Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Le compte à rebours est commencé...

Publié le 10 Juin 2012 par Thaddée Sylvant in Les blogs et moi

Dans quelques jours, dans quelques heures, arrive la nouvelle version d'Overblog : en conséquence de quoi je me donne une dernière chance de rester parmi vous, dans l'espoir que les choses changent en notre faveur. Parce que, je dois bien l'avouer, me voici déjà sur le point de repartir. 1. - La faute aux bugs : articles publiés qui ne s'affichent pas sur le blog, problèmes avec les commentaires, etc. 2. - L'erreur sur ma page profil n'a toujours pas été rectifiée, malgré mes réclamations sur les forums Bug et Premium où je n'ai trouvé qu'à me faire rembarrer. 3. - Mais où donc est passé l'enthousiasme qui nous animait, à l'époque, sur notre bonne planète Orange ? J'arrive à mieux comprendre le retrait de certains blogueurs, Mirotine, Mistic, Sucramus... pour n'en citer que quelques uns. Cette plateforme, Overblog, qui marche à l'affectif comme jadis Orange ou comme aujourd'hui Centerblog la planète des gifs, a perdu tout sens de l'émulation. L'on peut dire que cette plateforme, ancien refuge des exilés d'Orange, s'est endormie sur ses lauriers de meilleure plateforme au monde. Personnellement je m'ennuie. Non seulement je perds du temps à contrôler presque chaque fois que mes articles sont bien publiés, et à réécrire jusqu'à trois ou quatre fois mes réponses à vos commentaires, sans compter que cette histoire de page de profil qui perdure depuis le mois de février me tape sur le système, mais encore je laisse des commentaires sur des blogs dont les auteurs me répondent confortablement sur leur propre blog sans avoir la curiosité de venir jeter un coup d'oeil au mien. Longue est la liste de mes favoris : rares sont ceux qui me rendent visite, ne serait-ce que pour prendre de mes nouvelles. A quoi bon s'abonner à la Newsletter qui surencombre vos messageries, si c'est pour passer du temps à les supprimer une par une sans cliquer sur le lien vous invitant à venir lire mes articles.

Vous allez m'objecter : "Si tu veux qu'on te visite t'as qu'à pas fermer ton blog toutes les trois semaines". Ce à quoi je réponds : "Si je pars c'est que j'en ai marre". Et que j'ai la trouille. La trouille qu'Overblog, submergé par les bugs, et qui s'avère être incapable de rectifier son erreur sur ma page de profil, explose littéralement sous la charge et me perde irrémédiablement mes textes poétiques. J'ai donc consulté plusieurs sites pour essayer de comprendre comment faire migrer un blog d'une plateforme sur une autre, mais c'est techniquement trop compliqué pour moi d'exporter le mien. C'est pourquoi j'envisage très sérieusement d'aller recopier, au coup par coup, toute ma littérature sur une autre plateforme. Mais comme je vous le disais au début de cet article, j'attends la grande métamorphose d'Overblog attendue d'ici quelques jours. Ensuite seulement, j'aviserai.

Si je décidais de partir, sachez que je ne partirai pas sans regret. J'ai des attaches ici, et même de profonds attachements pour certaines personnes. On ne se côtoie pas depuis plusieurs années, ou ne serait-ce que depuis quelques mois (même si ce n'est que virtuel) sans éprouver une authentique affection pour ceux vous en donnent du fond du coeur. C'est là sans doute l'une des raisons qui me poussent à revenir encore et encore. L'autre raison, étant que je déteste éparpiller mes textes aux quatre coins de la toile. Je préfère avoir un seul toit sur la tête que plusieurs campements de nomade à travers les déserts plus ou moins habités de ce bon vieil Intenet. Bref. Je vous aime bien, j'aime bien ce que vous dites, j'aime bien ce que vous faites, et quand je suis loin de vous, vous me manquez. Mais la sympathie que j'ai pour vous ne fait pas tout : il faut bien aussi que mes textes, quoi qu'ils vaillent, puissent être lus par le plus grand nombre. Et si mes lecteurs réagissent à leur lecture c'est encore mieux, parce que ça m'éclaire et que ça m'encourage à poursuivre. Ici, sur Overblog, je me demande souvent ce qui intéresse vraiment les blogueurs. C'est une grande question qui ne cesse de me turlupiner. Qu'est-ce qui vous intéresse ? Qu'est-ce qui vous intéresse vraiment ? - Peut-être, comme moi, êtes-vous plus ou moins au bout du rouleau... Peut-être avez-vous le sentiment de perdre votre temps, d'en passer beaucoup trop à tenir un blog pour pas grand-chose en retour.

Je ne terminerai pas cet article sans remercier Evy, Flipperine, Mamounette, Mireille (11.06.12, 17:24 : et j'avais oublié Éric ! ), pour leurs visites et leurs commentaires depuis mon retour. Merci à vous.

Commenter cet article
M
<br /> Bon lundi Thaddée, et moi je suis ravie de ton retour et le choix d'une personne de quitter et de revenir ou non n'appartient qu'à elle. Les gens n'ont pas à juger de cela... c'est personnel.Je<br /> reviens à ce que tu dis à propos de la nouvelle version de blog?? elle est déjà arrivée il me semble j'ai vu l'annonce sur la page overblog?? en plus je ne savais même pas qu'il y avait nouvelle<br /> version qui arrivait... en espérant en effet qu'elle aille pour le mieux car beaucoup ont eu des problèmes jusqu'à fermer leur blog. On se croise les doigts ! Bisous Thaddée<br />
Répondre
T
<br /> <br /> La nouvelle version est déjà arrivée aux Etats-Unis. Ici en France ça ne devrait plus tarder. Par contre au Quebec je ne sais pas, j'imagine que c'est en même temps que la France. Comme tu dis,<br /> croisons les doigts ! Il y aura certainement beaucoup de bugs au moment de la mise en place du nouvel Overblog, mais nous avons l'habitude et ce sera pour la bonne cause ! Bonne journée à toi ma<br /> chère Mireille avec ton adorable Mimi, je t'embrasse très fort.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Kikouuuuuu en effet chez ob défois ça bug mais bon ailleur c'est un peu pareil passe une bonne journée si tu part tu vas me manqué mais je viendrais te voir dans ton nouvel univers bisous<br /> féerique evy<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Le départ ce n'est pas pour encore, j'attends la nouvelle version d'OB. Des bugs, hmmm... je connais des endroits où ils sont carrément exceptionnels ! et en plus les modérateurs y sont sympa. Mais bon c'est toujours pareil... c'est ici chez moi . Alors je prends patience encore un peu...<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Publier du contenu sur un blog est de moins en moins facile de nos jours. Beaucoup de gens ont quitté les blogs pour des contacts plus faciles (mais souvent plus superficiels) sur des réseaux<br /> sociaux. Il y a eu tout un symposium à ce sujet pour les blogueurs de Skynetblogs. Suite à l'adaptation de notre plateforme aux nouvelles technologies, nous avons eu des buzz en grande quantité,<br /> maintenant ça roule plutôt bien. Notre patience a été récompensée . Il y eut un autre constat d'une partie des<br /> intervenants: les blogs restent les piliers d'internet (et PAS les sites) où viennent s'approvisionner beaucoup de conversations sur les réseaux sociaux. Pour moi écrire un blog c'est utiliser un<br /> des seuls moyens d'expression démocratique que nous avons encore à notre disposition. Bonne journée chère Thaddée <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Tu vois ce n'est pas les blogs que je remets en question, loin de moi l'idée de créer un site non interacitf ou d'aller échanger des banalités sur Facebook. Non ce qui me pose problème c'est<br /> l'inertie de cette plateforme, la facilité déconcertante avec laquelle les blogueurs me répondent sur leur propre blog sans remuer le petit orteil (si je puis dire ;-) pour venir voir ce qui se<br /> passe sur le mien. Tu vas me dire, il ne s'y passe pas grand-chose . J'attends avec impatience la grande<br /> métamorphose annoncée d'Overblog. Je crains que pendant un temps il y ait encore plus de bugs qu'à l'heure actuelle mais à ce moment-là, ce sera peut-être pour la bonne cause, enfin je l'espère.<br /> Bon, ceci dit, tant que tu viens me rendre visite, j'ai une très bonne raison de rester . Bon dimanche Eric, et à<br /> très bientôt !<br /> <br /> <br /> <br />