Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

photo et video

Comme au sauna

Publié le 8 Juin 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Félix, dimanche 8 juin 2014, 12:30

Félix, dimanche 8 juin 2014, 12:30

Alors là ça frise le caucemar. Ze suis comme une flaque tellement qu'il fait çaud. 33° attendus cet après-m'. Mawmaw l'a mis le petit ventilateur sur son bureau mais le Félix tintin, l'a pas un souffle d'air. Ze me mets par terre pour cercer la fraîceur. Mais y'a pas plus de fraîceur ici qu'ailleurs. Si ça continue comme ça ze vais fondre et restera plus rien de Félix. Et vous les z'amis, fait çaud aussi cez vous ? - Allez, ze vous fais un gros bisou de loin et ze vous souhaite bon couraze pour affronter la fournaise. Ze vous z'aime ♥♥♥.

commentaires

La çaleur et le çat ☺ ☼

Publié le 7 Juin 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Félix, le samedi 7 juin 2014 à 18:00

Félix, le samedi 7 juin 2014 à 18:00

Il fait une çaleur, c'est pas possible. Z'ai pas bouzé de la zournée. De toute façon moi ze zoue à six heures du matin. Ze cours dans tous les sens comme un petit fou. Le zour c'est fait pour se reposer. Ze vous fais plein de bisous les félinous. Mawmaw le vient d'apprendre par SMS le décès de quelqu'un que l'aimait bien alors l'est triste et fera pas d'aut' article auzourd'hui que son Félix adoré. A bientôt les z'amis ♥♥♥.

La çaleur et le çat ☺ ☼
commentaires

Offrandes, offenses

Publié le 3 Juin 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Clic sur la première photo pour agrandir et faire défilerClic sur la première photo pour agrandir et faire défiler
Clic sur la première photo pour agrandir et faire défilerClic sur la première photo pour agrandir et faire défiler

Clic sur la première photo pour agrandir et faire défiler

Les fidèles la vénèrent et lui apportent des fleurs et du buis. La Mairie s'en désintéresse et laisse le socle s'effriter. Voilà bien deux ans qu'à la paroisse j'ai signalé la dégradation de la Vierge à l'enfant. Rien n'a été fait. Trois malheureuses barrières sont censées protéger la statue. De quoi ? De qui ? - Des intempéries ? Des vandales ? - Je me souviens de l'homme qui repeignait humblement en jaune le piédestal anciennement rose. Il reste ceux qui prennent soin d'Elle, et ceux qui l'oublient.

commentaires

Autoportrait d'un Félix

Publié le 1 Juin 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Autoportrait d'un Félix

Bonzour les z'amis. Comme vous avez été nombreux à venir zentiment me voir avant-hier en exprimant le vœu de me revoir dans pas trop longtemps, z'ai cipé l'APN de mawmaw pendant que le s'occupait ailleurs avec ses prisons et ses çâteaux. Ze me suis pris de face en gros plan parce que la dernière fois ze vous tournais le dos pour vous montrer mon doudou. Quelque part, ze me dis que ze suis encore plus beau que mon doudou. C'est pas vrai peut-être ? - Ze vous embrasse très fort et ze vous dis à un de ces quat'.

Autoportrait d'un Félix
commentaires

Ze vous présente mon doudou ☺↓

Publié le 30 Mai 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Félix et son doudou, vendredi 30 mai 2014

Félix et son doudou, vendredi 30 mai 2014

Bonzour les z'amis. Ça fait une paye qu'on s'est pas vu. Faut dire que mawmaw, quand l'est dans l'écriture d'un roman y'a pas moyen de se faire une petite place au soleil. A ce propos mawmaw l'est plus calme auzourd'hui, l'a réussi à écrire quelques lignes, l'a compris que fallait pas se zeter tête baissée dans la fin du bouquin, faut réflécir avant. Ze vous présente mon doudou que mawmaw le m'a aceté à la brocante de çavril au mois d'avril ze crois que c'était. Quand l'a vu l'a dit : "Ça c'est pour mon Félix, j'en cherchais un depuis longtemps". Ze dors tous les zours la tête entre les pattes arrière de mon doudou. Ça sent bon et ça me rassure et ça me tient compagnie.

C'est des copains ou des doudous ?

C'est des copains ou des doudous ?

Ze voudrais dire aussi que ze suis très triste que Piou-Piou nous ait quittés, moi z'aimais bien Piou-Piou. Mon frère aîné gros çat lui aussi il est mort à 8 ans d'une maladie foudroyante des reins. Moi z'aurai 10 ans à la miaou parce que c'est plus romantique. Ze vous fais à tous un gros poutou et ze vous avertis que mawmaw le va retourner dans son roman pour écrire la fin alors c'est reparti pour quelques semaines d'absence. Z'embrasse tous mes copains félinous, toutes mes copines félinettes, et ze te fais coucou à toi Piou-Piou qui me fais signe du haut de ton nuaze.

commentaires

Je suis la mer d'Aral

Publié le 29 Mai 2014 par Thaddée dans Journal d'un écrivain, Photo et Vidéo

La seule chose que je cherche finalement, c’est de faire ce que je suis, et d’être humblement ce que je fais …, ce n’est déjà pas facile, nous nous fabriquons tellement de facettes, qu’il y est parfois difficile de se retrouver soi-même ...

Bernard Maignan

Je suis la mer d'Aral

Vous voyez ce que c'est la mer d'Aral ? - Cette mer asséchée par la folie des hommes, qui fait pitié à voir avec toutes ces épaves et ces poissons fossilisés dans sa poussière. Eh bien je n'en suis pas loin. Mon inspiration s'est asséchée du jour au lendemain, et même d'une minute à l'autre, sitôt que j'eus entendu le trait morbide et choquant d'une certaine personne auprès de laquelle je travaille, et que je ne peux répéter ici. Une image de mort si glaçante qu'elle a généré comme une onde de choc à travers tout mon être, et que ce matin même en ouvrant les yeux c'est elle, maudite image, avec tout ce qu'elle suggère, qui m'a souhaité le bonjour.

Photo du 29 mai 2014 au matin

Photo du 29 mai 2014 au matin

Et j'ai marché, marché ... pas sur cette plage mais dans les rues baignées de lumière pour me délivrer de ce frisson, de cette sensation de froid, de ce stress dont je ne viens plus à bout tant il est flagrant, qu'autant qu'on puisse oeuvrer pour le bien de certaines personnes, elles sont irrécupérables, et soit dit en passant ne songent qu'à vous faire du mal.

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Je balaierai d'un geste la mer d'Aral et sa poussière, les bateaux morts et puis le reste.

La vie est là, simple et tranquille. Et le ciel bleu par-dessus les toits. Visez-moi un peu ces petits pots de fleurs comme ils savent nous faire un clin d’œil et nous dire : Eh ben quoi. Tu flippes ? Alors qu'il y a tant de soleil et tant de couleurs. La fraîcheur du matin n'est-elle pas une bénédiction ? Faut-il vraiment que tu te gâches à ruminer, ce beau jeudi de l'Ascension ?

Mazette. Oui. Parce que je ne peux plus écrire une seule ligne. Je ne suis plus là, comprenez-vous ? - Je suis dans un trou noir où tournoient les étoiles broyées. Je n'y peux rien. Je m'atomise.

Photo du 29 mai 2014 au matin

Photo du 29 mai 2014 au matin

Hier au soir me venait l'idée que l'écriture ne pouvait pas tout dire. Mieux : elle ne doit pas tout dire. Son pouvoir de suggestion est de loin plus fort et plus évocateur que n'importe quelle interminable et fastidieuse description. Ainsi, plutôt que de récurer à la petite cuillère certaines séquences du roman, dont le développement stériliserait l'imagination de mes lecteurs (si tant est que j'en ai) je me limite à quelques mots (dont on sait qu'ils peuvent générer une image glaçante, voir plus haut). C'est alors qu'il va falloir au lecteur être d'une extrême vigilance, car ces quelques mots d'une importance capitale sont disséminés dans l’épaisseur du texte et décident à eux seul de son orientation vers un dénouement certain.

Je suis la mer d'Aral

Le détail touche plus que la totalité. La plénitude est dans le fragment, qui ne manque ni de sens, ni de profondeur, et qui dit ce qui n'est pas dit mieux que si c'était écrit noir sur blanc. Venez à moi les petits enfants que je vous conte à demi-mot la caresse du soir, l'ébauche d'une mâchoire, la reptation des corps, et l'indicible silence où tout cela va s'engouffrant comme la mémoire elle-même, ô, ne pas écrire ce qu'il en est, n'est-il pas encore plus fort et plus beau que le crier sur les toits ?

Photo du 29 mai 2014 au matin

Photo du 29 mai 2014 au matin

Peut-être qu'au fond, la seule chose que je cherche c'est de retarder l'instant fatidique de la fin, qui me verra les mains vides (entendez sans mon bic) et la tête encore plus. Ou bien je me prépare à l'assaut final. Ou bien, ai-je simplement besoin d'une pause, et de rassembler mes forces et mes esprits. L'écriture d'un livre n'est pas de tout repos qu'on se le dise. Je ne vais pas m'en plaindre : je ne vis (presque) que pour ça. Le tout c'est de se rendre disponible de corps et d'esprit et pour l'heure, je ne le suis pas.

A gauche, homme de Bernard Maignan. A droite, l'homme-oeuf de Karine DebardA gauche, homme de Bernard Maignan. A droite, l'homme-oeuf de Karine Debard

A gauche, homme de Bernard Maignan. A droite, l'homme-oeuf de Karine Debard

A celles, à ceux qui me font le bonheur de passer par ici je souhaite un agréable jeudi de l'Ascension. Dans l'après-midi je me bloquerai un moment pour lire vos commentaires, y répondre, et vous rendre visite à mon tour. A tout à l'heure, je vous embrasse.

commentaires

Distorsion

Publié le 27 Mai 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Distorsion

Se montrer tel qu'on est, c'est accepter d'être vu autre qu'on n'est. Tenir compte de la distorsion que subit notre image en l'esprit d'autrui.

Pensées d'un biologiste (1967) Citations de Jean Rostand Références de Jean Rostand

commentaires

Intermède : Nature en Fête édition 2014

Publié le 8 Mai 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

Intermède : Nature en Fête édition 2014

Le robinet ci-dessus ne fait pas partie de Nature en Fête. Il se trouve sur le trajet. Je ne l'avais encore jamais vu. J'ai pensé qu'il pouvait introduire avec un clin d’œil cette nouvelle édition de Nature en Fête, l'événement printanier de Sainte-Foy-lès-Lyon, huit jours après la brocante et foire-aux-livres de Chavril d'où j'ai rapporté trois livres (voir l'article précédent) et, entre autres, un doudou pour mon Félix.

Intermède : Nature en Fête édition 2014
Intermède : Nature en Fête édition 2014
Intermède : Nature en Fête édition 2014Intermède : Nature en Fête édition 2014

J'avoue. L'inspiration n'était pas au rendez-vous ce matin. Envie, besoin d'écrire mais impossible de sortir trois mots de suite. Et pour Nature en Fête, je n'ai pas ressenti ce frémissement d'excitation qui vient me parcourir doucement tous les 8 mai.

Au premier coup d’œil il m'est apparu qu'il y avait moins d'exposants, mais peut-être que j'ai mal vu. Quand le coeur n'y est pas, le ciel plafonne et le monde se rétrécit. Qu'on se le dise.

Alors j'ai fait direct un tour du côté de mes anciennes amours, j'ai nommé les chevaux. Hier soir je regardais des photos extraites des spectacles de Bartabas. J'ai caressé le grand beige. Et j'ai laissé le petitou mâcher tranquillement son foin.

J'ai repéré les calèches de l'année dernière mais je n'avais pas envie cette année de faire un tour avec. Elles s'éloignaient comme j'arrivais.

Intermède : Nature en Fête édition 2014Intermède : Nature en Fête édition 2014

Elles, je leur ai parlé. J'ai parlé à la plus petite pour lui dire que c'était pas le top pour elles toute cette agitation, et que vivement ce soir qu'elles retouvent la paix.

J'ai regardé partout sur les cages mais j'avais le pressentiment que je n'y verrais pas le célèbre Aldo. Cela s'est tristement avéré : Aldo n'était pas là, le petit coq blanc à frange. Il doit être mort. Ca m'a fichu un coup.

Il y avait aussi dans l'herbe un pitrou mort, écrasé par les allers-retours de la foule. Non décidément, cette édition 2014 n'était pas faite pour moi.

Intermède : Nature en Fête édition 2014Intermède : Nature en Fête édition 2014
Intermède : Nature en Fête édition 2014Intermède : Nature en Fête édition 2014

Par temps chaud mais sous un ciel voilé. C'est là sans doute le plus joli coin de l'exposition, très sympa avec de petits animaux de ferme en racine de bambou, des mobiles où se balançaient de gros oiseaux rouges.

Plus loin ça sent l'olive et ça fait un bien fou. Je m'en vais quand même, rechercher mon scooter garé bien en sécurité sur le parking du Grand Casino. Je ne sais pas quel était le thème cette année. J'ai noté qu'il y avait de plus en plus d'attractions pour les enfants. Ça manquait un peu d'attractions pour les grands enfants de mon âge.

C'était chouette comme d'hab mais sans plus.

Et là-dessous c'est une nouveauté, la fête à la grenouille.

N'oubliez pas de cliquer sur les petits formats pour les agrandir, car il n'est pas vrai que j'ai coupé le cou des oies, je ferais jamais ça, je respecte trop la vie, même la vie des trucs minuscules, pour moi c'est au-dessus de mes forces de les écraser et quand j'en dégomme un j'en suis malade toute la journée.

Tout ça pour dire. Quand on écrit, on n'a presque plus le goût de rien d'autre et pourtant je vous jure que c'est le grand bonheur.

On n'avance que dans la contradiction.

Intermède : Nature en Fête édition 2014
commentaires

Le jour où

Publié le 31 Mars 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo, Une vie comme les autres

Le jour où

Accident de voiture. Pas de dommages corporels. Juste dégâts matériels. Pas même de grande frayeur. Par contre, le contrecoup : dur-dur.

commentaires

Arbres

Publié le 6 Mars 2014 par Thaddée dans Photo et Vidéo

sakura sakura, 2008

sakura sakura, 2008

parc du Brûlet Sainte-Foy 2008

parc du Brûlet Sainte-Foy 2008

parc Chabrières Oullins 2008

parc Chabrières Oullins 2008

parc Chabrières Oullins 2008

parc Chabrières Oullins 2008

parc du Brûlet Sainte-Foy 3 mars 2013

parc du Brûlet Sainte-Foy 3 mars 2013

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 > >>