Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Forteresse armée : passage secret

Publié le 30 Septembre 2010 par Thaddée Sylvant in Les blogs et moi

Je voudrais dire à mes lecteurs ce matin, du moins aux deux blogueurs qui m'ont laissé des commentaires pendant les trois jours où j'essayais de tolérer (!) les interventions extérieures : vos commentaires ne sont pas effacés. Ils existent toujours dans mon administration. Seulement ils ne sont plus visibles que par moi.

On me dit d'humeur changeante. Je suis en effet très versatile. Surtout j'essaie de faire plaisir : vous regrettiez que mon blog soit fermé aux commentaires alors j'ai voulu vous permettre de m'en laisser. Mais au fond de moi-même je sentais que c'était une erreur. J'avais pris l'habitude, entre temps, d'échanger des messages privés avec certains de mes visiteurs. Et ça me convenait très bien.

Versatile donc mais finalement assez fidèle à moi-même. J'en reviens toujours à mes premiers choix, lesquels me semblent fondés : je crains les débats publics ; je leur préfère le tête-à-tête, certainement plus sincère et plus riche de sens.

En outre je n'ai pas le temps matériel de gérer les commentaires ET les e-mails. Cela représente beaucoup trop de lecture, c'est une charge bien trop lourde. Bloguer c'est une chose ; écrire en est une autre.

Et pour finir... c'est vraiment très frustrant quand on revient sur son blog (ouvert aux commentaires) de n'y trouver trace d'aucun passage. Ça, c'est propre à vous saper l'inspiration.

En conclusion je dirais : les com, c'est trop ou pas assez. Même si je n'ai pas à me plaindre (je n'ai jamais reçu de com futile du style : kikou poutou atal, traduisez coucou bisou à tout-à-l'heure) je trouve absurde et dérangeant qu'on commente en direct mes écrits sur mon blog : fait-on des commentaires (publics !) à l'auteur du livre qu'on lit chez soi au coin de la cheminée ? 

La critique négative publique (donc en com)qu'on m'a écrite à propos des Fragments m'a fait rompre avec l'écriture des mois durant. Ce n'est pas le but du blog ! Si j'ai un blog c'est pour faire vivre mon écriture et garder trace de mes écrits.

Les blogs créent du lien et favorisent les échanges. Le mien, tout fermé qu'il était aux commentaires, m'a permis de faire la connaissance d'un auteur et de discuter littérature à bâtons rompus.

Mon blog n'est donc pas complètement une forteresse armée. Mon blog reste ouvert aux avis privés.

Commenter cet article