Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

poesie 2011 l'encre dans la peau

L'absence n'existe pas

Publié le 26 Décembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

revan

perso revanJe suis la citadelle / Aux souvenirs vivants / Des linceuls aux fenêtres / Qui frissonnent au vent

 

Je suis la forteresse / Armée de sa patience / J'attends que vous mouriez / Pour vous ouvrir la porte

 

Je suis la place-forte / Où siège le passé / Prince noir feuille morte / Êtes mes invités

 

Je suis l'urne l'ultime / Terre éternellement / La demeure des morts / Leur survie leur présent.


Copyright © 2011 TS 

commentaires

Le dernier mot

Publié le 21 Décembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

Si tu es vivant

Sors de ton silence

  En ces jours d'Avent

Lourde est ton absence.

 

Ruptures et deuils

J'en ai mon comptant

Je vois d'un bon oeil

Qu'on reste présent.

 

Même quand on meurt

On dit au-revoir

Notre dernière heure

  S'en trouve moins noire.

 

Tu es bien le seul

Soit dit entre nous

Qui m'ait dit adieu

... Mais pour aller où ?

 

 

© 21.12.11 L'encre dans la peau, TS

commentaires

Terres intérieures

Publié le 20 Décembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

 

20 décembre 2011

"N'ayez pas peur, entrez dans la joie ! "

(Calendrier de l'Avent)

 

--------------------

 

 

Les yeux miroir de l'âme

L'habit qui fait le moine !

Et si je n'étais pas

Ce que vous croyez voir ?

 

Copyright © 2011 TS

 

commentaires

L'implicite serment d'allégeance

Publié le 18 Décembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

 

18 décembre 2011

"Terre entière chante ta joie au Seigneur ! "

(Calendrier de l'Avent)

 

 

 

    Au château de mes rêvesépée serpent

    Il était une reine

    Au teint pâle aux yeux bleus

    Si petite et fluette

    Qu'on eût dit une fleur.

 

    Mais d'une grandeur d'âme

    A fléchir les montagnes

    Cette femme cette dame

    Avait de tels regards

    Qu'on montait droit au ciel.

 

    Je suis une couleuvre

    Qui louvoie dans les douves

    Et vous octroie sa peau.

    Soit-elle une ceinture

    A  vos flancs si gracieux !

 

    De grâce aimable reine

    Moi qui suis dans l'arène

    Avec les serpents d'eau

  Supportez mes couleurs

   Aux tournois du château.

 

 

Poème scribouillé sur trois tickets de caisse

Copyright © 2011 TS


 Associée au serpent, l'épée symbolise énergie et subtilité. Elle peut être utilisée pour vaincre les ennemis secrets et confère bravoure et courage .  Source : Street' Corner

commentaires

Mais si perdu sois-tu dis-moi ce que tu penses...

Publié le 10 Décembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

 

Mais si perdu sois-tu dis-moi ce que tu penses

Dis-moi si tu le peux où ces jeux-là nous mènent


 

 

 

 

10 décembre 2011 -

"Dieu ouvre un avenir plein de promesses."

(Calendrier de l'Avent)

 

 

 

 

... Je n'ai pas oublié

Ni tes yeux Ni tes mains Ni ta voix Ni ton sexe

Encor' moins ces torpeurs qui t'absorbaient entier

Qui taillaient dans le noir ton profil au silex

Tes muscles affûtés, ta peau moite altérée

Je me suis demandé

Où tu pouvais bien être A portée de ma main

N'osant plus te toucher Sur quelle autre planète

Créature hébétée n'ayant plus rien d'humain 

Je pouvais te trouver...

 

 

Extrait d'un poème écrit le 28.11.11

Copyright © 2011 TS

commentaires

Sur la trace des hommes perdus

Publié le 25 Novembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

 smara 014

 

 

Smara aujourd'hui, camp de réfugiés, sur le site GAIA PHOTOS

 

 

 

Smara, ville de nos illusions...



"Nous marchons vers toi comme des ravisseurs. / Nous marchons vers toi aussi comme des pénitents. / Et nous dirons à l'ami ou à celle qui nous interpellera sur le chemin : Je ne vous connais pas. / Nous marchons vers ce qui jusqu'au bords / Remplira l'aube, / Qui la rendra si purifiée. / Toutes les sources ensuite seront belles. / Et il nous sera permis de boire. / Et le bruit des sources ouvertes germera dans le silence. / Les chairs, les cœurs malades, retrouveront le jour suave. / Nous sortirons armés / Comme ceux qui ne craignent pas le mépris ni le sourire / Vers les lieux où lutte l'homme, pour l'accomplissement de notre tâche".



[Michel Vieuchange]

 

 

*****



 

Michel Vieuchange 1Je parlerai souvent / De ces temps révolus / Qu'on dit en vieillissant / "Ma jeunesse perdue".

 

J'étais bourreau des coeurs / Sans le vouloir vraiment / J'aimais ces voyageurs / Qui partent tout le temps.

 

J'ai marché sur leurs traces / Du moins, j'ai essayé / Mais le désert est vaste / Mes pas s'en sont lassés.

 

Rimbaud, Michel Vieuchange / Passants considérables / On croit pouvoir se rendre / Au royaume des dieux.

 

Je n'ai pas vu Smara / Non plus l'Abyssinie / N'ai pas vendu d'esclaves / Non plus que des fusils.

 

Pourtant, si j'ai du sable / Qui lamine mes yeux / C'est parce que je regrette / rimbaud abyssinieDe n'être pas comme eux.

 

Mourir dans sa jeunesse / Avec les yeux brûlants / D'insondables détresses / Et regrets véhéments !

 

Ce n'est pas tant mourir / Que j'aurais voulu faire / Mais bien plutôt écrire / Des chefs-d'oeuvre posthumes.

 

Et que demain mon nom / Écrit au dos d'un livre / Tire des larmes à ceux / Qui m'aiment et qui m'admirent.

 

 

 

Copyright © 2011 TS

 

 

 

On ne mérite pas tous un destin [TS]


commentaires

Exit

Publié le 24 Novembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

Je rêve d'exuvies, d'exutoires à ma vie, dépression l'oppression, l'angoisse la tristesse

M'extraire de ma peau comme un insecte neuf, muer comme un serpent sur le pas de la porte

Ne laisser derrière moi qu'une enveloppe morte, enveloppe sans lettre, un adieu silencieux

Cuticule vitreuse sans personne dedans qu'un spectre d'animal translucide et poreux

 

Je suis une exuvie qu'un courant d'air emporte avec les feuilles sèches et la fumée de clope

Scarabée clopinant la toile d'araignée les gravats de chantier qui partent dans le vent

Cette cloque crevée par où s'est échappée la limule au sang bleu qui retourne aux marées

Sarcophage cigale et criquet momifié, qu'êtes-vous maintenant que vous avez mué ?

 

Je rêve d'exuvie de mourir à moitié pour renaître autrement si possible au printemps

Je suis une cigale, musicienne mais mâle, mon ventre serait plein de sève et de soleil

Je suis qui vous voulez mais pas ce que je veux décide-t-on jamais de ce que l'on veut être ?

Et si j'avais le choix je n'aurais pas envie d'être autre que moi-même mais dans une autre vie.

 

 

© 2011 L'encre dans la peau, TS

 

commentaires

Le fusil de chasse

Publié le 23 Novembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

Dans toutes les familles

Il y'a du sang qui coule

Il était de mon âge

Il a pris son fusil

 

Ce fut un vrai carnage

Autour de son cadavre

La flaque cramoisie

Rouillait son vieux fusil

 

Je ne t'ai pas connu

Ou bien dans mon enfance

Nous étions du même âge

Tu as pris ton fusil

 

Pour tuer la souffrance

L'horrible maladie

Avec ton bras valide

Tu as pris ton fusil

 

Ell' t'a retrouvé mort

Gisant dans une mare

De vieil or cramoisi

Qui rouillait ton fusil

 

Que Dieu prenne ton âme

Sans te désavouer

Y'avait que ton fusil

Qui puisse te sauver.

 

 

© 23.11.11 L'encre dans la peau, TS

commentaires

Feue, ma bonne étoile

Publié le 21 Novembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

lierre-gLampes tempêtes attentez aux ténèbreslierre-g

Faites

Taire

Les spectres.

Dans ce labyrinthe mental

Que mes peurs bleues battent en brèche

Elle s'est éteinte mon étoile

Je ne vois plus de raison d'être.

 

Copyright © 2011 TS

étoile filante

commentaires

Réapprentissage de l'écriture

Publié le 20 Novembre 2011 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2011 L'encre dans la peau

marionnette-peluche-chien-folkmanis-2548

 

 

Ces deux derniers mois je ne pouvais pas aligner deux mots sans éprouver le manque cruel d'inspiration. C'est après la mort de mon chien, et pour lui, que j'ai recommencé à écrire. Cette douloureuse parenthèse entre la non-écriture et la ré-écriture, je l'ai appelée "Réapprentissage de l'écriture". Je vous livre ici les trois "poèmes" issus de ces efforts pénibles et quelque peu stériles. Pour deux d'entre eux, il ne s'agit que de deux lignes. C'est tout ce que je pouvais produire à ce moment-là.

 


 

 

 

L'impalpable présence

Ton odeur, sporadique, ressort. Ton odeur mon amour de chien mort.

 

Copyright (c) 4 octobre 2011, TS

 

--------------------

 

Avec toi j'étais libre

Nous marchions vers l’orage et la lune Mais tu es mort et je ne sors plus.

 

J’ai tant de souvenirs, et si peu de mots...

 

Copyright (c) 5 octobre 2011, TS

 

--------------------

 

Si vite parti...

Nous aurions filé vers les étoiles

Et ventre à terre comme toujours.

Tu avais le vent fou dans les voiles

Si je m’en souviens ! Comme tu cours !

 

Seules sont les étoiles filantes

Au ciel assombri du mois d’octobre

Et les nuits sont lentes, interminables

Cependant que toi, mon chien, tu dors.

 

__________________

 

 

Cette nuit, samedi 8 octobre 2011, une pluie exceptionnelle d’étoiles filantes, des Draconides, est passée dans le ciel d’Europe et d’Asie centrale. On pouvait voir de 60 à 600 étoiles par heure, soit entre 1 et 10 étoiles par minute.

 

 

Copyright (c) 9 octobre 2011, TS

commentaires
1 2 3 4 5 > >>