Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Crazy ... du 21 juin

Publié le 22 Juin 2013 par Thaddée in Mémoires Vivre après Lui

Ma plus belle fête de la musique, ce fut en 2005 avec toi. Nous étions à Lyon. Toi, musicien, tu préférais entre tous les groupes de jazz et moi qui n'aime pas le jazz, qui ne ressens rien quand j'en entends, j'ai appris à l'écouter, presque à le comprendre. Nous étions en terrasse ou debout dans la foule. Tu étais heureux, nous étions heureux, parce qu'il faisait beau, parce que c'était la fête, parce que tu adorais Lyon, et que nous étions deux.

En 2011 j'ai tenté une sortie ... je n'ai pas tenu bien longtemps sans toi. La douleur de t'avoir perdu l'année précédente était par trop violente. Je n'ai pas pu rester. Les deux photos que j'avais prises ce soir-là du 21 juin 2011 sont restées coincées dans l'appareil, je n'ai jamais pu les voir.

Hier soir, malgré la fatigue d'une semaine de travail plus ou moins caniculaire, et bien que j'aie affirmé le contraire à quelques collègues croisées dans la rue, ne voilà-t-il pas que sur le coup de 21 heures je me prenais d'une furieuse envie de descendre entendre et voir de plus près les concerts donnés dans le village.

DSCI0003

Devant chez moi, un groupe de jazz. C'est là que tu aurais voulu être. Nous nous serions installés en terrasse et nous aurions oublié de parler. Mais cette densité de vie qui se concentrait dans tes yeux bleu-gris casse tous les silences, même le silence effroyable de la mort. Hier soir, tu n'étais pas avec moi, mais tu fais partie de moi, et où que j'aille tu me tiens compagnie, et tout ce que je vois tu le verras par mes yeux jusqu'à mon dernier souffle. Je t'aime tendrement pour toujours.

A l'autre bout de la rue, un groupe on ne peut plus tonique avec des interprétations plus que rythmées de tubes qui ont fait leur temps mais qu'on prend plaisir à réécouter. Le batteur est déchaîné. Les petits enfants qui représentent les trois-quarts du public le sont aussi. De jeunes mamans virevoltent en robe légère avec leurs petits. Je reste dans mon coin, le coeur serré. Tu me manques. Tu me manques depuis notre séparation en 2006 et ta mort épouvantable fin novembre 2010. Ta mort que j'ai apprise sur Internet début décembre de la même année. Mon cher ami, si fou de vivre, écoute, écoute la musique.

 

 

 

"You are the best. You are the worst. You are average. Your love is a part of you. You try to give it away because you cannot bear its radiance, but you cannot separate it from yourself. To understand your fellow humans, you must understand why you give them your love. You must realize that hate is but a crime-ridden subdivision of love. You must reclaim what you never lost. You must take leave of your sanity, and yet be fully responsible for your actions." -

Gnarls Barkley, in a letter to the legendary rock critic Lester Bangs

 

DSCI0002-1Je ne puis en écouter davantage, chaque note de musique, chaque vocalise me poignarde en plein coeur. Je remonte chez moi, plus riche de quatre photos mais surtout du souvenir ravivé de ton visage fatigué que j'aimais tant, que j'aimais, je crois, par-dessus tout. Je me couche sous le velux ouvert en te faisant la promesse de te retrouver un jour, de quelque façon que ce soit. Je crois en ces choses-là. Je veux bien croire que tu étais si fort et si décalé, que tu ne peux pas mourir complètement. L'énergie féroce que tu dégageais à chaque instant de ta vie est là quelque part dans l'air que je respire et ne tardera plus à se rematérialiser. J'attends. Je t'attends. Et si tu ne peux pas revenir c'est à toi de m'attendre. Un jour nous serons de nouveau ensemble.

Dans la première torpeur de l'endormissement, alors, me parvient de la rue quelque chose de magique, une voix que je ne pourrais décrire tant elle me bouleverse, et les rythmes bien particuliers d'un groupe latino. C'est si beau que je pense me rhabiller et redescendre. Je n'en ferai rien, parce que cette musique-là fait partie de mes songes et de ma solitude, et que je ne peux la partager qu'avec ta mémoire. A partir de 22 heures, le volume des haut-parleurs est moins fort. La chaleur du jour le plus long se rafraîchit doucement. Jusqu'à ce que je n'entende plus rien, qu'en rêve, cette voix qui pleure, et qui me remplit du plus grand des bonheurs.

Commenter cet article
M
<br /> trés beau texte  .<br /> <br /> <br /> Ah l'éternité cannibale qui nous fait si fragile mais si vrai à la fois<br /> <br /> <br /> ton ami était là dans tes pas , on l'entend marcher dans tes mots<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Oh que c'est beau ce que tu m'écris là Mirotine, ça me touche, si tu savais ...<br /> <br /> <br /> <br />
F
Tellement bien écrit.... on ne peut pas rester insensible, enfin, perso j'ai l'impression de tout ressentir.<br /> Parfois il suffit d'une toute petite étincelle pour que revienne tellement de souvenirs.<br /> Gros bizoux Thaddée et plein de caresses à petit Félix.
Répondre
T
<br /> <br /> Les événements, les lieux, la musique, sont liés à des souvenirs heureux, même s'ils sont tristes ... c'est toute l'ambivalemnce de la mémoire : se souvenir avec tristesse des moments perdus ...<br /> pour toujours. Merci pour ta lecture Fanfan, à très vite !<br /> <br /> <br /> <br />
L
passage via le blog de Fanfan. On reviendra c'est sûr
Répondre
T
<br /> <br /> Alors à bientôt et bon dimanche.<br /> <br /> <br /> <br />
F
Je reviens juste pour te dire que tu es à l'honneur dans ma tanière. Bisous de nuit
Répondre
T
<br /> <br /> J'ai vu ! et je te remercie ! J'y consacre mon dernier article, un grand merci à toi fanfan :-) Passe un beau dimanche.<br /> <br /> <br /> <br />
D
bonjour Thaddée ton texte est d'une incroyable beauté et , émouvant ,tendre , plein de souvenirs , je l'ai lu sans pouvoir en détacher les yeux ! Merci d'être passé. bonne nuit. bisous
Répondre
T
<br /> <br /> Un grand merci pour ces mots ma chère Domino, je te souhaite de passer un beau dimanche avec tes félinous. Gros bisou.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Un beau texte écrit avec le coeur.<br /> Bonne soirée Thaddée et caresses à Félix
Répondre
T
<br /> <br /> Merci Chatdesîles. L'émotion reste ce qu'elle est depuis 2 ans 1/2 ... et même depuis le jour où je l'ai vu pour la première fois. Bon dimanche avec les félinous taquins, de ma part et de la part<br /> de Félix le mangeur de shamallows.<br /> <br /> <br /> <br />
L
Il faut toujours être ouvert<br /> Une belle tranche de vie<br /> A bientôt
Répondre
T
<br /> <br /> Il aimait tant la vie, il le disait tout le temps, il l'a prouvé jusqu'à son dernier jour. Je me souviens de lui vivant, riant comme un fou.<br /> <br /> <br /> Bonne soirée Christian.<br /> <br /> <br /> <br />
F
un beau jour nous nous retrouverons tous dans la grande maison mais nul ne peut dire l'heure
Répondre
T
<br /> <br /> J'aime beaucoup cette idée de grande maison. C'est chaleureux, rassurant. Passe un beau dimanche Flipperine.<br /> <br /> <br /> <br />
A
Que d'émotions avec ce billet, je sais que des moments de bonheur peuvent se révéler douloureux avec le temps. Ton clip Crazy me ramène en arrière, je l'écoute avec autant de plaisir et même avis<br /> que Midolu pour "je t'attends" snifff!!<br /> <br /> Bon samedi, bises Thaddée ;0)
Répondre
T
<br /> <br /> Souvenir douloureux des moments heureux, oui ... Bon week-end à toi Adam, je t'embrasse aussi, à bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
F
Oh Thaddée quelle belle écriture ! Comme tu as su si bien évoquer cet amour indéfectible en toi en lien avec la musique. C'est beau, émouvant, voire poignant comme l'a dit l'un de tes visiteurs.<br /> Merci à toi pour ce moment en suspension. Je t'embrasse
Répondre
T
<br /> <br /> Oh merci fanfanchatblanc, tes mots me touchent, vos réactions à tous me touchent, me touchent vraiment. Je t'embrasse moi aussi, passe un beau week-end, et à très bientôt pour te lire.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Tu es courageuse, Thaddée. Le jazz, et le blues savent si bien chanter les bleus du coeur et des corps.<br /> Merci pour la découverte de l'interprétation.<br /> Lorsque j'entends ou lis " je t'attends ", je pense toujours à la chanson de Michel Jonasz, aussi interprétée par les Manhattan Transfer.<br /> http://youtu.be/Geal40Bj-P4<br /> Bonne fin de semaine.
Répondre
T
<br /> <br /> Merci Midolu, je vais aller écouter la musique que tu mets en lien. Passe un très beau week-end, pas trop blues j'espère :-)<br /> <br /> <br /> <br />
A
Poignant...
Répondre
T
<br /> <br /> Merci ...<br /> <br /> <br /> <br />