Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Dépôt de textes

Publié le 9 Juillet 2011 par Thaddée Sylvant in Les blogs et moi

A ceux qui me connaissent et passeraient par ici : je n'ai plus trop envie de discuter de ma littérature. J'ai juste besoin d'écrire, sans savoir ce qu'en pensent les autres. J'ai l'air de m'enfermer comme ça mais la solitude et même l'isolement sont nécessaires à l'acte créatif (écrire "Trans" ci-dessous m'a pris 3 heures). Voilà pourquoi vous ne pouvez plus intervenir sur mon blog. Et puis j'ai mauvais caractère. Le moindre commentaire me fait bondir : "Comment !? Je fais de l'humour et on me parle de choses sérieuses ? Comment !? Je parle de choses sérieuses et on fait de l'humour ? " J'ai toujours eu un problème avec les commentaires. Ça me prend du temps de les lire, je ne sais pas trop comment y répondre (sans bondir) et je ne veux pas retomber dans la morne routine du "je te visite si tu me commentes" (trop systématique, pas assez spontané). Je préfère qu'on vienne me voir pour me lire, plutôt que par politesse et par obligation. Moi-même je ne commente plus guère les autres blogs. J'en visite un régulièrement sur lequel je n'ai jamais laissé un mot. Je sais : que si je laisse un mot je devrai en laisser deux, puis trois, puis dix, avant de tomber dans l'insipide répétition des mêmes compliments et des mêmes salutations.

Comme me disait un blogueur dans un de ses derniers commentaires (comme quoi les commentaires ne sont pas tous dérangeants) : la littérature ce n'est pas fait pour communiquer, mais pour exprimer. C'est vrai : je ne recherche plus l'échange et le débat. Je me borne à partager avec ceux qui passent les textes que j'écris. Je laisse un com à droite à gauche et ça me suffit.

En rouvrant le blog le 19 juin dernier je prévenais mes visiteurs que je revenais sans vraiment revenir ; sans vouloir bloguer au sens propre du terme. Je disais vouloir déposer ici mes textes, point final. C'est ce que je fais : ce blog n'est pas vraiment un blog ; c'est un dépôt de textes (ouvert à tous).

Il n'empêche que je garde à l'esprit chacun de ceux qui sont passés ici me saluer depuis 2007. Je me souviens de tout ce qu'on m'a écrit, et je veux remercier celles et ceux qui n'ont jamais porté de jugement sur ma façon d'être, laquelle n'a jamais eu pour but de blesser qui que ce soit.

Commenter cet article