Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - ville et plage

Publié le 21 Janvier 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

En quittant la Pointe Courte je vire les gants, le bonnet, l'écharpe et le pull. Il fait chaud ! Et ma première idée étant d'aller jusqu'à la plage, je m'achemine à travers la ville en direction du Théâtre de la Mer. Une longue, très longue marche, qui me réservera quelques surprises.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - ville et plage

Le palais consulaire construit dans un style art déco qui rappelle par ses sculptures extérieures à grappe de vigne l’importance du négoce du vin. Son architecture possède une influence orientale avec sa tour centrale évoquant un minaret. En effet, Sète a eu dès le 19ème siècle des relations étroites avec l’Afrique du Nord et notamment l’Algérie. Le port de Sète était le port d’échanges privilégié pour le vin puis plus tard pour le trafic pétrolier avec ce pays. - Source : tourisme sète

Je longe les restaurants du quai - Petit bonhomme planqué derrière les palmiers

Je longe les restaurants du quai - Petit bonhomme planqué derrière les palmiers

Mon île singulière, mon île bleueMon île singulière, mon île bleue

Mon île singulière, mon île bleue

Et toujours, des sculptures quelque peu étranges ...Et toujours, des sculptures quelque peu étranges ...

Et toujours, des sculptures quelque peu étranges ...

La mer est derrière toute cette broussaille
La mer est derrière toute cette broussailleLa mer est derrière toute cette broussaille
La mer est derrière toute cette broussailleLa mer est derrière toute cette broussaille

La mer est derrière toute cette broussaille

Une photo presque ratée. Presque.

Une photo presque ratée. Presque.

Plage du Lazaret en vuePlage du Lazaret en vue
Plage du Lazaret en vue

Plage du Lazaret en vue

Les pierres vertesLes pierres vertes

Les pierres vertes

Jamais je n'aurais espéré en voir en vrai

Jamais je n'aurais espéré en voir en vrai

RIEN. C'est TOUT ce que je veux.RIEN. C'est TOUT ce que je veux.

RIEN. C'est TOUT ce que je veux.

N'importe où, c'est la seule loi qu'entendent les plantes de ce paysN'importe où, c'est la seule loi qu'entendent les plantes de ce pays
N'importe où, c'est la seule loi qu'entendent les plantes de ce pays

N'importe où, c'est la seule loi qu'entendent les plantes de ce pays

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - ville et plage

J'ai oublié de dire que tout au long de cette promenade en bord de mer, de gigantesques chantiers empêchent la circulation des voitures. C'est donc dans un no man's land idéal que je progresse, au radar, me heurtant par moments aux barrières, aux grillages, qui m'enferment dans un labyrinthe sans issue.

Retour par la Corniche et ses dangereuses falaisesRetour par la Corniche et ses dangereuses falaises
Retour par la Corniche et ses dangereuses falaisesRetour par la Corniche et ses dangereuses falaises

Retour par la Corniche et ses dangereuses falaises

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - ville et plage

Ils affrontent la mer c'est leur espace
Vous contemplez les flots un rêve passe

Peinture réaliste

Sète aime l'entassement, et moi aussi

Sète aime l'entassement, et moi aussi

L'homme aux pieds nus - A la gloire des joutes

L'homme aux pieds nus - A la gloire des joutes

Sculpture en bronze : "Rencontre singulière" de l'artiste Christina Manolagas-Rabaste

Sculpture en bronze : "Rencontre singulière" de l'artiste Christina Manolagas-Rabaste

Le charme de la vieillesse

Le charme de la vieillesse

Un point de vue unique, et tellement ludique

Un point de vue unique, et tellement ludique

Qui dit bleu, qui dit vert, qui dit Sète, en hiver

Qui dit bleu, qui dit vert, qui dit Sète, en hiver

Sous le palmier, presque une hutte.

Fin d'après-midi, aux couleurs du vague à l'âme

Fin d'après-midi, aux couleurs du vague à l'âme

Et là, devant les bateaux, tandis que s'ébattent les goélands au-dessus de l'eau, je me pose la question : "Est-ce que je veux VRAIMENT vivre ici. Mettre tout en oeuvre pour venir vivre ici." Je n'ai plus grand-chose à quoi me raccrocher. Je peux tout virer, construire un avenir. L'avenir auquel j'ai rêvé. 
Ce matin mon employeur m'informe que la Sécu me sucre presque une semaine d'indemnités journalières et j'ignore pourquoi. Si vous saviez comme j'en ai ras-le-bol de ces conneries.
Et pour Félix, on va tenter la pâtée y/d thyroïde care. Pourquoi le vétérinaire ne m'a-t-il pas dit plus tôt qu'il existait un aliment spécial pour les chats souffrant d'hyperthyroïdie ?

commentaires

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

Publié le 20 Janvier 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

La neige à Sète, Janvier 1987 (Le Quotidien du Pays de Thau)

La neige à Sète, Janvier 1987 (Le Quotidien du Pays de Thau)

Bien sûr il n'y avait pas de neige ce 19 janvier 2019. Mais il n'y avait pas non plus de vent ! C'est bien le première fois qu'il n'y a pas de rafales à Sète ; tout juste un petit souffle d'air rafraîchissant. Et vous voulez que je vous dise ? - Eh bien le vent m'a manqué. Pour moi Sète en est indissociable.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

Je me dirige aussitôt vers la Pointe Courte, ce très ancien quartier de pêcheurs et de chats fait de bric et de broc. Tout est en travaux autour de la gare, ce qui fait qu'il n'y a aucune circulation. 

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

A peine arrivée je tombe sur ce trompe-l’œil qui ajoute du relief à la façade. Je ne me souviens pas d'avoir vu autant de fresques murales qu'en ce jour de calme plat.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

A la Pointe Courte l'humour est au menu de tous les jours et même une certaine forme d'esprit loufoque. J'entends un pêcheur dire avec un accent du Sud prononcé : "Mais à Lyon, ils ont la Saône ! ". Et le beaujolais Monsieur, et le beaujolais.

Clic pour voir les minets et minettes en plus grandClic pour voir les minets et minettes en plus grand

Clic pour voir les minets et minettes en plus grand

J'ai hâte de retrouver mes copains les chats de l'association Pattes de Velours. J'en reparlerai plus tard. A la Pointe Courte ils sont partout, sur le toit des voitures, sur les barques, au milieu des aigrettes et des goélands ; deux d'entre eux, même, des rouquins, fraternisent avec un pêcheur à la ligne des fois qu'il leur ferait l'offrande d'un petit poisson fraîchement pêché.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

Chaque maison de la Pointe Courte a un caractère incroyable. Je dis bien toutes. Il aurait fallu toutes les photographier. Et les habitantes vous saluent tandis qu'elles étendent leur linge ou bien rentrent de leurs courses en ville. Si ce n'est pas le paradis, ça y ressemble. Un bout de paradis cordial et décalé.

Les quais s'ornent d'un tas d'objets insolites. Cliquez pour voir en plus grand.Les quais s'ornent d'un tas d'objets insolites. Cliquez pour voir en plus grand.

Les quais s'ornent d'un tas d'objets insolites. Cliquez pour voir en plus grand.

Lumière matinale en or fondu

Lumière matinale en or fondu

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

“Un voyage est une opération qui fait correspondre des villes à des heures. Mais le plus beau du voyage et le plus philosophique est pour moi dans les intervalles de ces pauses.” - Paul Valéry

Le poisson steampunk de la Pointe Courte

Le poisson steampunk de la Pointe Courte

Et le calme aussi ...Et le calme aussi ...

Et le calme aussi ...

"Les filets sont orange pour tromper les crevettes et le saumon" - Thaddée

"Les filets sont orange pour tromper les crevettes et le saumon" - Thaddée

Mais oui il y a des arbres à SèteMais oui il y a des arbres à Sète

Mais oui il y a des arbres à Sète

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

Les Gilets Jaunes ayant envahi les voies (la dernière fois c'était les lycéens) mon TGV affiche 20, 25, puis 40 mn de retard. J'ai largement le temps de retourner à la Pointe Courte, proche de la gare. Les photos que je vous ai déjà montrées je les ai prises entre 9 et 10 heures du matin. Les photos suivantes ont été prises autour de 16 heures. Vous verrez, entre temps la lumière a beaucoup changé.

Retour à Sète, 19 janvier 2019 - La Pointe Courte

Je retourne au refuge des chats et pour n'être pas allée au restaurant, pour avoir préféré manger un sandwich devant la mer, je laisse mon obole pour quelques croquettes en plus. Ils sont tellement bien installés, dans de petites maisonnettes garnies de couchages douillets. Un vrai village de chats. En le quittant je m'aperçois qu'un vieux chat noir, de petit gabarit, m'a emboîté le pas. Je m'arrête pour lui parler et le caresser. Nous ferons ensemble un bout de chemin. Si j'habitais Sète, si j'avais un grand appartement, je recueillerais bon nombre de ces chats conviviaux qui disent bonjour et s'enroulent autour de vos jambes.

Là ce sont les décorations de TOUS les Noël de la Pointe Courte

Là ce sont les décorations de TOUS les Noël de la Pointe Courte

Clic pour les voir en grand si vous en avez le courageClic pour les voir en grand si vous en avez le courage

Clic pour les voir en grand si vous en avez le courage

Et c'est avec ces pauvres crabes reconvertis en objets décoratifs que je boucle le premier épisode de mon excursion à Sète. Après l'étang de Thau, je vous emmène à la mer. Rendez-vous ces jours prochains, donc, pour la suite et fin de notre promenade. Passez toutes et tous un bon dimanche. PS - Pour la première fois depuis des lustres, j'ai pu dormir cette nuit. Il faut dire, j'avais tellement marché ...

commentaires

Comment rétablir le Reader dans votre administration

Publié le 17 Janvier 2019 par Thaddée dans Echange et Partage, Les blogs et moi

Capture d'écran de mon administration ; on peut y voir le Reader dans l'angle supérieur droit

Capture d'écran de mon administration ; on peut y voir le Reader dans l'angle supérieur droit

Dans un commentaire, Jean-Marc communique sur les procédures à suivre pour rétablir le Reader (toujours en version bêta mais fonctionnel).

Vous allez dans Profil (à côté de la cloche)
► Paramètres
► Réglages
► Activer les fonctions Béta
► Enregistrer
Le Reader est alors activé en haut à coté d'aide et de la cloche.

Jean-Marc

Je me retire un moment des blogs, le moral n'est pas bon. Je ne dors plus depuis deux nuits (le souci + Félix qui hurle non-stop). Merci de votre compréhension et à bientôt.

commentaires

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Publié le 15 Janvier 2019 par Thaddée dans Lugdunum à tous les temps

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Je sais. Je n'ai pas fait halte à Saint-Didier mais j'ai dû partir assez tard à cause d'un important coup de fil que je devais passer et comme je voulais rentrer avant la nuit ... Ma destination devait être Poleymieux ou ses environs mais j'ai atterri à Couzon. En fait mes points de chute se font au petit bonheur la chance, dès que je vois un panneau m'indiquant la présence d'un patelin je tourne et je m'arrête.

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Je vous le dis tout de suite : Couzon est un patelin charmant. Plus on avance, plus on découvre de jolies choses, et les gens sont d'une gentillesse !

Couzon s'appuie contre de petites collines pelées ... qui pourraient bien être les Monts d'Or

Couzon s'appuie contre de petites collines pelées ... qui pourraient bien être les Monts d'Or

Beaucoup de passages, mais rarement couverts

Beaucoup de passages, mais rarement couverts

Quant on regarde vers les quais de Saône

Quant on regarde vers les quais de Saône

Regardez-moi la couleur de ces collines. On dirait du sable ...

Regardez-moi la couleur de ces collines. On dirait du sable ...

Un moment à Couzon-au-Mont-d'OrUn moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Au loin qu'est-ce que j'aperçois ? - Un vieux monument roux qui m'a tout l'air d'être une église. Vous me connaissez. Je m'arrêterais au milieu du désert si j'y voyais un ancien monument. Et ça commence à grimper un petit peu ... Ce n'est que le début.

Une lumière très particulière baigne l'édifice religieux

Une lumière très particulière baigne l'édifice religieux

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or
Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

L'église Saint-Maurice, en « pierre dorée » de Couzon, a été construite en 1855 sur les plans de l'architecte Pierre Bossan et possède un clocher du XIIIe siècle, classé monument historique.

Wikipédia

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Je ne pourrai pas dire qu'il n'y avait pas un chat à Couzon-au-Mont-d'Or. Et comment appelle-ton un chat de Couzon ? - Un Couzonnais.

Couzon c'est la classe, c'est du patrimoine, et c'est très bien entretenu

Couzon c'est la classe, c'est du patrimoine, et c'est très bien entretenu

Une lumière hors du commun, vivante et flamboyante

Une lumière hors du commun, vivante et flamboyante

Avez-vous déjà vu ce genre de terrasse !? ... encore décorée pour les festivités du Nouvel An

Avez-vous déjà vu ce genre de terrasse !? ... encore décorée pour les festivités du Nouvel An

Juste à droite de la terrasse, un passage voûté

Juste à droite de la terrasse, un passage voûté

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

La Croix de la Balme se dressait devant l’ancienne église au milieu du cimetière côté place Ampère. Datée de 1495, c’est la plus ancienne du village. Déplacée de quelques mètres en 1855 pour la construction de la nouvelle église, elle se trouve actuellement à l’angle de l’impasse Jacquard et de la montée Georges Lyvet.
Elle a été restaurée en 1571, 1727, 1801 et sous Louis Philippe entre 1830 et 1848.
En 1928 ayant été renversée et brisée par l’orage elle a été rétablie par les soins des Couzonnais. Elle est en pierres jaunes de Couzon et fer forgé et mesure 4,60 m au total.

couzon au mont d'or

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Le ciel commence à se voiler, et le soir à tomber. C'est là que je demande mon chemin pour aller au lavoir. Jusque là un grand nombre de pancartes m'ont permis de me repérer sans problème. Il faut savoir que Couzon-au-Mont-d'Or est un site touristique, lequel propose une dizaine de randonnées.

Et toujours ce petit air ancien qui chante dans ma tête

Et toujours ce petit air ancien qui chante dans ma tête

Avant de traverser la voie ferrée et d'attaquer la montéeAvant de traverser la voie ferrée et d'attaquer la montée

Avant de traverser la voie ferrée et d'attaquer la montée

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

La commune de Couzon-au-Mont-d'Or compte au total 14 croix. 3 ont disparu. Il pourrait bien s'agir ici de la Croix de la Fontaine de Couzon. Croix et niche (datées de 1827) sont bien visibles à l’angle des rues Rochon et J.M. Villefranche. En dessous, une excavation abrite une vierge (XVIIème) appelée «La vierge de la fontaine de Couzon».

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Lavoir Couzon début 20 ème - Le plus ancien lavoir du village est situé en amont de la fontaine de Couzon, rue Rochon. Il a été réaménagé en 1810 et en 1811 avec de "belles pierres". L’agrandissement de la rue au XXème siècle modifiera le lavoir en réduisant le mur. Très étroit, tout en longueur, le bassin mesure 5,70 m X 1,60 m. Deux arrivées d’eau l’alimentent, dont une galerie très basse qu’il n’est pas possible d’explorer. En 2007, un aménagement a permis de mettre en valeur ce lavoir.
D’autres lavoirs existaient dans le village mais ils ont disparu.

couzon au mont d'or

Mais en face du lavoir, de l'autre côté du chemin, derrière un passage voûté ...

Château de La Guerrière
Château de La Guerrière

Château de La Guerrière

Le Château de La Guerrière fut construit par la famille du Soleil, sans doute à la fin du XVIIe siècle. Le monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 5 juin 1981. Ce château, propriété privée, ne se visite pas.

Wikipedia

Un moment à Couzon-au-Mont-d'Or

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on accède à ce château par un passage voûté boueux, et que le château lui-même a l'air abandonné. Donc je vois mal comment il pourrait être une propriété privée. Encore un de ces mystères qui ne trouvera pas sa solution, même une fois de retour à la maison ...

commentaires

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Publié le 12 Janvier 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Je poursuis ma découverte des Monts d'Or et de leurs petites communes. Aujourd'hui je me rends à Saint-Cyr, limitrophe de Collonges. Le temps est couvert, pas idéal pour la photographie, mais il fait nettement moins froid qu'hier.

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

J'ai mieux aimé Saint-Cyr que Collonges, même si l'absence totale de signalisation m'a fait louper le centre-ville dont j'ai vainement cherché la direction. 

Le Château-Perret, est situé sur les communes de Collonges-au-Mont-d'Or et de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or dans le Rhône, à flanc de pente, dominant la vallée de la Saône. Le château, une folie du XIXe siècle, est flanqué de trois tours surmontées de toitures en flèche : une tour carrée au centre de la façade occidentale, une autre tour carrée côté sud et une tour ronde côté nord. La façade orientale est précédée d'une terrasse et d'un escalier en arc de cercle. Le domaine est une propriété privée et ne se visite pas.

Wikipédia

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

A partir de là je m'enfonce dans un chemin bordé, sur ma droite, d'anciennes bâtisses au caractère bien trempé.

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Mon appareil photo donne des signes de fatigue. Si je ne prends pas plusieurs clichés de suite je n'obtiens plus qu'une image blanche. Ca m'embête parce que samedi prochain, le 19 janvier, j'ai prévu de m'offrir une grande sortie.

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Presque personne en vue. Je demande à quelqu'un le chemin qu'il faut prendre pour monter au "quelque chose de magnifique" dont j'ai parlé dans les commentaires de mon dernier article mais le passant qui prend lui aussi des photos n'est pas de Saint-Cyr. Je demanderai plusieurs fois, à plusieurs personnes. Personne ne connaît. C'est un comble. Et pas un panneau, pas une pancarte, pour me renseigner. Comme dit la Maîtresse de Poupette, il va falloir que je prenne le bus.

De somptueuses colonnades. Clic sur les photos pour les voir en plus grand.De somptueuses colonnades. Clic sur les photos pour les voir en plus grand.

De somptueuses colonnades. Clic sur les photos pour les voir en plus grand.

Ne me demandez pas pourquoi, j'adore cette porte

Ne me demandez pas pourquoi, j'adore cette porte

A Saint-Cyr, on met les pierres en cage

A Saint-Cyr, on met les pierres en cage

Edit 13 janvier - Zoé nous dit que ces pierre dans une cage ça s'appelle un gabionUn gabion (de l'italien gabbione signifiant "grosse cage") est en génie civil un casier, le plus souvent constitué de solides fils de fer tressés et rempli de pierres non-gélives, utilisé dans les travaux publics et le bâtiment pour respectivement construire des murs de soutènement, des berges artificielles non étanches ou décorer une façade nue ou des aménagements urbains. Source : Wikipédia
Edit 17 janvier - Manou précise qu'un gabion permet de drainer les constructions et d'éviter ainsi de faire de trop profondes fondations.
► Phiphi ajoute que l'usage militaire du gabion date du 16ème siècle ; des paniers d'osier étaient alors utilisés.

Petit viron à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Et voilà, ce n'est pas tout à fait ce que j'espérais, je n'ai pas trouvé la direction du "quelque chose de magnifique", il va me falloir y retourner, mais j'ai quand même fait une chouette balade. Du reste encore heureux que je ne me sois pas attardée sur les hauteurs parce qu'en ville c'était encore le boxon, impossible de reprendre les quais de Saône à cause des Gilets Jaunes. Il m'a fallu passer par Saint-Just pour pouvoir rentrer, et ça fait un sacré détour. Passez toutes et tous un bon dimanche, avec une pensée de soutien pour Dani qui a perdu son chat Camargue.

commentaires

Moins d'une heure à Collonges-au-Mont-d'or

Publié le 11 Janvier 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

 

Circulez y'a rien à voir. En fait ce n'est pas du tout là que je voulais aller. Avant de partir je nourris le vague projet d'aller visiter Poleymieux. Sur le trajet je prévois de me rendre à Saint-Cyr. Mais quand la bise fut venue sur ma tête et sur mes mains ... je coupe court et c'est ainsi que je me retrouve à Collonges dont je ne connais rien si ce n'est le restaurant de Paul Bocuse auquel j'avais consacré un article en juillet 2015.

 

Le début est plutôt prometteur avec cette jolie petite construction dont je ne sais absolument pas ce que c'est. Si quelque Lyonnaise est de passage par ici, peut-être saura-t-elle nous éclairer sur le sujet ?

Le reste est banal à pleurer, mises à part deux ou trois maisons ...Le reste est banal à pleurer, mises à part deux ou trois maisons ...

Le reste est banal à pleurer, mises à part deux ou trois maisons ...

A gauche : impossible de s'approcher de ce patrimoine manifestement religieuxA gauche : impossible de s'approcher de ce patrimoine manifestement religieux

A gauche : impossible de s'approcher de ce patrimoine manifestement religieux

 

Et voilà, j'aurai vite fait le tour de ce bled qui ne représente à mes yeux aucune sorte d'intérêt. Déjà à l'époque, j'avais jugé décevant le cadre du restaurant de Paul Bocuse qui laisse place aux parkings et poids lourds bien plus qu'aux rives aménagées de la Saône, tout près. Et puis le vent froid n'est pas le compagnon idéal quand on veut se balader. Ma sortie m'aura toutefois permis de faire rouler mon vroum-vroum qui s'ennuie ferme depuis que je suis sans travail. Passez une bonne fin d'après-midi et ne vous étonnez pas si je ne réponds pas à vos commentaires, j'ai de grosses difficultés de connexion. Y'a des jours comme ça frown.

commentaires

Le projet Charabia en bonne voie !

Publié le 10 Janvier 2019 par Thaddée dans Echange et Partage

Le projet Charabia en bonne voie !

Oyez oyez braves gens ! A ce jour il ne manque plus que 10 pré-commandes pour que Miss Tigri et ses Chats Pitres ▼ puissent réaliser leur projet Charabia et publier leur beau livre illustré.

10 pré-commandes au tarif préférentiel de 12, 50€ l'exemplaire pour que les bénéfices de la vente soient intégralement reversés à l'association SOS Chats de l'Hôpital de Perpignan. C'est une belle cause non ? Avec tout le travail que représente la mise en forme de ce beau livre, avec tout le travail que les bénévoles effectuent sur le site de l'Hôpital ! Ils méritent un dernier coup de pouce et comptent sur vous. Merci pour eux ♥♥♥ yes !!!

commentaires

Le voyage dans la Lune

Publié le 7 Janvier 2019 par Thaddée dans Filmographie

Il m'arrive de vous parler cinéma quand je craque pour un film. Ainsi vous ai-je touché un mot d'Interstellar ou de Melancholia ... des histoires d'espace et de planètes qui me passionnent depuis toujours. Je ne rate jamais un film qui se passe dans l'espace ou sur les planètes lointaines. Hier soir bien évidemment j'ai regardé Apollo 13 avec Tom Hanks, mais ce n'est pas Apollo 13 que je souhaite évoquer ici.

Premier plan du film

Le site d'Arte m'a fait le cadeau magnifique du petit film Le voyage dans la Lune que je rêvais de voir depuis fort longtemps. C'est un petit bijou, drôle et poignant, colorisé dans les pastels d'autrefois. On y retrouve la lunette astronomique pointée sur la voûte céleste, les hautes fenêtres dont on se demande comment ils faisaient pour laver les vitres, un embryon de fusée qui se révèle être un obus habitable ... et tout à l'avenant dans le délire et l'imagination débordante de son créateur, le divin Georges Méliès. C'était en 1902.

Paf dans l’œil

Paf dans l’œil

Vous avez tous vu, au moins une fois dans votre vie, la Lune qui se prend un crayon dans l’œil. La naïveté du propos n'a d'égale que la stupéfiante beauté de l'image. On se laisse fasciner par l'agitation frénétique et trépidante des personnages alors qu'ils élaborent le plan, tout ce qu'il y a de sérieux, d'aller marcher sur la Lune.

On se prépare au lancement
On se prépare au lancementOn se prépare au lancement

On se prépare au lancement

La construction de "la fusée" vaut son pesant d'or, à coups de marteau sur les plaques de fer. L'embarquement, en bon ordre, n'a rien à lui envier.

Arrivée dans une espèce de caverne

Voici déjà l'alunissage, bien entendu sans tenue de cosmonaute, sans casque, en tenue de ville s'il vous-plaît. N'est-ce pas charmant ? - Si désuet ... C'est vrai quoi. Comment nos ancêtres rêvaient-ils de la Lune ? Que savaient-ils de la gravité, de l'air irrespirable, des températures extrêmes et mortelles ?

Les astronautes rêvent ...

Les astronautes rêvent ...

La première chose que font ces voyageurs de l'espace à l'arrivée sur la Lune ? - Tenez-vous bien : ils dorment ! ... Et ils rêvent. Des rêves d'étoiles et d'étoiles habitées. Que de romance, dans chaque image, dans chaque idée ! il a quelque chose du monde du cirque dans ces précieux moments d'abandon juste avant que ...

Des champignons géants peuplent cette partie de la Lune

Des champignons géants peuplent cette partie de la Lune

... ils se prennent une tempête de neige dans leur sommeil ! Alors qu'ils s'ébrouent, le paysage se précise, une formation de champignons rouge-orangé fait son apparition, dont un qui pousse en accéléré.

Les habitants de la Lune qui enlèvent les voyageurs de l'espace

Mais ce n'est que le début des ennuis, car surgissent bientôt ce que nous appellerions aujourd'hui des aliens, ou des extra-terrestres, et pas du tout de petits bonhommes verts comme le veut la légende ... bien plutôt des humanoïdes verts au tronc squelettique, armés de lances, qui bien naturellement enlèvent illico presto nos voyageurs de l'espace qui sont emmenés, les poignets liés dans le dos, vers une destination inconnue.

Nos amis s'engouffrent dans leur "capsule" pour échapper au dangerNos amis s'engouffrent dans leur "capsule" pour échapper au danger

Nos amis s'engouffrent dans leur "capsule" pour échapper au danger

C'est sans compter que les terriens de l'histoire ne se laissent pas si facilement manipuler par ces hordes de sauvages menaçants et gesticulants. Nos amis parviennent à échapper à leur ravisseurs et vite, le chemin du retour est pris, dans le plus grand chaos, pour fuir la Lune de tous les dangers. L'un d'eux se balance même au bout d'une corde, suspendu au nez de "la fusée".

Hommage aux voyageurs de l'espace

Hommage aux voyageurs de l'espace

Les terriens célèbrent en fanfare le retour des aventuriers de l'espace et tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes, j'ai nommé la Terre. Rien ne vaut son petit chez-soi pas vrai ? ... A la fin du film j'ai l'esprit retourné par ce voyage flamboyant qui ne s'interdit aucune absurdité, et qui se fait doucement entêtant sur la bande-son du groupe Air. Le film est en ce moment visible sur le site d'Arte.

Edit 11 janvier 2018

A voir : sur les indications de Jean-Marc, la version originale en noir et blanc sur de la musique classique ...  et quelques notes de La Marseillaise.

commentaires

Le septième roi

Publié le 5 Janvier 2019 par Thaddée dans Poésie Toutan

Da Vinci's Demons

Da Vinci's Demons

Il arrive à cheval
Sous le ciel étoilé
Les joues rongées de barbe
Le regard fatigué

Ses cadeaux sont l'encens
De l'or ou de la myrrhe
Sous l'ample vêtement 
Qui lui sert de pelisse

Mais il met pied à terre
Et de sa chevelure
Essaimée dans l'air froid
S'égrène la gelure

Il remonte son col
Il a serré les dents
Regardez-moi cet homme
Dehors depuis longtemps

Qui dormait sur sa selle
Tout le temps de la marche
Peut-être en rêvant d'elle
Assoupie sous une arche

Mais il est dit que non
Les rois n'ont pas de femme
Sont au nombre de trois
Moins des corps que des âmes

Notre roi fatigué
Se traîne vers la grange
Ayant franchi le seuil
Se prosterne bien bas

L'histoire ne dit pas
Qu'un vagabond des sables
A l'arrivée fourbu
Rendit son dernier souffle

Et que le nouveau né
Encore nu sur sa couche
Le désignant du doigt
L'élut septième roi.

© Thaddée, samedi 5 janvier 2019

commentaires

Nouvelle année, (nouveau) départ

Publié le 2 Janvier 2019 par Thaddée dans Une vie comme les autres, Les blogs et moi

Papier de Verre le jeudi 3 janvier 2019 - Adresse du background en https

Papier de Verre le jeudi 3 janvier 2019 - Adresse du background en https

Edit 03-01-19 - Pour l'instant, j'ai réglé mon problème en ajoutant simplement un s à http. Du coup OB ne me signale plus de contenu non sécurisé.

----------------------------------------------------------------------------

Comme vous le savez sans doute, l'année 2019 représente pour moi un tournant dans ma vie. En effet je vais perdre mon travail, après licenciement pour inaptitude (laquelle sera prononcée par la Médecine du Travail au terme de mon arrêt maladie qui dure déjà depuis un peu plus de deux mois). Des circonstances qui vont m'amener à me réinventer, ce qui n'est pas pour me déplaire. En dépit de l'âge et du besoin de sécurité j'ai toujours l'esprit d'aventure et surtout, je suis d'une insatiable curiosité. J'ai le goût d'apprendre, et ce n'est pas pour me flatter mais j'ai le sens de l'adaptation (même si cela prend de plus en plus de temps).

Il se peut que la situation me conduise à déménager. Ainsi, de pouvoir réaliser mon rêve de m'installer à Sète. Ces changements à venir me font peur autant qu'ils m'excitent. Depuis quelque temps déjà j'attends de pouvoir faire ma petite révolution. Mon CDI me piégeait dans l'uniformité d'une vie monotone et me privait de réaliser les rêves chers à mon coeur. Me retrouver au chômage c'est donc un mal pour un bien. Ce sera dur de retrouver un emploi à mon âge (il me reste 5 ans à tenir avant l'heure de la retraite) mais j'ai bon espoir que mes recherches aboutissent tôt ou tard.

Tout le monde, en début d'année, se prête au jeu des bonnes résolutions. Alors ... je pourrais arrêter de fumer mes six ou sept cigarettes par jour. Mais cette année c'est mon dos qui décide : plus d'efforts physiques, donc il me faut un travail pépère et je l'espère, mieux rémunéré, qui me permette de vivre plus à l'aise et de concrétiser mes projets.

L'occasion pour moi, bien sûr, aussi, de m'offrir un nouveau blog repeint aux couleurs d'un Nouvel An vierge et plein de promesses. Et juste après, le désenchantement. Je m'en vais vous expliquer tout ça.

Nouvelle année, (nouveau) départ

Pour mon Thème Kiwi (gratuit) j'ai choisi, hier après-midi, un background issu du blog Vintage Made for You, sur lequel je puise beaucoup d'inspiration depuis plusieurs années déjà. Comme souvent, ces blogs dédiés à la déco de blogs sont installés sur Blogger, et ça fait belle lurette que Blogger est passé par le https qui est une mesure de sécurité (ne me demandez pas laquelle, c'est trop compliqué pour moi). Après quelques bidouillages dans le code html je me retrouve non sans fierté avec un fond de blog tout neuf qui correspond exactement à ce que j'attendais. Dans la foulée je l'assortis d'une bannière qui vient d'un autre site ... mais entre temps, sur mon administration, est apparu un message de très mauvais augure, m'annonçant la détection d'un contenu non sécurisé, et il s'agit bien sûr de mon fameux fond de blog dont l'adresse ne commence pas par le sacro-saint https, mais par le vétuste http dont plus personne ne veut.

M'inquiétant des risques qu'encourt le blog je me rends sur le blog du staff où je relis en entier l'article qu'ils consacrent à l'avènement de ce https porteur de tous les déboires. Il est écrit que je risque de ne plus pouvoir enregistrer ou publier d'article et que le blog risque fort d'être bloqué. En outre, je ne sais pas du tout ce qu'il adviendra du blog une fois que toute la plate-forme sera passée en https. Ce sont là les bonnes surprises du Nouvel An qui se joignent aux mesures exceptionnelles du gouvernement pour nous pourrir la vie un peu plus.

De retour sur mon blog, j'ai la très mauvaise surprise (encore une) de m'apercevoir de la pure et simple disparition de mon fond de blog, alors que son adresse figure encore dans le code html, vous parlez d'un mystère. Et là je vous le dis tout net j'en ai ras-la-casquette. Ras-le-bol qu'Overblog change tout, tout le temps, sans nous demander notre avis, en provoquant plus de bugs qu'il n'y en a déjà sur, soi-disant, la meilleure plate-forme de la blogosphère. J'en ai tellement marre qu'il se pourrait bien, et là je ne plaisante pas, que j'aille voir ailleurs, sur Blogger par exemple où m'attend depuis plusieurs mois un blog à mon goût, qui serait rudement fier de recevoir la visite de mes amis.

Nouvelle année, nouvel hébergeur et nouveau blog, voilà ce qui a de grandes chances d'arriver si je ne parviens pas à trouver de solution durable pour mon blog sur Overblog. OB que je ne quitterai pas sans regret, parce qu'il est porteur de 12 ans de ma vie. Que ce sont les précieuses archives de mes petits bonheurs et de mes grand malheurs. Ainsi que le réservoir de tous vos commentaires sans lesquels, eh bien, ce blog n'existerait plus depuis longtemps. Mais il faut regarder les choses en face : Overblog ça ne va plus du tout ; et ça ne va pas en s'arrangeant.

commentaires