Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

photo et video

Bulle marine

Publié le 20 Novembre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Bulle marine

Aujourd'hui je vous emmène à la découverte d'une curiosité architecturale de Sète, j'ai nommé la Bulle marine, un ensemble de trois immeubles présentant la particularité pour le moins déroutante d'arborer une sorte d'exosquelette métallique. Certains l'appellent "la prison". Que l'on aime ou pas, la résidence vaut le détour et le coup d’œil.

Bulle marine
Bulle marine
Bulle marine
Bulle marine
Bulle marine

Son nom ? Bulle marine. Ce qui ne saute pas immédiatement aux yeux devant ces bâtiments - un de cinq étages, deux de sept - enserrés dans une gangue de barres horizontales et verticales d’acier galvanisé, des ventelles. Un tour de force technique et une esthétique audacieuse - d’aucuns diront plutôt “carcérale”... - dus au cabinet d’architectes parisiens Colboc & Franzen, qui a été récompensé par un prix national, la Pyramide d’argent de l’innovation.

La Bulle marine , une résidence “bien barrée“, Midi libre, 05/08/2011

De plus près : les appartements

De plus près : les appartements

Bon. Je ne sais pas si j'aimerais habiter là mais pour moi qui ai une sainte horreur de l'architecture contemporaine que je trouve froide, impersonnelle et sans âme,  la Bulle marine fait montre d'un certain caractère et je ne trouve pas ça laid.

Sur le chemin du retour

Un arbre tout rond enveloppé d'un filet

Toujours l'humour des Sétois !

 

La pureté des lignes industrielles

La pureté des lignes industrielles

Et pour finir un canal bleu, mais bleu ! ... Normal : nous sommes sur l'île bleueEt pour finir un canal bleu, mais bleu ! ... Normal : nous sommes sur l'île bleue

Et pour finir un canal bleu, mais bleu ! ... Normal : nous sommes sur l'île bleue

La semaine prochaine est bien chargée. Disons que je finalise mon installation à Sète. Des rendez-vous presque tous les jours. Je dois même me rendre à Montpellier. L'occasion pour moi de jeter un œil à une ville que je ne connais pas. Du coup je n'aurai pas trop le temps de venir vous voir, je me rattraperai plus tard comme d'hab'. D'ici là je vous souhaite un bon après-midi, caresses à vos chats !

commentaires

Quelque chose d'éternel

Publié le 16 Novembre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo, Journal d'un écrivain, Une vie comme les autres

La Mer en fête sur ses marches comme une ode de pierre

Saint-John Perse, Amers

Mardi 5 novembre - En premier lieu : grâce à Jean-François qui me questionne régulièrement sur mon écriture j'ai réussi, ce matin, à rédiger le début d'une nouvelle intitulée Section 4 que je publierai  sur le blog morceau par morceau pour que vous n'ayez pas trop à lire en une seule fois.

Lundi 4 novembre - Cet après-midi je file à la Poste de la Corniche faire des photocopies. La mer est à deux pas. J'en profite pour aller voir où en est la plage après les tempêtes d'il y a quinze jours.

Quelque chose d'éternel

De petits cairns ont repoussé sur les rochers ; toujours l'oeuvre du même monsieur préoccupé de décorer la plage. L'eau bouillonne pas mal. C'est beau.

Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel

A vrai dire il y a eu comme un déclic ces derniers jours : j'ai enfin réalisé que j'habitais au bord de la mer, que c'était chez moi, que je pouvais aller à la plage quand ça me chante, y rester aussi longtemps que je veux sans me précipiter pour reprendre un train. Pareil pour l'appartement : je m'y sens de plus en plus chez moi même si tout n'est pas encore complètement rangé. L'arrivée du froid renforce le sentiment de sécurité qu'on a dans son petit nid.

Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel

J'espère toujours croiser les pas du monsieur qui élève ses cairns sur la plage du Lazaret. Je voudrais voir comment il fait, combien de temps ça lui prend de mettre en équilibre une pierre sur une autre. Il se fond dans quelque chose d'éternel : la mer, qui faisait déjà ce bruit de vagues quand j'étais enfant, qui fait le même aujourd'hui, que le fera pour les siècles des siècles.

Notre Dame Souveraine du Monde

Notre Dame Souveraine du Monde

Vivre pour vivre, ce pourrait être ma nouvelle devise. Sans oublier d'écrire. Je vous souhaite à toutes et tous une excellente semaine, à bientôt.

Mercredi 6 novembre - Dans l'après-midi je retourne à la plage du Lazaret, explorer un coin que je ne connais pas : de gros blocs de pierre noirs et de la végétation méditerranéenne bien verte. Un paysage pittoresque et sauvage digne du mois de novembre.

Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel
Quelque chose d'éternel

Lundi 11 novembre - J'apporte la touche finale à ma nouvelle. C'est maintenant l'heure de relire et d'affiner. Depuis que j'ai rédigé ce texte les idées affluent de toute part, je me sens "en état d'écriture" même si ça se passe beaucoup plus dans ma tête que sur le clavier. Je regrette le temps où j'écrivais tout à la main ; le temps des manuscrits papier. Mais tout recopier sur l'ordinateur c'est un travail de fou ...

En arrivant devant l'Espace Gorges Brassens, jeudi 14 novembre 2019

En arrivant devant l'Espace Gorges Brassens, jeudi 14 novembre 2019

Jeudi 14 novembre - L'Espace Georges Brassens. J'avais une invitation pour le musée, alors pourquoi me priver d'une visite gratuite. Une seule photo de l'extérieur ; aucune à l'intérieur. Il faut dire : il y a tant à entendre avec la voix de Brassens (audio-guide) qui nous accompagne de salle en salle, et tant à voir avec des photos de lui en compagnie de Brel, Depardieu, Enrico Macias et plein d'autres connus ou pas, ses manuscrits, ses techniques d'écriture et de composition musicale ... jusqu'à la salle vidéo, où un écran géant retransmet l'un de ses concerts en direct. Son timbre est si chaud, si bienveillant son regard ... Que d'émotion.

Félix samedi 16 novembre 2019, 15:50

Félix samedi 16 novembre 2019, 15:50

Samedi 16 novembre - Depuis quelques jours Félix recommence à miauler et je ne comprends ce qu'il veut. Il a bon appétit, joue comme un petit fou ... Sent-il la neige ? est-il "en chaleur" ? La nuit il se tient tranquille à mon côté c'est déjà ça de pris. Et il est vraiment content quand j'ai fait le ménage. Sur ce ... Je boucle enfin cet interminable article qui vous donnera une idée de ce à quoi j'occupe mes journées. En vous souhaitant un agréable week-end, à toutes, à tous,

Amitiés.

commentaires

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

Publié le 30 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Jeudi 24 octobre - Au lendemain des deux jours de pluies diluviennes qui se sont abattues sur l'Hérault, faisant trois morts et pas mal de dégâts, il y avait une fanfare à la Corniche. Un 24 octobre, personne n'a compris pourquoi. Peut-être était-ce pour fêter le calme revenu ?

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

Mardi 29 octobre - En ville ce matin pour tenter de régler mes problèmes administratifs (encore) je m'arrête au MIAM pour lequel l'Office du Tourisme m'a donné une entrée gratuite lors de la visite guidée des nouveaux résidents sétois. Vous le savez : je n'aime pas fréquenter les musées ; mais c'est l'occasion de découvrir un musée dont on parle beaucoup à Sète alors je m'y colle et je vous avoue que la plupart des installations m'ont laissée perplexe voire incrédule quant au fait qu'on appelle ça de l'art. Pour moi l'art c'est une belle sculpture, un beau tableau, du moins quelque chose qui provoque une émotion, une réaction. Là, rien. Jugez plutôt par vous-mêmes, et vous me direz ce que vous en pensez.

Heureusement il y a de belles peintures

Heureusement il y a de belles peintures

Vous n'allez pas me dire : où est l'intérêt ?Vous n'allez pas me dire : où est l'intérêt ?

Vous n'allez pas me dire : où est l'intérêt ?

Les monstres, au dos desquels on voit l'affiche du film King Kong

Les monstres, au dos desquels on voit l'affiche du film King Kong

De vieux meubles dans l'esprit shabby chic

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

Il y a trois niveaux : le rez-de-chaussée + deux étages auxquels on accède par des escaliers de fer. L'impression de bizarrerie va croissant au fur et à mesure que je grimpe les marches. Bien entendu je vous évite le pire : le buste d'homme en papier mâché, la Vierge à l'intérieur de son échafaudage.

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

La partie que j'ai sans doute trouvé la plus intéressante : une collection d'emballages alimentaires vintage, très colorés, qui rappellent les bons moments de l'enfance.

 

Très étrange et surprenante, cette cohabitation de tableaux de style classique, d'installations contemporaines, de vitrines rétro. Finalement tout le monde y trouve son compte.

La mob' des années 80La mob' des années 80

La mob' des années 80

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)
Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

Le MIAM abrite la collection de Bernard Belluc. Ce fonds est constitué de milliers d'objets emblématiques de l'art modeste, objets aimés et collectionnés, manufacturés ou artisanaux.
Ce sont pour l'essentiel des jouets, des figurines, des gadgets et toutes sortes de "bibelots" qui participent de "l'archéologie de l'enfance" et nous touchent par leur force visuelle.
Souvent clinquants et bariolés, ils proviennent des périphéries de l'art brut, de l'art naïf ou de l'art populaire.

tourisme-sète

De cette luxuriance émergent parfois des figures singulères

De cette luxuriance émergent parfois des figures singulères

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

Des tas de fleurs en métal qui se balancent. Je n'ai pas su si le ventilateur faisait partie de l'exposition. Ce qui me rappelle toujours la scène où Colombo s'extasie devant une grille d'aération, croyant que c'est une oeuvre d'art à l'instar des autres.

King Kong à l'entrée du musée

King Kong à l'entrée du musée

Musée International des Arts Modestes de Sète (Le MIAM)

La cour intérieure du MIAM fait partie du musée, on peut y aller mais des gens qui parlaient barraient le passage, il m'a fallu renoncer et ne prendre qu'une photo à travers la vitre. On y voit des personnages en métal.

Le jardin des plantes modestes est réalisé par l’artiste-botaniste Liliana Motta, un jardin particulier dans la mesure où il raconte l'histoire des plantes qui sont généralement considérées comme des « mauvaises herbes », plus gênantes qu'utiles…

tourisme-sète

Voilà pour le MIAM. Il me reste bien d'autres musées à visiter, l'Espace Georges Brassens, le Musée Paul Valéry, le Musée de la Mer ... Je vous souhaite une bonne fin de semaine et je vous dis à bientôt sur vos blogs. 

commentaires

La mer

Publié le 23 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

La mer

Comme je n'aime pas me sentir enfermée je profite d'une accalmie pour sortir me promener, direction la mer. En effet, le temps semble se lever en début d'après-midi. Sur le trajet que je fais à pied depuis chez moi  les routes sont inondées, les voitures roulent à contresens, et je recevrai quelques seaux d'eau sur la tête. Ajoutez à cela de violentes bourrasques qui manquent retourner mon parapluie, j'arrive à la Corniche aussi trempée que si je revenais de prendre un bain de mer. Nonobstant. Je m'aventure sur le chemin qui borde la plage. Il est jonché de pierres. Je pense aux cairns : que sont-ils devenus ?

Plage du Lazaret, où j'aillais me baigner cet étéPlage du Lazaret, où j'aillais me baigner cet été
Plage du Lazaret, où j'aillais me baigner cet été

Plage du Lazaret, où j'aillais me baigner cet été

J'arrive en vue des rochers sur lesquels se tenaient les cairns
J'arrive en vue des rochers sur lesquels se tenaient les cairns
J'arrive en vue des rochers sur lesquels se tenaient les cairns

J'arrive en vue des rochers sur lesquels se tenaient les cairns

Les surfeurs s'en donnent à cœur joieLes surfeurs s'en donnent à cœur joie

Les surfeurs s'en donnent à cœur joie

Seul l'ocre de la roche donne sa couleur plus sombre au paysage uniformément gris
Seul l'ocre de la roche donne sa couleur plus sombre au paysage uniformément grisSeul l'ocre de la roche donne sa couleur plus sombre au paysage uniformément gris

Seul l'ocre de la roche donne sa couleur plus sombre au paysage uniformément gris

Plus de cairns ; ils se sont éboulés sous les féroces assauts de la tempête

Plus de cairns ; ils se sont éboulés sous les féroces assauts de la tempête

Le "trop-plein" réserve aux promeneurs une cascade-surprise qui leur barre le cheminLe "trop-plein" réserve aux promeneurs une cascade-surprise qui leur barre le chemin

Le "trop-plein" réserve aux promeneurs une cascade-surprise qui leur barre le chemin

Comme attendu la promenade du Maréchal Leclerc est fermée à la circulation, ce qui dévie le trajet des bus et bouleverse les horaires de passage. J'attendrai le mien pendant vingt minutes mais qu'importe : entre Sétois on cause : de la pluie, des inondations, des routes barrées, des bus qui font ce qu'ils veulent ... et ça passe le temps.

commentaires

Les cairns ont grandi

Publié le 21 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

19 octobre 2019 - Je n'y étais pas retournée depuis le  7 octobre, date à laquelle j'avais pris en photo les cairns alors qu'ils étaient encore tout petits. Depuis, leur "éleveur" est revenu les nourrir de nouvelles pierres et voilà le résultat : des sortes de totems en équilibre on ne sait comment, les colonnes d'un temple sur la mer. En ce matin d'octobre la mer bouillonne pas mal ; un spectacle qui m'hypnotisera un long moment.

Ca commence à devenir une architecture
Ca commence à devenir une architecture

Ca commence à devenir une architecture

Ce ne sont pas encore les grands orgues, mais ça viendra
Ce ne sont pas encore les grands orgues, mais ça viendra
Ce ne sont pas encore les grands orgues, mais ça viendra

Ce ne sont pas encore les grands orgues, mais ça viendra

De plus petits, perchés sur leur gros rocherDe plus petits, perchés sur leur gros rocher
De plus petits, perchés sur leur gros rocher

De plus petits, perchés sur leur gros rocher

Le petit malin qui cligne de l'oeil

Le petit malin qui cligne de l'oeil

Et sur la plage, dans le sable, le dépôt de coquillages entiers ou brisés Et sur la plage, dans le sable, le dépôt de coquillages entiers ou brisés

Et sur la plage, dans le sable, le dépôt de coquillages entiers ou brisés

Passez une bonne semaine. Je rattrape peu à peu mon retard de lecture sur vos blogs alors patience, j'arrive, mais je ne sais pas quand ... En espérant que vous allez bien ainsi que vos zanimo. A bientôt.

commentaires

Sète, visite guidée : le théâtre Molière

Publié le 20 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Nous arrivons en fin de parcours, enfin presque puisque pour nous autres nouveaux Sétois la visite de la ville ne s'arrête pas là et se conclura par la découverte en bus du port de commerce, un site interdit aux promeneurs et placé sous haute surveillance. Comme nous n'avons pas mis pied à terre je n'ai pas pris de photos bien que l'occasion soit inespérée ; de toute façon vous n'auriez pas aimé les grues et les entrepôts, un univers très particulier que personnellement j'affectionne pour avoir longtemps côtoyé un photographe de sites industriels désaffectés. Aujourd'hui je vous invite au théâtre Molière que j'avais une ou deux fois photographié de l'extérieur mais sans pouvoir entrer. De l'intérieur de la salle vous ne verrez qu'une photo vu qu'il y fait vraiment très sombre. Mais je me suis rattrapée sur un autre endroit du théâtre qui s'appelle le Foyer.

Théâtre Molière, un balcon

Théâtre Molière, un balcon

Le théâtre Molière a été construit sur des marécages ; la présence de l'eau sous le bâtiment conférait aux spectacles une acoustique remarquable. De nos jours, plus de marécages. Mais la ville de Sète a fait en sorte que le théâtre moderne reste absolument fidèle au style unique du théâtre des origines. Il a fallu rogner un peu de place par ci par là pour installer le chauffage, la climatisation, les équipements sanitaires, et tout cela sans que ça se voie. Lieu d'échange et de partage ainsi que le définit son directeur, il accueille les spectateurs dans une salle emblématique nommée le Foyer, où peuvent danser les gens jusqu'au bout de la nuit. Et dans quel décor ! Je vous en laisse seuls juges.

Monsieur le Maire qui me regarde

Monsieur le Maire qui me regarde

Une vraie salle de bal, à donner le tournis
Une vraie salle de bal, à donner le tournis
Une vraie salle de bal, à donner le tournis

Une vraie salle de bal, à donner le tournis

Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Luxuriance des lampesLuxuriance des lampes

Luxuriance des lampes

Le plafond dans toute sa splendeur

Le plafond dans toute sa splendeur

Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière
Sète, visite guidée : le théâtre Molière

Les trois jours de visite guidée se clôturaient en beauté, le dimanche soir, par une soirée musicale autour d'une brasucade-sardinade au Théâtre de la Mer. J'avais réservé ma place ; je n'y suis pas allée. Pour la simple et bonne raison que de tout l'après-midi je n'ai eu aucun contact avec les membres de mon groupe, et je ne me voyais pas passer la soirée et partager mon repas en compagnie de parfaits étrangers. Ah, s'ils avaient été Sétois ! ... Nous aurions discuté à bâtons rompus. En gros, la seule personne qui m'ait adressé la parole m'a bousculée dans les WC publics comme si j'avais pu accélérer le mouvement de celles qui attendaient avant moi. Un peu juste pour établir la communication. Pour le reste, je remercie chaleureusement la Ville de Sète et l'Office du Tourisme de nous avoir offert cette journée-découverte au programme bien chargé, nous avoir permis d'accéder à des sites normalement fermés au public et profiter des bons mots de Monsieur le Maire qui n'a pas hésité à sacrifier son jour de repos pour nous accompagner.

commentaires

Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair

Publié le 19 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair

Trois énormes bus grimpant le raidillon normalement interdit aux gros véhicules, sous l'escorte policière qui bloque la circulation pour nous laisser passer, et nous voici arrivés au sommet du mont Saint-Clair. Le but de l'expédition n'étant pas de visiter Notre Dame de la Salette, je quitte un instant mon groupe pour voler quelques photos de la chapelle à l'étrange clocher construite à l'emplacement de l'ancien fortin Montmorencette bâti par Louis XIII.

Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair

De crainte de rater mon bus car les escales sont en général très brèves, je rejoins mon groupe en vitesse ... pour m'apercevoir qu'après avoir raté le discours de Marion au Théâtre de la Mer je viens de rater celui du Maire au panoramique Saint-Clair.

Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair
Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair
Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair
Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair
Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair
Sète, visite guidée : panoramique de Saint-Clair

Comme vous le voyez tous les bleus se mélangent et donnent une impression de voile de brume. Seul regret : j'aurais bien aimé qu'on prenne un moment pour entrer dans la chapelle ; la seule fois où j'en ai pris des photos c'était avec mon ancien appareil, on n'y voyait rien tant c'était sombre et c'est dommage parce que Notre Dame de la Salette est réputée pour ses fresques intérieures et ses ex-votos déposés par les familles de pêcheurs. Au lieu de ça nous remontons dans nos bus respectifs, Monsieur le Maire s'installe à bord du nôtre, et nous poursuivons notre périple. A venir la dernière étape de notre visite guidée sur les routes et dans les rues de Sète, je ne vous en dis pas plus c'est une surprise. Passez un bon week-end, grisaillant chez nous.

commentaires

Sète, visite guidée : à l'intérieur du Théâtre de la Mer

Publié le 18 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Lundi 14 octobre, 07:55 - Hier, dimanche 13 octobre 2019, nous les nouveaux résidents sétois nous étions conviés à une visite de Sète en bus. Il n'a pas fallu moins de trois bus pour tous nous embarquer, sachant qu'il y avait aussi deux groupes pour les journées de vendredi et samedi. Autant dire que l'opération a connu un vif succès. Perso, je craignais un peu qu'on n'ait pas pris en compte mon inscription car il n'y a eu aucun retour, je n'ai reçu aucune confirmation. Mais j'étais bien sur la liste avec tous les autres et vers 14 heures nous avons pu démarrer, les trois gros bus à la queue leu leu sur les routes de Sète, notre nouvelle ville.

Félix, il y a quelques jours

Félix, il y a quelques jours

J'ai dû laisser derrière moi pendant quelques heures ma boule de poils et mes petites boules de plumes. Boule de poils qui s'est gavée de plantes d'intérieur dès l'instant où je les ai rentrées de la terrasse en prévision du refroidissement des températures, et qui n'a pas été spécialement malade, se contentant de vomir un peu de ci de là mais n'arrêtant jamais de cabrioler dans tous les coins. Mais revenons au propos de l'article si vous le voulez bien. Je disais donc que nous avions un programme chargé : au départ de l'Office du Tourisme où nous avons été accueillis comme des coqs en pâte et nourris de navettes qui sont des pâtisseries provençales, ce sont quatre heures de visite non-stop qui nous attendaient. Le môle Saint-Louis, le Théâtre de la Mer, la Promenade Maréchal Leclerc, la plage du Lido. A quinze heures nous avons fait escale au centre balnéaire Raoul Fonquerne où nous ont été distribuées des bouteilles d'eau, avant de repartir de plus belle vers le Musée de la Mer, le Musée Paul Valéry, le Cimetière Marin et de monter par une route normalement interdite aux bus en raison de son étroitesse sur le Mont Saint-Clair profiter de la vue panoramique sur la ville de Sète, en compagnie de Monsieur le Maire qui ne tarit pas d'humour et nous a fait bien rire, surtout avec l'arrivée de la fibre qui génère beaucoup de soucis d'organisation. A la suite de quoi nous sommes redescendus, toujours par la route interdite aux bus, escortés par la Police, vers l'Espace Georges Brassens, le Théâtre Molière et le port de commerce.

Calaméo - Guide pratique du nouvel arrivant Sète 2018-2019

Calaméo - Guide pratique du nouvel arrivant Sète 2018-2019

Inutile de préciser, je pense, que je n'ai pas pu tout prendre en photo, d'autant plus que la ville de Sète, je la photographie régulièrement depuis l'année 2013. En revanche j'ai profité du fait de pouvoir entrer dans des bâtiments fermés au public en dehors des horaires de spectacle. C'est ainsi que j'ai pu voir pour la première fois l'intérieur du Théâtre de la Mer, autrement nommé le Théâtre Jean Vilar,  qui siège dans l'ancien fort  Saint-Pierre construit par Vauban. Il y a un autre fort à Sète également construit par Vauban, qui s'appelle le fort Richelieu et qui est actuellement une station radar dédiée à la surveillance maritime.

A l'intérieur du Théâtre de la Mer, terrasse et gradins
A l'intérieur du Théâtre de la Mer, terrasse et gradins
A l'intérieur du Théâtre de la Mer, terrasse et gradins
A l'intérieur du Théâtre de la Mer, terrasse et gradins

A l'intérieur du Théâtre de la Mer, terrasse et gradins

J'avoue ne pas avoir écouté un traître mot des explications de Marion, notre accompagnatrice de l'Office du Tourisme, vu que j'escaladais les gradins pour aller voir ce qui se passait en haut. On y voit bien sûr le Cimetière Marin qui s'est appelé le Cimetière Saint-Charles jusqu'au 7 août 1945. Y sont inhumés Paul Valéry et Jean Vilar.

Vue du Théâtre de la Mer - Ci-dessus, un homme joue sur la plage avec son chien
Vue du Théâtre de la Mer - Ci-dessus, un homme joue sur la plage avec son chien
Vue du Théâtre de la Mer - Ci-dessus, un homme joue sur la plage avec son chien

Vue du Théâtre de la Mer - Ci-dessus, un homme joue sur la plage avec son chien

La mer est verte et agitée, bien que Marion nous dise qu'elle n'est pas en ce jour très agitée. Quant elle l'est vraiment, la Promenade Maréchal Leclerc est fermée à la circulation pour protéger automobilistes, cyclistes et piétions des vagues qui débordent sur la route. Notre joyeux périple n'en est qu'à son début ; dans les jours à venir je vous emmènerai sur le Mont Saint-Clair profiter de la vue panoramique sur la ville de Sète et nous finirons par quelque chose que je n'avais pas encore pu vous montrer. Finalement, cette visite guidée pour néo Sétois valait largement les Journées du Patrimoine, et nous avions la chance d'avoir une belle journée, certes un peu voilée, mais d'une douceur remarquable pour un mois d'octobre.

commentaires

La nostalgie camarade

Publié le 7 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

La saison des brocantes est finie. Reste la mer. Nous sommes entre Sétois, rêveurs, le long des plages désertées. Quelqu'un se baigne. Si peu de monde en vérité ; la ville entre dans l'automne et se repose. 

Les goélands ont retrouvé leur tranquillité

Les goélands ont retrouvé leur tranquillité

Il est temps de s'arrêter et d'observer

Il est temps de s'arrêter et d'observer

L'église Notre Dame Souveraine du Monde à quelques pas de la plage du Lazaret

L'église Notre Dame Souveraine du Monde à quelques pas de la plage du Lazaret

La nostalgie camarade

On ne peut pas accéder à l'intérieur de l'église, à l'exception des dimanche et jeudi, les jours d'office. Ce que j'ai photographié est une salle de prière à l'entrée de Notre Dame Souveraine du Monde.

Ces mini-cairns sont l'oeuvre d'un monsieur qui n'habite pas Sète, m'a-t-on dit
Ces mini-cairns sont l'oeuvre d'un monsieur qui n'habite pas Sète, m'a-t-on dit
Ces mini-cairns sont l'oeuvre d'un monsieur qui n'habite pas Sète, m'a-t-on dit

Ces mini-cairns sont l'oeuvre d'un monsieur qui n'habite pas Sète, m'a-t-on dit

Quelquefois il s'agit d'une seule pierre posée en équilibre sur un rocher

Quelquefois il s'agit d'une seule pierre posée en équilibre sur un rocher

Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre
Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre
Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre
Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre
Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre

Imaginez la patience infinie qu'il faut pour trouver le centre de gravité de chaque pierre

Les esprits mal tournés me diront que ces petits amas de pierres sont néfastes pour l'environnement. C'est pourquoi les commentaires sont modérés et le resteront pendant quelque temps, histoire d'évacuer les remarques indésirables. Commentaires que je lirai plus tard, quand je serai plus calme. A celles et ceux qui m'ont toujours témoigné leur sympathie : passez une bonne semaine, et bon courage à celles et ceux qui travaillent. 

commentaires

Le mail des Salins

Publié le 5 Octobre 2019 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Je ne sais pas vous ; moi je ne savais pas ce qu'était un mail à part celui qu'on reçoit sur sa messagerie. J'ai donc regardé sa définition : c'est une allée, une promenade bordée d'arbres dans certaines villes.

En réalité je m'acheminais vers la Brocante de Villeroy dont vous pouvez admirer ci-contre la superbe affiche vintage. Ce que l'affiche ne dit pas, c'est qu'il n'y a plus de brocante aux Salins à partir de la fin septembre. Un temps de retard, comme souvent depuis que je suis à Sète, normal, je ne connais pas encore sur le bout des doigts les us et coutumes du pays.

Ma promenade matinale m'a tout de même donné l'occasion de visiter plus en profondeur ce nouveau quartier en construction, que j'aime pour les vastes espaces qu'ils offre ce qui, visuellement parlant, est incroyablement relaxant.

En ces premiers jours d'octobre nous sommes encore en tee-shirt, et marcher donne chaud.  Mais je peux enfin me promener l'esprit tranquille : mes problèmes administratifs se sont réglés hier matin, je n'ai plus de soucis financiers, je peux recommencer à respirer. Ces dernières semaines ont été vraiment très angoissantes et je regrettais d'avoir déstabilisé ma situation en quittant Lyon, où tout était en ordre, et rassurant.

Sur le chemin, la marbrerie Barattini est comme un musée à ciel ouvert

Sur le chemin, la marbrerie Barattini est comme un musée à ciel ouvert

Nous sommes au cœur des Salins, à quelques pas des petits commerces et des terrasses de bistrots
Nous sommes au cœur des Salins, à quelques pas des petits commerces et des terrasses de bistrots
Nous sommes au cœur des Salins, à quelques pas des petits commerces et des terrasses de bistrots

Nous sommes au cœur des Salins, à quelques pas des petits commerces et des terrasses de bistrots

Voici le mail des salins, dont les généreuses perspectives sont un vrai bol d'oxygène

Voici le mail des salins, dont les généreuses perspectives sont un vrai bol d'oxygène

Le vaste mail central a été achevé fin juin 2018. Au départ, cette longue trouée de 100m de long sur 20m de large n'était pas destinée à être végétalisée. La Ville en a décidé autrement. Les plantations sont protégées par de gros cailloux de basaltes pour éviter l'intrusion des chiens dans la zone végétalisée.

Vous pouvez lire la suite sur : thau infos

C'est là que nous retrouvons notre school bus venu tout droit de l'Alabama pour devenir un food truck sur l'île singulière

C'est là que nous retrouvons notre school bus venu tout droit de l'Alabama pour devenir un food truck sur l'île singulière

Sur le chemin du retour : j'ai bien aimé cette fresque aux airs "indus"

Sur le chemin du retour : j'ai bien aimé cette fresque aux airs "indus"

Sur ce je vous souhaite un agréable week-end d'automne avec vos zanimo et je vous dis à bientôt sur vos blogs. J'espère vous avoir fait sentir un peu de ma sympathie pour ce nouveau quartier des Salins qui se construit jour après jour. En attendant de vous emmener ailleurs, visiter d'autres quartiers, d'autres villes de l'Hérault ...

commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 50 60 70 > >>