Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Des nouvelles du chantier

Publié le 26 Août 2022 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Depuis quelques mois (voire plus) je ne bouge pas beaucoup. J'espère pouvoir le refaire car j'aime beaucoup prendre des photos en me promenant. En fait j'adore marcher. On me demande souvent si je fais de la randonnée. Non je n'en fais pas. Pour l'instant je me contente de mon quartier. Par moments seulement j'élargis "ma zone de confort".

Voilà à quoi il ressemblait en février 2022

Voilà à quoi il ressemblait en février 2022

Cette fois-ci je suis allée revoir mon chantier que j'avais abandonné depuis pas mal de temps. Je suis souvent passée devant en voiture mais ce n'est pas très pratique de prendre des photos en roulant.

1er octobre 2021

1er octobre 2021

Vous vous souvenez ? Cette photo garantie sans trucage dont vous aviez aimé l'improbable géométrie ? Les ouvriers ont mis un temps fou à raser les bâtisses présentes sur le terrain... mais les fondations des futures résidences ont poussé comme des champignons.

Des nouvelles du chantier
Des nouvelles du chantier
Des nouvelles du chantier
Des nouvelles du chantier
Des nouvelles du chantier
Des nouvelles du chantier

Champignons dont je me passerais bien puisque ils vont me gâcher la vue sur le cimetière, la mer et l'étang lorsque je ferai mon petit tour du "pâté de maisons". Le tour du pâté de maisons me prend 3/4 d'heure ! C'est ce que j'ai fait cet après-midi et de retour chez moi j'étais rouge comme une écrevisse. Sur la photo du bas ce sont des escaliers "à la Escher". Entre nous, j'aime bien la ferraille et tout ce qui est indus.

Voilà ce que ce sera, pour les nouveaux Sétois

Voilà ce que ce sera, pour les nouveaux Sétois

Et maintenant, juste quelques clichés d'une fin août, ce qui me fait penser au roman inoubliable et bouleversant de Faulkner Lumière d'Août.

Heureusement, aucun champignon ne peut pousser ici et me gâcher la vue

Heureusement, aucun champignon ne peut pousser ici et me gâcher la vue

Il a fait tellement chaud, tout est roussi

Il a fait tellement chaud, tout est roussi

Les fleurs, si délicates, tiennent le coupLes fleurs, si délicates, tiennent le coupLes fleurs, si délicates, tiennent le coup

Les fleurs, si délicates, tiennent le coup

Et maintenant...

Des nouvelles du chantier

Qui est-ce qui joue à cache-cache ? Mais c'est ma baraquette ! Baraquette dont l'ancien propriétaire a déménagé du côté des plages m'a-t-on dit. Je regrette qu'il soit parti et je ne dois pas être la seule personne dans le coin à regretter son absence.

J'aimerais tellement que quelqu'un la recueille et s'en occupe

J'aimerais tellement que quelqu'un la recueille et s'en occupe

Des nouvelles du chantier

Et pour finir quelques perles, derrière la Baraquette, je ne sais pas à quoi elles servaient. Je vous souhaite à toutes et tous un agréable week-end d'été, et caresses à vos zanimo.

commentaires

Des années-lumière

Publié le 17 Août 2022 par Thaddée dans Poésie Décade

Des années-lumière

Tout est cercle, tout est cycle
Tout est hier, et demain

T.-S.

Hier

 

Vivre sa vie entière

Mais en combien de temps

Que vit la libellule

Des villes polluées

Que n'ai-je trois poumons

Dont un pour respirer

 

Je fonce dans le tas

J'en suis plus à ça près

Faites-moi de la place

Je compte bien danser

Dans le temps et l'espace

Des esprits éclairés

 

Me voici hors de moi

Très-très loin de la Terre

Dans la galaxie-mère

Qui nous a tous vu naître

Et nous verra partir

Dans un feu sans fumée

 

Je suis dans l'air fermé

Des anneaux de Saturne

La bulle qui bondit

Qui imite la Lune

Je me joue des trous noirs

Et de ce que j'oublie

 

Je m'élève et je vais

Aux confins de l’Écho

Celui du tout début

Qui n'aura pas de fin

Tout est cercle, tout est cycle

Tout est hier, et demain

 

Des poussières d'étoiles

Est-il dit que nous sommes

A l'envers du chaos

Qu'ont engendré les hommes

Je me tiens droit debout

Sur un miroir sans tain.

 

© Thaddée Sylvant, mercredi 17 août 2022

commentaires