Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

Rencontre avec l'inconnu

Publié le 18 Février 2013 par Thaddée's in Poésie 2012 Credo

 

Je ne veux plus rien dire A personne à personne Au-dessus de mes forces Est d'en parler encore

Ça me travaille au corps Depuis un demi-siècle Comment voulez-vous donc Que j'espère en guérir

Dépôt de souvenirs Sur la cuvette sale On voudrait essuyer Mais c'est de pire en pire

Alors on va l'hiver Sur les talus pourris Qui sentent à plein nez Le vert-de-gris pugnace

Les roses crevassées De mon cœur bien malade Ne sont pas de ces fleurs Qu'on oserait offrir

Et pourtant le matin Lorsque je me regarde Je vois quelqu'un de jeune Qui pourrait s'en sortir

Et dans mes yeux le soir Cette ombre qui vacille Est-ce bien le reflet De mes vieux souvenirs

Ou bien du vague à l'âme Égard au pieux espoir Qui me porte au-delà Des terreurs enfantines

Reste là sans parler Tout comme ces fantômes Dont je n'ai jamais su S'ils étaient homme ou femme

Ne parle pas de toi Ne me raconte rien Qui forcerait de trop Ma croyance au destin

L'écaille des miroirs Le couteau dans le noir ! Accueille avec courage Mon fol emportement

Je viens de te croiser Je ne sais rien de toi J'adore ton visage Il est chaud comme un masque

Un faciès animal Tout en ombres qui dansent Au toucher de velours A rendre fou d'amour

Mais que vous êtes beau C'est à peine croyable Et seriez-vous un monstre Après tout que m'importe c'est égal

Je vous ai dans la peau Ma blessure profonde Et n'en peux dire un mot Qui me perdrait

C'est sûr.

© 03.12.12 Credo, TS

Commenter cet article
F
<br /> on voit des gens on ne sait ce qu'ils pensent si on les cotoie on se croit bien avec eux et derrière ils nous tirent dans le dos, on ne sait plus à quel saint se vouer <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Ils ne sont peut-être pas tous comme ça, du moins faut-il l'espérer.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> ah que j'aime cette blessure profonde, quand je te lis j'ai des frissons<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Un grand merci Mirotine pour ton appréciation qui me va droit au coeur...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Toujours beaucoup de douleur mais avec des pointes d'espoir que l'amour justement permet d'avoir.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Belle journée<br />
Répondre
T
<br /> <br /> Mais si l'amour n'était qu'une illusion... Le fantasme d'une vie qui tourne à vide... Aïe. Je crois que je ne peux pas lutter sur tous les fronts. Chaque chose en son temps. Merci pour ta<br /> réactivité Moun, belle journée à toi, je t'embrasse.<br /> <br /> <br /> <br />