Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

photo et video

Où es-tu

Publié le 24 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo, Une vie comme les autres

Le Trésor de Sainte-Foy

Le Trésor de Sainte-Foy

J'entre, en répondant à un besoin, plus qu'un appel, irrésistible. C'est toujours comme ça quand je ne sais plus où je vais. J'entre dans l'église, me poser un instant, tenter de ressentir une Présence, un Réconfort. Mes premières pensées, avant même d'avoir franchi le porche, sont : "Où es-tu ? Que fais-tu ? "

Où es-tu

Que reste-t-il des offices dominicaux où fut célébré au centuple ton Nom ? N'est-ce pas à ton tour de te manifester ? Vas-tu laisser tomber ta fidèle la plus fervente ? Pourquoi te détournes-tu d'elle ?

Où es-tu

On te couvre de fleurs et moi j'ai dans les narines l'épuisant parfum de fleurs fanées qui présidait aux funérailles de mon père. Ensuite, je ne supportais plus la moindre fleur. Elles m'évoquaient la mort, la terre et le feu. Elles m'évoquaient le vide où nous plonge la disparition de nos proches, et qu'un millier des fleurs ne saurait remplacer. M'entends-tu !?

Où es-tu

Si je reste ici, la tête enfouie dans les mains, auras-tu pitié de moi, est-ce que tu m'écouteras, feras-tu un geste ? Toi seul, en qui elle a tant confiance, peut faire quelque chose désormais. Réduis nos fractures, cimente la famille autour de la maladie, donne-nous l'espoir et la force, mais aussi la douceur, et le courage de pardonner.

Où es-tu

Je ne veux pas m'agenouiller, ni observer des rituels qui m'englueraient dans une espèce de dépersonnalisation béate, mais je t'adjure de répondre présent quand j'ai besoin de toi pour poursuivre ma route.

Où es-tu

Pour qui sont ces coussins de chaise ? Pour qui, le faste consternant des églises traditionalistes ? Pourquoi les traditionalistes, enfermés dans leur Grande Illusion, n'entendent rien à la décrépitude, au délabrement du corps et de la santé, pourquoi vivent-ils les yeux dans le ciel au lieu de bien s'ancrer les pieds dans la réalité ?

Où es-tu

Que faut-il faire ? Accepter, se battre ? Moi, mais tu le sais peut-être, je reste à l'écart, en retrait, et j'écoute tous les sons de cloche qui m'étourdissent loin de ton église. J'essaie de rester neutre, autant dire que j'essaie de ne pas exister. Je ne prends pas parti. Je me borne à apporter mon soutien moral ; à promettre d'apporter mon soutien moral. Je ne devrais plus faire de promesses, des promesses qu'on ne peut pas tenir. Je n'ai ni la volonté ni le courage qu'il faudrait pour m'impliquer davantage, mais ce n'est pas le rôle qu'on m'a donné sur cette Terre d'avoir le pouvoir de décision, je n'ai jamais vraiment eu de place à moi, que celle de témoin, un témoin éloigné qui ne prend aucun risque mais se meurt lentement de n'être pas plus engagé dans l'action.

Où es-tu

Seigneur. Il faudrait que je vienne tous les dimanche, m'efforcer de reconstruire une foi qui n'a jamais été bien vaillante, je le crains. Entre nous, je ne crois pas en ton existence, je ne crois pas que tu aies créé le monde, je ne crois pas que tu sois le maître omnipotent dont on m'a parlé puisque tu laisses faire sans réagir, puisque tu n'aides pas les gens qui sont dans le malheur. Je crois à Marie, parce qu'elle est une vraie personne de chair et de sang, avec un cœur de mère, parce qu'elle seule peut comprendre ce qui nous arrive et ce que je ressens. Mais en ce moment, même toi Marie tu te tais, tu n'écoutes pas, tu n'es pas avec moi, et c'est normal, puisque je ne suis plus avec toi.

Où es-tu

Quand je pense à toutes ces heures perdues à prier, pour en arriver là. Comment est-ce que je pourrais avoir envie de faire quelque chose qui ne sert à rien ? Est-ce qu'il est encore tolérable de perdre son temps et son énergie à faire quelque chose d'inutile ? A vrai dire, que puis-je faire d'utile. A quoi je sers. Qu'est-ce qu'on attend de moi.

Où es-tu

De tout façon, en l'état des choses, je ne peux pas me rendre utile. J'entasse des cailloux autour de mon secret, c'est bien assez. Nous sommes tous faits de cailloux qui s'écroulent aux premiers coups du sort. De petites montagnes fragiles qui roulent sur elles-mêmes. Nous sommes des champs de cailloux sous le soleil fiévreux. Nous vivons entre deux mondes, celui du dehors, celui du dedans, jusqu'à ce que celui du dedans aveugle complètement celui du dehors.

Où es-tu

Je ne sais pas comment on peut survivre à la mort d'un proche qu'on aime. Je ne sais même pas comment on peut résister à sa maladie, à l'amenuisement tragique de ses forces et de sa volonté. Je la vois si fragile et si découragée ... Moi-même, par quel miracle serais-je de force à tenir et lutter ?

commentaires

En suivant l'Etoile

Publié le 23 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Le calendrier de l'Avent d'Apprentis d'Auteuil

Le calendrier de l'Avent d'Apprentis d'Auteuil

Ce joli calendrier de l'Avent était hier au courrier. Fut une année, je l'avais en bleu. Je le préfère en rose. C'est un cadeau des Apprentis d'Auteuil. Une création d'Elvine, illustratrice renommée, laquelle écrit dans ce calendrier :

Je suis Elvine, maman, illustratrice et aimée de Dieu avant tout. A travers mes dessins, j'aime faire rire, réfléchir, apporter de la joie et du beau.
Dieu m'a donné un talent, à mon tour de le faire fructifier !

Elvine

Mélodie 1 - Une illustration d'Elvine

Mélodie 1 - Une illustration d'Elvine

Les trois volets du triptyque ouvert

Les trois volets du triptyque ouvert

Fondation catholique reconnue d’utilité publique, acteur engagé de la prévention et de la protection de l’enfance, Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance.

La confiance peut sauver l'avenir

La confiance peut sauver l'avenir

Je ne sais pas si nous pourrons suivre notre Etoile à travers le ciel obscur. Je ne sais plus si nous avons même une Etoile, ma famille et moi. Je ne sais pas comment nous passerons Noël cette année, si même nous aurons un Noël cette année. Je n'arrive pas à l'envisager.

commentaires

Pompadour s'habille en vintage

Publié le 22 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Atelier Pompadour, vitrine octobre 2015

Atelier Pompadour, vitrine octobre 2015

Ça vous dirait de passer l'automne dans une ambiance vintage ? - avec le téléphone des années 80, l'abat-jour assorti au rideau et les petits fauteuils stricts et gris, bien d'aplomb sur leurs quatre pieds de bois. Je voyais ce genre d'intérieur .... lorsque j'avais vingt ans.

commentaires

C'est la fête à la citrouille

Publié le 18 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

C'est la fête à la citrouille

Des jours de jaunes, de rouges et de bruns : c'est l'automne. Un automne froid comme l'hiver, mais un automne quand même avec ses feuilles par terre et ses belles citrouilles.

C'est la fête à la citrouille

Orange, blanches ou jaunes, elles sont incontournables à la fête d'Halloween. Mais pas que. Elles sont aussi l'emblème de l'automne et chantent ses couleurs chaudes.

C'est la fête à la citrouille

On les aime tellement ... pourquoi ne pas en fabriquer - Des toutes douces, toutes rouges, en velours. Et même des roses, libre cours à la créativité !

Velvet PUMPKINS & Velvet ACORNS | Citrouilles et glands en velours | etsy.com

Velvet PUMPKINS & Velvet ACORNS | Citrouilles et glands en velours | etsy.com

Les tutoriaux complets expliquant comment fabriquer des citrouilles en velours ou liberty, ornées de dentelles ou de napperons, ou même bourrées de lavande, sont pour la plupart rédigés en anglais comme beaucoup de tutoriaux DIY (Do It Yourself | Faites-Le Vous-Même). Celui dont je vous indique le lien ci-dessus _▲_ est quand même très explicite en illustrant la fabrication d'une citrouille étape par étape. Et pour le reste ... laisser parler l'inspiration !

Velvet PUMPKINS & Velvet ACORNS | Citrouilles et glands en velours | etsy.com

Velvet PUMPKINS & Velvet ACORNS | Citrouilles et glands en velours | etsy.com

commentaires

Un arbre en automne

Publié le 4 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Un arbre en automne

Je passais, les yeux dans le vague, quand ils se sont posés là-dessus : du soleil sur la mousse d'un tronc d'arbre pour me subjuguer. J'ai aussitôt décidé de rentrer chez moi prendre mon appareil pour le photographier. Le soleil était resté bien sagement en m'attendant.

Un arbre en automne

Tout drapé de vert, il élève ses fortes ramifications vers le ciel blanc.

Un arbre en automne

Les premières taches jaunes de l'automne viennent éclaircir son feuillage vert clair et léger.

Un arbre en automne

Un arbre, c'est tout un monde, le regard s'enfonce dans ses profondeurs, c'est une grotte, une cabane, un arbre c'est chaud à l'intérieur.

Un arbre en automne

On se noie dans son feuillage de rêve. Un arbre, c'est toujours si romantique et si rassurant.

Un arbre en automne

On dirait presque une fontaine pétrifiante, celle que j'ai prise en photo chemin des Fontanières à la Mulatière, à la limite de Sainte-Foy. On le sent gorgé d'eau et de vie cependant que la sève s'endort et que ses feuilles, lentement, se mettent à le quitter.

commentaires

Vogue sous la pluie

Publié le 3 Octobre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Vogue sous la pluie
Vogue sous la pluie
Vogue sous la pluie

Il s'est mis à pleuvoir à dix heures ce matin. Toute cette semaine il a fait beau et le week-end il pleut, pour ne pas changer. Le mauvais temps n'a pas l'air de décourager les amateurs de vogue qui se pressent autour des manèges et des stands de jeu. Pour moi, sous ma capuche, juste quelques clichés et c'est emballé pesé. Je ne m'attarderai pas sur la place luisante.

C'est un temps qui rend triste mais ai-je besoin de la pluie pour me sentir triste ? - Le travail, la fatigue, je couve quelque chose et le souci me ronge. Ai-je vraiment besoin de la pluie pour me sentir triste ?

Vogue sous la pluie
Vogue sous la pluie

Toutes ces couleurs seraient si gaies sous le franc soleil qui a brillé ces derniers jours. La musique, et la braderie d'automne à quelques mètres de là, tout n'est-il pas réuni pour faire de cette fin de semaine un bon moment de détente et de loisirs ? - Mais je n'ai pas d'argent à dépenser, un peu comme la Mairie qui laisse pourrir l'église et qui se fiche de son devenir. Un peu comme l'Etat dont les caisses seraient vides. C'est fou ce qu'ils sont à plaindre. Mais rions, amusons-nous et dévorons de gros chaussons de vogue, parce que c'est ce qu'ils veulent, qu'on s'amuse pour ne plus penser, qu'on s'amuse pour ne plus se sentir triste. Voguons sous la pluie, pour oublier nos soucis.

commentaires

C'est la fête au village

Publié le 26 Septembre 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Classes 2015

En dépit d'importants soucis d'ordre familial il y a de bons moments qu'il ne faut pas rater : ça tombe bien, mon appareil photo re-marche. En fait c'était les piles qui étaient usées. Normalement il me le signale mais là il se contentait de se bloquer donc je croyais qu'il était mort. Un peu par hasard ce matin j'ai tenté ma chance en insérant des piles neuves. Surprise : il fonctionne à nouveau ! Ce qui m'évite d'aller chez Boulanger cet après-midi pour en acheter un autre.

Les Classes étaient annoncées pour 09:30 ce matin mais comme d'hab' elles étaient en retard de deux heures ce qui m'a laissé le temps de faire mes courses, changer mes draps, faire ma lessive. Ce bon moment festif ouvre le voie des événements d'automne : vogue de septembre et d'octobre, foires aux livres, braderies, vide-greniers, bourses aux vêtements. La fanfare attire en général beaucoup de monde et cette année 2015 n'a pas démenti les précédentes. Il semblait que tout le village soit dehors pour suivre au pas le défilé en tapant dans ses mains. Du plus jeune au plus âgé on aime ça, les Classes, parce que c'est bon enfant et que c'est l'occasion d'exhiber le camion de pompiers ou, comme aujourd'hui, quelques voitures de collection.

J'adore cette ambiance. Ça donne envie de danser.
J'adore cette ambiance. Ça donne envie de danser.

J'adore cette ambiance. Ça donne envie de danser.

Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.
Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.

Les voilà de sortie, les plus belles. On les reverra toutes un peu plus bas.

Chapeaux de paille comme dans l'ancien  temps, les Classes donnent lieu à un rassemblement traditionnel qui met de la joie dans les cœurs.
Chapeaux de paille comme dans l'ancien  temps, les Classes donnent lieu à un rassemblement traditionnel qui met de la joie dans les cœurs.

Chapeaux de paille comme dans l'ancien temps, les Classes donnent lieu à un rassemblement traditionnel qui met de la joie dans les cœurs.

La fanfare. Ils ont la pêche !
La fanfare. Ils ont la pêche !

La fanfare. Ils ont la pêche !

Les pitchounets, adorables. Moi qui n'apprécie pas trop les enfants, ceux-là je leur trouve le charme d'un tableau de ... je ne sais plus qui. Peut-être un petit air de Mort à Venise.

Les pitchounets, adorables. Moi qui n'apprécie pas trop les enfants, ceux-là je leur trouve le charme d'un tableau de ... je ne sais plus qui. Peut-être un petit air de Mort à Venise.

Ça continue, des gens, des gens, des gens et de jolies guirlandes

Ça continue, des gens, des gens, des gens et de jolies guirlandes

Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !
Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !

Les revoilà, un peu plus loin dans la rue. J'ai déjà dû vous les montrer en début d'année, exposées au garage Peugeot de Sainte-Foy. Mais ici elles roulent, elles sont vivantes et pimpantes avec, à bord, de petites dames aux anges qui saluent de la main les badauds en se prenant pour la reine Elizabeth, n'est-ce pas charmant !

C'est la fête au village

Ah oui c'est bien les Classes. Mon premier bain de foule depuis le grand rassemblement du 7 janvier pour la liberté d'expression après les attentats contre le journal Charlie Hebdo ; juste en plus petit et plus joyeux. Et dans une semaine c'est la Foire aux Livres des Provinces, de bonnes affaires en perspective et toujours l'occasion d'une chouette sortie.

commentaires

Vide-grenier du Plan du Loup

Publié le 29 Août 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Paroissien romain

Paroissien romain

Le missel est un livre liturgique dans lequel on trouve tout le texte de la célébration de l'eucharistie : chants, lectures, prières, et même des indications pour les gestes. Il en existe deux modèles : le missel d'autel, destiné à l'usage du célébrant, et le missel paroissien, plus petit, destiné au fidèle.

Missel - Wikipédia

Vide-grenier du Plan du Loup

Voilà quelques jours que je n'ai rien publié. Manque de matière, mais aussi le travail, la vie tout simplement avec son lot de soucis. Ce qui ne m'empêche pas d'aller dans les vide-greniers. Fin août, les affaires reprennent. Ce matin, Plan du Loup, par un temps magnifique, un peu trop magnifique même, 35°, premier vide-grenier de la saison. J'en ai fait quatre fois le tour. La troisième et la quatrième étaient les bonnes. Ma première trouvaille est une petite merveille : un ancien paroissien romain à tranche dorée, rempli d'images religieuses, à fermoirs ouvragés (il en reste un).

Vide-grenier du Plan du Loup

Ma deuxième trouvaille : une petite bonne femme à nattes toute ronde. Au dos, une fermeture Éclair permet de voir qu'elle est bourrée de lavande.

Poupée provençale remplie de lavande naturelle rechargeable
Poupée provençale remplie de lavande naturelle rechargeable

Poupée provençale remplie de lavande naturelle rechargeable

Vous pourrez trouver la vôtre ici _▼_

Ensuite j'achète une coccinelle-tirelire à laquelle il manque les antennes. A la dame qui la vend je dis qu'elle me portera sûrement bonheur. Ce à quoi elle me répond : "Si vous voyiez mon fils, comme il est riche ! ". Sur le ton de la plaisanterie je lui suggère de me le présenter. Mais il dépense tout au fur et à mesure, ajoute-t-elle. Je conclus qu'alors c'est un mauvais plan. Voilà. Quelques secondes à s'amuser. J'emporte la coccinelle, 50 centimes. J'ai déjà mis quelques sous dedans, histoire qu'elle fasse fructifier mon petit pécule.

Vide-grenier du Plan du Loup

Dernier achat : une écharpe brodée. J'ai craqué pour son bleu et pour ses fioritures. J'attends l'automne de pied ferme : avec mon écharpe, pas d'arthrose cervicale. Je serai irrésistible, en plus j'aurai plein de sous grâce à ma coccinelle-tirelire.

Vide-grenier du Plan du Loup
Vide-grenier du Plan du Loup

A celles et ceux qui passent par ici, passez un bon dimanche, le dernier du mois d'août avant la rentrée. Je me doute que certains ont le cœur serré : adieu vacances, été, temps libre et farniente. Pour moi j'aime bien les mois de septembre et d'octobre. Et puis j'attends Noël. On y est bientôt.

commentaires

Chaleur et rafraîchissements

Publié le 15 Août 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Depuis début août ça sent la rentrée, ça sent l'automne et les mois de septembre et d'octobre. Tempêtes et pluies de grêle ; les jours sont déjà plus courts. L'atelier Pompadour, fidèle à lui-même, habille ses fauteuils. Sa vitrine du mois de juillet est fraîche et classique. L'annonce en douceur d'un automne "cocon".

Vitrine de l'atelier Pompadour, été 2015, détail

Vitrine de l'atelier Pompadour, été 2015, détail

Pour les fleurs, c'est une autre paire de manches. Entre les grandes sécheresses, les averses et les vents d'une rare violence, elles poussent, elles sèchent, elles se cassent.

Chaleur et rafraîchissements
Chaleur et rafraîchissements
Chaleur et rafraîchissements

Tout au fond du minuscule jardin de curé j'observe pour la première fois les vestiges d'une petite fontaine. J'aimerais pouvoir l'approcher mais ce n'est pas possible avec le grillage.

Chaleur et rafraîchissements

Tôt ce matin, le ciel est turbulent ; les nuages avalent presque complètement le soleil. De larges traînées de couleur dessinent une mer, un océan, un rêve d'aurore boréale, d'insaisissables lointains ...

Chaleur et rafraîchissements

A toutes celles, à tous ceux qui passent par ici je souhaite un bon week-end de l'Assomption. Juste ... dommage que le 15 août tombe un samedi. Ça aurait pu nous faire un jour de repos en semaine. Ce sera pour une prochaine fois.

commentaires

Plat de l'Air, aqueduc romain du Gier

Publié le 2 Août 2015 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Je voulais aller à Brindas voir les chevaux mais c'est très compliqué de les trouver, trop de petits chemins sans aucune indication, donc, comme j'étais près de Chaponost ... Retour à l'aqueduc romain du Gier dont on ne sait pas encore précisément de quand il date. Et toujours, des ruines à tomber par terre.

Une ancienne réclame Cacolac égarée derrière les arches, c'est une première sur ce blog ; en réalité je ne l'avais pas encore vue. Le Cacolac est une boisson lactée au cacao créée en 1954.
Une ancienne réclame Cacolac égarée derrière les arches, c'est une première sur ce blog ; en réalité je ne l'avais pas encore vue. Le Cacolac est une boisson lactée au cacao créée en 1954.

Une ancienne réclame Cacolac égarée derrière les arches, c'est une première sur ce blog ; en réalité je ne l'avais pas encore vue. Le Cacolac est une boisson lactée au cacao créée en 1954.

Toujours aussi "Rome antique"
Toujours aussi "Rome antique"

Toujours aussi "Rome antique"

En face de l'aqueduc, une campagne à perte de vue

En face de l'aqueduc, une campagne à perte de vue

Contre-jour, à contretemps

Contre-jour, à contretemps

Que dire. Tout est si doré.

Que dire. Tout est si doré.

Une toute petite arche grise et rouge à l'ombre des cyprès

Une toute petite arche grise et rouge à l'ombre des cyprès

Il suffira de tendre la main pour caresser le soleil

Il suffira de tendre la main pour caresser le soleil

Mon vestige préféré, mastodonte, observant de côté l'horizon
Mon vestige préféré, mastodonte, observant de côté l'horizon

Mon vestige préféré, mastodonte, observant de côté l'horizon

C'est ici que les arches déclinent et se rapprochent de la terre

C'est ici que les arches déclinent et se rapprochent de la terre

A cet aqueduc il a fallu surmonter l'infinie vieillesse, les intempéries, le vandalisme et la pollution, quoi d'autre. Avons-nous jamais vu ce qu'il a vu.

A cet aqueduc il a fallu surmonter l'infinie vieillesse, les intempéries, le vandalisme et la pollution, quoi d'autre. Avons-nous jamais vu ce qu'il a vu.

Site du Plat de l'Air, aqueduc romain du Gier

Site du Plat de l'Air, aqueduc romain du Gier

La pimpante auberge des Aqueducs, où l'on mange bien, et qui bénéficie évidemment d'un cadre superbe

La pimpante auberge des Aqueducs, où l'on mange bien, et qui bénéficie évidemment d'un cadre superbe

... Et l'animal myriapode traverse les siècles ...

... Et l'animal myriapode traverse les siècles ...

Ceux qui fréquentent mon blog risquent d'être lassés, car bien des fois j'ai montré l'aqueduc romain du Gier. Bien sûr j'essaie de renouveler les angles de vue. Il n'en reste pas moins que c'est un sujet qui revient souvent sur le tapis. J'espère seulement pouvoir faire passer l'émotion qui m'étreint chaque fois que je marche à côté. C'est devenu, au fil des années, l'un de mes compagnons de promenade les plus fidèles.

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 > >>