Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

poesie 2015 khantik

Les villes détruites

Publié le 30 Décembre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Les combats urbains et bombardements dans Deir Ez Zor (Ahmad Aboud – AFP)

Les combats urbains et bombardements dans Deir Ez Zor (Ahmad Aboud – AFP)

La lune en son bain d'huile

Contemplait immobile

Une ville endormie.

 

Mais les villes détruites

Et qui fument la nuit

Sur les villes détruites

Par le feu ennemi

 

Ne veille plus la lune

Non plus que le soleil

N'y marche plus personne

Que le barbare armé.

 

Dans les villes détruites

Qui ne voient plus le ciel

Ne sont que champs de mines

Et des larmes de sel.

 

© Thaddée, 27.12.15 - Khantik -

commentaires

Illusions perdues

Publié le 29 Décembre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Rue de la Ré, Lyon, le mercredi 23 décembre 2015

Rue de la Ré, Lyon, le mercredi 23 décembre 2015

La pleine lune est basse

On croirait l'attraper

Mais un nuage passe

Et l'astre est effacé.

*

En serait-il de même

Avec la bonne terre

Qui nous prend ceux qu'on aime

Et les donne au passé.

 

© Thaddée, 26.12.15 - Khantik -

commentaires

Dédicace

Publié le 8 Novembre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Dédicace

Que pleuvent sur tes yeux / Tes cheveux, sur tes mains / Tes épaules et ton ventre / Des pétales de rose / La matière vivante / Du tulle et du satin

Ce bouquin de tissu / Qui t'écrit mille choses / Une robe de bal / Ta robe de mariée / Perles de jeune fille / Napperons de grand-mère

Souvenirs de jeunesse / Mes souvenirs d'enfance / Nos vies qui s'embrassaient / Notre si cher passé / Qui retient ta présence.

© Thaddée, 7-8 novembre 2015 - Khantik -

commentaires

C'est ma prière

Publié le 5 Octobre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

C'est ma prière

Je t'ai connue toute ma vie / Si tu partais je serais vide / Je le serais de toi, de moi / Je ne saurais survivre à ça.

Je te l'ai dit étant enfant / Qu'une maman ne meurt jamais / C'est immortel une maman / Parce que c'est fait pour être aimé.

Ne t'en va pas, pas tout de suite / J'ai tant de choses qu'il me faut dire / Et j'ai besoin d'un peu de temps / Deux ans, dix ans, même vingt ans.

© Thaddée, 3-5 octobre 2015 - Khantik -

commentaires

Les soirs de presque lune

Publié le 4 Octobre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Artist Spotlight - Wataru Yoshida
Artist Spotlight - Wataru Yoshida

Les soirs de presque lune / On sent de la fumée / Dans la ruelle brune / Aux lampes allumées

C'est du tilleul qui brûle / Dans les jardins privés / Parmi des tas de bûches / Promises aux cheminées

Que la nuit tombe vite / En ces soirées d'automne / Où le noir engloutit / Les parfums qui frissonnent.

© Thaddée, 4 octobre 2015 - Khantik -

commentaires

Saison 3

Publié le 4 Octobre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Autumn Window by Svetlana Pavlovian
Autumn Window by Svetlana Pavlovian

C'est l'automne frileux / Qui toque à notre porte / Toc toc chante l'automne / Je peux entrer chez toi ?

Je t'apporte brouillards / Brassées de feuilles jaunes / Tic tac compte l'horloge / C'est l'hiver dans trois mois

Les vitres dégoulinent / Avec le nez des gens / Des écharpes mitées / Au cou des indigents

Les virus la vermine / Forts de l'humidité / Nous attaquent aux mâtines / On implore l'été

Mais l'automne trempé / Nous attend à la porte / Entends-le se moquer / Des cloportes boitant

C'est l'automne tout sale / Qui va forcer la porte / Et qui dit je t'apporte / Un bon vieux mauvais temps.

© Thaddée, 4 octobre 2015 - Khantik -

commentaires

Tout va si vite

Publié le 6 Septembre 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Tout va si vite

L'existence éphémère

Te chuchote à l'oreille

Que tu es à la veille

De l'affable vieillesse

Et tu revois tes rêves

Avec une sagesse

Qui ressemble au sommeil

De la Belle au bois

Dormant

Je me souviens d'hier

Mais ça c'était avant

La nuit vient de tomber

Pour ainsi dire, ma mère

Et je lis sur tes lèvres

Tout l'amour maternel

Dont nous avons besoin

Qui nous fait tant de bien

Maman.

© Thaddée, 6 septembre 2015 - Khantik -

commentaires

Ce que Dieu veut

Publié le 31 Août 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Anonyme

Anonyme

Les hommes ont tous les droits

Les femmes ont des devoirs

Quand les hommes commandent

Que les femmes obéissent

On est comme en 40

Les traditionalistes

 

Le mâle dominant

Se fait servir par Ève

C'est l'héritier d'Adam

Le roi Soleil se lève

 

Croque la pomme verte

Attrape le serpent

Les ronces bleues dans l'herbe

L'ortie blanche, le chiendent

 

L'homme préhistorique

Est traditionaliste

Il est le fils unique

D'une fratrie de quatre

Qu'est-ce que valent trois filles

Trois brebis pour un pâtre

 

Il remplace le père

Après quelques Pater

Son jour c'est le dimanche

Il prie plus bas que terre

 

Jamais on ne le voit

Mais c'est lui qui décide

Impénétrables voies

Des traditionalistes.

 

© Thaddée 31 août 2015 - Khantik -

commentaires

Frère et soeur

Publié le 25 Août 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Frère et soeur

Sur ses frêles épaules

Elle porte le faix

De l'épeautre et du blé.

Le fils de la discorde

Avec sa faux d'acier

Fauche les champs

brûlés.

© Thaddée, 25 août 2015 - Khantik -

commentaires

Chariots de la dernière chance

Publié le 16 Août 2015 par Thaddée dans Poésie 2015 Khantik

Photo du blog harmoniogkontrast.blogspot.com, blog protégé par mot de passe

Photo du blog harmoniogkontrast.blogspot.com, blog protégé par mot de passe

Des nocturnes bleu ciel

Sans étoile et sans lune

Soulevés dans les airs

Par des cornes de brume

 

Regarde où nous couchons

Sur des souches encore vertes !

Et la voile tendue

C'est un drap qui sent l'herbe

 

N'aie pas peur de la guerre

Qui rugit alentour

Naviguons droit devant 

Sans penser au retour

 

Et les vents qui nous portent

Ont entraîné les arbres

Très loin des terres rouges

Sur les mers sans rivage

 

Accroche notre écume

A leurs branches mourantes

Qu'elle flotte, toute blanche

Et chante l'espérance.

 

© Thaddée 15 août 2015 |Khantik|

 

commentaires
1 2 > >>