Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

... des fièvres qui nous empêchent de te servir

Publié le 5 Février 2012 par Thaddée Sylvant in Poésie 2012 Credo

... nous relever et nous libérer des fièvres
    qui nous empêchent de te servir
    [préparation pénitentielle]


La préparation du pénitentKarl Lakolak, 1956, France
La préparation du pénitent (The penitent’s care.), Elvis, Bordeaux, avril 2011
                            Clic sur l'image pour accéder au site Homodesiribus
Avertissement : Blog pour adultes

 

 

Il y a dans mes songes

Un arrière-goût de vous

Tel qu'on est dans les songes

Une image un peu floue

 

Maîtresse dans son antre

Et flamme sur l'autel

Elle brûle elle danse

On ne ressent plus qu'elle

 

Ses vêtement sont rouges

Et ses cheveux défaits

S'envolent dès qu'elle bouge

Enivrant feu follet

 

Déesse de la Terre

de l'Eau de l'Air du Feu

J'ai du mal à me taire

Cependant je le veux

 

Si je disais ces choses

Elles changeraient tout

Je n'aurais plus la force

De suivre jusqu'au bout

 

Je préfère être encore

Statue roide et muette

Étrangère à mon corps

Qui palpite et s'inquiète

 

S'inquiète d'avenirs

Où vous ne seriez plus

Qu'un lointain souvenir

Dont on dit "elle fut..."

 

Ne me regardez pas

Mes yeux parlent trop fort

L'aliéné qu'on trépane

A ses pensées dehors

 

On y voit sa démence

Et sa résignation

On sait tout ce qu'il pense

A donner le frisson

 

Mes sommeils fragmentaires

Me conduisent en barque

Sur des océans froids

Pas plus grands que des flaques

 

Et dans l'eau des miroirs

J'interroge un reflet

Mon amour ma mémoire

Êtes un clou dans la plaie

 

Voyez je me renonce

Je supporte ma croix

Le ton de vos semonces

Me submerge d'effroi

 

Je rattrape les fautes

Que je n'ai pas commises

Je ne dis rien des vôtres

Je nie qu'elles existent

 

Si j'entends votre nom

Je feins un beau sang-froid

Pour répondre qu'au fond

Vous avez tous les droits

 

Qui êtes-vous vraiment

C'est ce qu'on se demande

Elle rit comme elle ment

N'est-elle pas surprenante

 

Moi j'ai bu toute l'aube

Embrasée de ses danses

Et je reprends la route

Un brasier dans le ventre.

 

© 2012 Credo, TS

Commenter cet article
J
<br /> Ta poèsie est toujours aussi forte ,j'aimerais écrire ainsi mais je ne sais pas.....,Je réalise qu'il faut que je rattrappe mon retard de lecture .....<br /> <br /> <br /> Bisous du pépé<br /> <br /> <br /> Jean<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Chacun écrit selon son coeur, il n'y a pas de style meilleur qu'un autre. Merci pour ton passage pépé Jean, gros bisou et passe une bonne soirée... sans rhum.<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Vraiment bien ce poème. j'aime ta façon d'écrire.<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> Violette<br />
Répondre
C
<br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> Merci pour votre commentaire. Je consulte toujours ma messagerie afin de voir si j'ai bien vu tous les commentaires reçu sur mon blog. oui cet après-midi je suis sorti pour faire quelques photos,<br /> mais bon le ciel était gris donc je ne pense pas avoir de photos potables! Mes photos de troglodytes auraient été certainement plus interressantes photographier par temps de neige, mais bon c'est<br /> quelqu'un qui m'a emmené pour aller faire mes photographies car d'une part c'est en campagne et d'autre part j'ai cessé de faire du vélo depuis plusieurs semaines à cause de mes problèmes de<br /> santé, j'ignore si je referais du vélo car je pense que le vélo est en grande partie responsable de mes douleurs du périné et du nerf pudendal. Autrement en ce qui vous concerne j'espère que vous<br /> allez bien ainsi que votre moral. Je vous souhaite une bonne fin de soirée ainsi qu'une bonne nuit, et merci pour votre sincère et fidèle amitié.<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Et puis le vélo par ce temps, il faut quand même être blindé. Bonne soirée et bon début de semaine Columbo, à bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonsoir Thaddée,<br /> <br /> <br /> Une nuit vraiment très agitée. Un rêve qui ressemble plus à un cauchemar. Je viens de recevoir ton livre que j'avais commandé l'autre jour suite à ton article. Je viens de le commencer et je<br /> trouve ce journal très intéressant. Je ne sais pas encore si cet homme s'en sortira....<br /> <br /> <br /> Bonne soirée... littérature,<br /> <br /> <br /> Bises.<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Oh merci Laurent ! J'ignorais que tu l'avais déjà commandé... Bonne lecture, enfin j'espère :-)<br /> <br /> <br /> <br />