dans la tradition shabby chic illustrée par le cheval en bois et les teintes doucement pastel. Roger & Gallet, c'est un nom qui sent vraiment le bon vieux temps des petits cadeaux simples et stylés à la fois. Je vous le concède, ça fait un peu sucre d'orge mais j'ai un faible pour ce charme suranné. Vous pouvez voir ici d'autres photos du carrousel de Noël, par Roger & Gallet.

commentaires

Marché de Noël de la Croix-Rousse, Lyon

Publié le 20 Décembre 2018 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Marché de Noël et sa ferme à la Croix-Rousse du lundi 10 au dimanche 30 décembre 2018, c'est la 12ème édition du Marché, couvert, de Noël de la Croix-Rousse et sa ferme, à Lyon. Une véritable ferme de Noël et ses animaux s'installe place de la Croix-Rousse pour le bonheur des enfants.
La ferme de Noël et son cortège de bêtes de tous poils : vaches, chèvres, ânes, poneys, poules ou encore lapins que les enfants viennent observer.

Source : familiscope

Marché de Noël de la Croix-Rousse, Lyon

Je gare le scooter dès que j'aperçois ce splendide bijou de carrousel découper sa silhouette sur le ciel "habité". J'ai surtout hâte d'aller à la rencontre de mon ami le cochon, et de revoir les ânes et le lama d'il y a quelques années.

Mon ami Gary le cochon, 1er décembre 2016

Mon ami Gary le cochon, 1er décembre 2016

L'année dernière, pour des raisons de sécurité, pas de marché ; juste des tours en calèche dont je vous avais fait profiter ▼.

Marché de Noël de la Croix-Rousse, Lyon
Marché de Noël de la Croix-Rousse, Lyon
Marché de Noël de la Croix-Rousse, Lyon

Bon ben voilà. J'ai fait le tour du minuscule marché. Je regarde autour de moi, perplexe. J'avise un monsieur : "Il n'y a pas d'animaux de la ferme cette année ? " Et ce personnage singulier de me répondre avec le plus grand sérieux : "Ils sont tous morts."

Edit 21 décembre : une Juva 4, dixit Dani

Edit 21 décembre : une Juva 4, dixit Dani

Il ne me reste plus qu'à me rabattre sur ce joli tacot. C'est la dernière fois que je monte au marché de Noël de la Croix-Rousse. Entre publicité mensongère et mesures de sécurité, les monts et merveilles qu'on nous promet se réduisent en fait à une petite dizaine de chalets. Pas assez pour me convaincre de me déplacer.

commentaires

Une page se tourne

Publié le 18 Décembre 2018 par Thaddée dans Une vie comme les autres

Une page se tourne

Et voilà. Mon cadeau de Noël est arrivé : inaptitude au poste que j'occupe ; licenciement en vue. Je vais me retrouver au chômage. En rentrant chez moi je me disais : il est peut-être temps de m'installer à Sète ; plus rien ne me retient à Lyon maintenant. Si vous avez des idées pour du travail, je suis preneuse. Et pour le reste ... ben pas trop le moral. Un gros sentiment d'insécurité. Moi qui aimais tellement mon métier, mais il sollicitait trop mon dos. J'aimais aider les personnes âgées. C'est vous qui avez besoin d'aide maintenant, m'a dit la gentille personne de la Médecine du Travail.

commentaires
1 2 3 > >>