Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

poesie 2012 credo

Je n'aime pas l'été

Publié le 24 Juillet 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

Je n'aime pas l'été

Ni sa lumière blanche

Où toute vie s'éteint

Comme en ville un dimanche

 

Ô lac de mon enfance

Que tu me parais loin

Comme au noyé la planche

Échappant à ses mains

 

Je tourne en rond chez moi

Dans la chaleur épaisse

Je suis à bout de forces

Et j'en ai plus qu'assez

 

D'entendre chaque été

S'émerveiller les gens

Sur ce maudit soleil

Qui nous fait tant suer.

 

© Juillet 2012 Credo, TS

commentaires

La cabane du pêcheur

Publié le 15 Juillet 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

La cabane et son lac

Son carreau sous les cordes

Elle respire le calme

D'une nature morte

 

Un pichet sur la table

Un lit tout chiffonné

L'admirable beauté

Du vieillard boucané

 

Le pêcheur et mon père

Discutent à voix basse

C'est plus fort que la messe

Lorsque les anges passent

 

On entend par la porte

Un bruissement de feuilles

C'est les arbres qui poussent

Leurs branches sur le seuil

Des arbustes qui poussent

Leurs branches sur le seuil

 

Tellement à l'écart

Du boucan de la ville

Qu'on est seul sur la carte

On se croit sur une île

 

Et j'écoute mon lac

Âgé de quelques siècles

Me rappeler le pacte

Que je signais hier

 

De lui confier mes cendres

Et mon bon souvenir

Mais avant ça je pense

Tout simplement y vivre.

 

(c) juillet 2012 Credo, TS

commentaires

A-t-il... Attila

Publié le 14 Juillet 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

attila10.jpg

A-t-il attelé ses chevaux à l'orage ?

Attila

Centaure à poitrail d'homme

Attirant tyrannique

Incendie mes atlas

N'a-t-il pas réduit en cendres

Attila

Cet indomptable sang

De ma prime jeunesse

Indécente et sauvage

Et descend des montagnes

Attila

Quelque chose d'un feu

Qui s'éteint doucement

Comme des cheveux d'ange

Que disperse le vent.


(c) Juillet 2012 Credo, TS

commentaires

Je n'ai que de beaux souvenirs

Publié le 4 Juillet 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

La douleur fait son trou

Tout comme un animal

La mort est entre nous

Votre mort, et j'ai mal.

[(c) 04.07.12 Credo, TS]

commentaires

Silence

Publié le 1 Juillet 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

Vieux rêves et souvenirs se couvrent d’un voile. Et le verbe aussi. [© 05.06.12 Credo, TS]

commentaires

Qui croit au diable...

Publié le 29 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

« Je suis l'esprit qui toujours nie,
c'est avec justice
car rien n'existe en ce monde
qui ne mérite d'être détruit ».

 

Mephisto--Delacroix.jpgSi Méphistophélès / A le regard si jaune / C'est pour occire le ciel / Et soudoyer les hommes

Il dépêche une armée / De succubes et d'incubes / Qui la nuit vont aimer / De jeunes vierges prudes

Il est moins taciturne / Que tout à fait muet / Son oeil au clair de lune / Se charge de nuées

Tout autour de lui fume / Comme l'ardent foyer / Que fait chuinter l'écume / Où  flottent les noyés

Si Méphistophélès / A forcé mon poème / N'est-ce pas que j'espère / Qu'on se plaise et qu'on s'aime

Des sept princes de l'enfer / En est-il un pour moi / Qui descendrait sur terre / Et me dicte sa loi

... Mais ne me dites rien / Qui casse mon fantasme / Et chasse au loin ce chien / Plus chaud que mille flammes

Et ne maudissez pas / Mes ténébreux sommeils / Vous sonneriez le glas / D'une âme qui s'éveille.


[© Juin 2012 Credo, TS]

 

Exceptionnellement, je ferme ce poème aux commentaires. Veuillez respecter ce choix et ne pas commenter ce poème sous d'autres articles. Merci.

 

 

commentaires

Animalement nos empoignes farouches

Publié le 24 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

Trouille bleue tu rouilles, tu rouilles ma cervelle et grouillent mes viscères infestés par la peur. Furieuse touffeur de mes bouffées d’angoisse, étouffements suintants qui transsudent la crasse, des bouquets d’ortie blanche à mâcher méchamment, d’autres, de chardon bleu, qui fleurent le fer blanc.


Je veux jeter au lac ma carcasse esquintée, là, dans l’eau calme du lac, trinquer à ta santé. Toute ma peau partirait en fumée. Sous la toile cousue des paupières fermées j’écoute une bête s’écorcher la bouche, je l’entends cette bête, elle saccage ma couche et secoue ses mâchoires autour de mon cou. Je suis en colère et je rends coup pour coup.


Souffle court il en sourd le barouf le plus fou.


[© Mai 2012 Credo, TS]


commentaires

Quand tout s'arrête

Publié le 20 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

Suite à la réponse des Éditions La Madolière

 

Une espèce d'absence

Un espace envahi

D'explosions de stridences

  Où s'engouffre ma vie.

 

[© Juin 2012 Credo, TS]

commentaires

La stagiaire de Christian

Publié le 18 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

Stagiaire.jpg

La stagiaire de Christian et ses chatons

 

♥♥♥

 

La minette rouquine

A dû sortir un soir

Se faire toute câline

Avec un gros chat noir

 

Bien à l'écart du monde

Au souffle du printemps

Se sont cachés dans l'ombre

N'en fait-on pas autant ?

 

La minette rouquine

Après qu'elle eut aimé

Son vagabond d'ami

Se mit à lui parler

 

D'un artisan bizarre

Au fond d'un atelier

Qui fait avec un arbre

Des choses par milliers

 

La minette rouquine

A trois beaux chatons noirs

Qui sont les tout petits

De son amour d'un soir

 

Et pour passer le temps

Se met à leur parler

De son ami Christian

L'artiste menuisier.

 

[© 18.06.12 Credo, TS]

commentaires

Le livre de ta vie

Publié le 14 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Poésie 2012 Credo

 

T'écris

Dans des livres d'ivoire

Toujours la même histoire

Histoire en rouge et noir

Mémoires de maudit.

T'écris

Dans de très vieux grimoires

Qui se ferment à clé

Pour qu'on n'y puisse voir

Encore saigner tes plaies.

T'écris

Comme d'autres racontent

Ce dont ils se souviennent

Et qui les marque à vie

  De viles fleurs de lys.

T'écris

  Pour que ces autres oublient

Ce qui leur a fait mal

Et pleurent en lisant

Le livre de ta vie.


[© Juin 2012 Credo, TS]

 

Ce poème a été entièrement revu et corrigé grâce aux remarques d’Igyslaine (sur WordPress). Merci Igyslaine. 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>