Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Thaddée

"Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire." TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Escapades, Histoires de chats et d'oiseaux, Littérature, Photographie, Société, Poupées, Tricot, La vie ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy.

suivi des fragments

Mon récit "Fragments" lu par fanfanchatblanc

Publié le 23 Juin 2013 par Thaddée dans Suivi des Fragments

Fragments 2012Il y a quelques semaines, fanfanchatblanc commandait sur le site de TheBookEdition mon livre Fragments d'une vie brisée. Ce matin, j'ai lu sa critique sur son blog, quel bonheur ! Je n'aurais pas pu, mieux que fanfan, présenter ce récit qui me tient tellement à coeur. Je vous invite à lire son article "Fragments d'une vie brisée" de Thaddée Sylvant.. Cela peut être aussi l'occasion de découvrir un blog d'artiste, éprise de peinture et de musique, auteure du bouleversant Elle... lui... du virtuel au réel... une passion avortée auquel j'ai consacré un article ici. Un grand merci à toi fanfan, pour avoir rendu compte de ta lecture avec tellement de sensibilité.

commentaires

Indisponibilité du site TheBookEdition.com

Publié le 9 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments


Par pitié, ne vous mettez pas en tête d'acheter mon livre les 20, 21 ou 22 juin
TheBookEdition déménage !
                                      
                                     *****

 

  Dès le Jeudi 21 Juin, ils procéderont à l’arrêt complet de leurs serveurs informatiques. Ceci signifie que vous n’aurez plus accès à www.thebookedition.com  . Le redémarrage est prévu pour le Vendredi 22 Juin à 14:00, sauf s'ils rencontrent des problèmes.

 

Si vraiment vous éprouvez le désir irrésistible d'acquérir mon récit dans les plus brefs délais, TheBookEdition et moi-même nous vous remercions par avance de bien vouloir passer vos commandes soit avant le 21 Juin, soit à partir du 23 Juin 2012.


Acheter Fragments d\'une vie brisée

    Maintenant, c'est plus sûr .

commentaires

Impact de la hausse TVA en mai 2012

Publié le 8 Juin 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

Le livre

La hausse de la TVA intervenue au mois de mai de cette année a eu pour conséquence d'augmenter le prix de fabrication de mon livre Fragments d'une vie brisée. Le prix de vente de l'ouvrage passe donc de 12.50 € à 15.00 €. Si, toutefois, vous avez envie d'acheter ce livre mais que le prix vous paraît trop élevé, vous pouvez me contacter par e-mail et nous fixerons ensemble un tarif spécial adapté à votre situation. Je vous remercie de votre attention. TS

Le livre

commentaires

Laurent, lecteur des "Fragments"

Publié le 8 Février 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

laurion-eu-1-copie-1.gifJe remercie Laurent du Terrier des Renards qui a eu la gentillesse de dédier l'un de ses articles à mon récit "Fragments d'une vie brisée" . Vous pouvez lire son article en cliquant ici.

commentaires

Est-ce qu'il s'en sortira ? ...

Publié le 5 Février 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

Fragments 2012A la parution de mon dernier article sur mon récit "Fragments d'une vie brisée" Laurent du Terrier des Renards a commandé le livre et l'a reçu. Il m'écrit : "Je viens de le commencer et je trouve ce journal très intéressant. Je ne sais pas encore si cet homme s'en sortira...." Je te remercie Laurent et te souhaite bonne lecture.

commentaires

Mon livre à nouveau disponible dans le catalogue

Publié le 23 Janvier 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

Le livre

J'ai le plaisir de vous informer que mon récit "Fragments d'une vie brisée " paraît à nouveau dans le catalogue. Il suffit de cliquer sur l'image (ci-dessus, ou dans la colonne droite) pour se connecter sur le site thebookedition  et passer commande si vous le souhaitez.

L'histoire en quelques mots : Années 420 avant J.-C. Athènes. Un jeune esclave est vendu par son maître aux mines de plomb argentifère du Laurion.

Le livre compte 310 pages. Il coûte 12,50€ TTC. Merci de votre attention.

commentaires

L'avenir et la vie de "Fragments d'une vie brisée"

Publié le 22 Janvier 2012 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

laurion-eu-1-copie-2.gifComme je l'avais souligné dans mon premier article à propos du livre "Si c'est un homme" écrit par l'ancien déporté Primo Levi, je m'étonnais qu'on n'ait pas fait le rapprochement avec mon propre récit "Fragments d'une vie brisée ". Il se trouve qu'hier en rendant ce livre de Primo Levi à la personne qui me l'avait prêté, j'avouai ne pas avoir pu me mettre à un autre livre depuis cette lecture pour le moins marquante. A ma grande surprise, et pour mon plus grand soulagement (car j'espérais encore inconsciemment qu'on établisse un parallèle entre ce livre et mon récit) cette personne me répondit qu'elle non plus ne pouvait pas lire autre chose après avoir lu "Si c'est un homme " ... de même qu'elle n'avait rien pu lire pendant un certain temps après la lecture de mon histoire avec Sans-Nom. Quel élan de reconnaissance n'ai-je pas eu pour elle, en l'entendant me parler ainsi ! Et pour porter à son comble ma grande joie d'auteur reconnu (cela vaut mieux, parfois, qu'être connu) l'une de mes plus chère lectrice m'annonça qu'elle allait relire... mon récit  "Fragments d'une vie brisée "  ! qu'elle me désigna, bien en vue sur un de ses meubles. Quelle émotion, quelle fierté, quelle gratitude éprouvai-je alors ! Mon livre, ainsi, n'est pas simplement rangé sur une étagère à prendre la poussière : il survit dans la mémoire de ses lecteurs, et s'offre un avenir grâce à ceux qui le relisent ! - Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui l'ont lu et qui, peut-être un jour, le rouvriront pour le feuilleter. Grâce à vous, on a reconnu quel supplice c'était, de travailler dans les mines de plomb argentifère du Laurion.

commentaires

Que vaut tout cela ?

Publié le 14 Juillet 2011 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

J'ai vaguement commencé à écrire trois poèmes. Rédigé un nouvel épisode de la mouche (qui manque de pep's, donc à revoir) mais c'est de toute autre chose que je voudrais vous parler ce soir. En empruntant par hasard un chemin de traverse j'ai découvert ce lien :


Que vaut tout cela ? 
Hommage à Fragments d'une vie brisée de Thaddée Sylvant

 

un-esclave-dans-une-mine.gifMon sang n'a fait qu'un tour ! et j'ai cliqué sur le lien en question pour lire l'article. Ça me touche d'autant plus qu'à ma connaissance, il s'agit là du seul article qu'un lecteur et blogueur ait écrit sur mon récit. Je ne peux qu'engager mes visiteurs à se rendre chez Orfée, sur ses Chemins de traverse. L'hommage date du mardi 25 août 2009. Archive précieuse à mes yeux. Merci.

            *****  

commentaires

Critiques des Fragments

Publié le 23 Septembre 2009 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

Anne-Marie Lejeune, 1er avril 2009

Lisez ce livre ! Il vous emènera très loin dans le temps et vous en ressortirez, le souffle encore coupé d'avoir retenu votre respiration tout au long de ce récit captivant et poignant...Vous le vivrez intensément, comme si vous étiez ce jeune esclave condamné à trimer au fond des mines du Laurion...
Un grand bravo à l'auteur !

Anne-Marie Lejeune / Mistic

 

Marie-France Proutière, 31 mai 2009

Un livre qui nous prend aux tripes , nous sommes nous aussi prisonniers de la mine et nous lisons, lisons encore, difficile de lâcher ce livre quand on l'a commencé... Lisez-le vous ne l'oublierez pas de sitôt... il vous laissera le sentiment que l'auteur ne devrait par rester un auteur parmi tant d'autres, mais qu'elle mérite une place parmi les "grands"...

Marie-France Proutière / Bigornette

 

 

Christophe, 21 décembre 2009

Au delà de cette histoire au centre de la Grèce antique, entrez dans l'esprit d'un jeune esclave tout au long de sa vie, le principal attrait de ce livre, c'est la complexité de ses pensées et de ses faits et gestes parfois troublants et déroutants, c'est tout le côté psychologique de ce personnage qui est passionnant, comment réfléchit-on quand on est au fond d'une mine avec la douleur physique du travail et des coups... lisez ce roman et vous aurez une réponse à cette question....

 

Iovan, 22 avril 2012

Un livre de chevet, vous le prenez, vous en lisez quelques pages

vous le rangez, pour le reprendre à nouveau...

Vous pouvez faire ainsi..

Mais ces "Fragments d'une vie brisée" de Thaddée Sylvant

je les ai lus, mot à mot, lentement, phrase après phrase,

pour m'en imprégner, durablement, 

car on comprend tout de suite que ce livre là

n'est pas comme les autres :

c'est une nourriture qui n'a pas besoin que l'on en fasse mémoire,

c'est une présence vivante.

Nul besoin de relecture,

- encore que le style soit, à lui tout seul, d'une rare invitante pureté,

car les mots et les faits relatés persistent en toi,

comme blessure et délivrance à la fois.

Chef d'oeuvre.

 Iovan G. / Orfée

 

 

Anne-Marie Lejeune, 23 janvier 2012

Je réédite mes recommandations à ceux qui passeront par ici (thebookedition) ! L'auteur mérite votre attention ! Son écriture n'est pas celle de tout le monde ! Elle vous saisit aux tripes, vous remue, vous emmène très loin dans le passé . Un passé, des lieux, des situations que Thaddée Sylvant décrit comme si elle avait vécu dans la Grèce antique en ces temps lointains. Comme si le jeune esclave qui souffre le martyre dans les mines de plomb du Laurion, c'était elle. Par la grâce de son écriture, vous deviendrez vous-même cet esclave et en remontant des entrailles de la terre, vous garderez en vous pour toujours, le souvenir de "Sans nom".

 

 

Laurent Fushs, 8 février 2012

Si tu aimes la Grèce antique, tu vas découvrir dans ce livre témoin, le côté obscur de cette civilisation. C'est un livre qui se lit d'une traite. Il retrace la vie d'un esclave puni pour avoir résisté à son maître, et ce caractère va lui valoir bien des déboires. Certains passages sont plus durs que d'autres, mais dans l'ensemble je dirai que c'est un journal de bord fidèle à la vie et à la condition des esclaves de la Grèce antique. Cette histoire, lève le voile sur ce que j'appellerai "Le côté obscur" d'une Grèce antique, dont tu ne trouveras trace dans aucun manuel d'Histoire. Un journal de bord écrit à la première personne qui retrace la captivité de cet esclave sans nom.

Laurent Fuchs

 

Françoise Massin, 23 juin 2013

Depuis que je surfe sur la toile, j'aime de temps en temps mettre à l'honneur un ouvrage d'aminaute qui m'a particulièrement intéressée et touchée.

Là, il s'agit du livre de Thaddée Sylvant qui, à l'encontre de toutes les modes, a osé aborder un sujet tout à fait inattendu.

Dans "Fragments d'une vie brisée" Thaddés évoque le sort d'"un jeune esclave vendu par son maître aux mines de plomb argentifère de Laurion" en 420 avant J.C.

De façon surprenante à travers le cheminement de la pensée et des réflexions intérieures de ce jeune homme meurtri, nous suivons et ressentons ses souffrances et sa désespérance dans un monde hallucinant et cruel.

Cette oeuvre qui a mûri de 1995 à 2007 nous emporte dans un univers inimaginable mais devenu réel grâce à la plume éloquente et fouillée de l'auteure qui nous livre un personnage attachant, brisé, mais déterminé à préserver le peu de dignité et de liberté qui lui restent dans ce monde impitoyable pour les sans-droits.

C'est beau, c'est fort et cruel à la fois mais prenant.

300 pages d'une réflexion intérieure qui secoue et bouleverse dans un monde qui nous est inconnu et étrange.

Françoise Massin/fanfanchatblanc

commentaires

L'air que nous respirions

Publié le 23 Août 2009 par Thaddée Sylvant dans Suivi des Fragments

 

Le Nouveau Livre m'habite depuis des mois. Il n'y a pas de place pour d'autre inspiration. Je veux dire, un sujet plus moderne ne m'inspire pas. Tout commence il y a quelques mois quand après avoir lu mon livre une lectrice me dit : "Ça ne peut pas finir comme ça, tu dois à ton personnage d'écrire la suite". Sur le moment j'ai souri. J'ai répondu qu'il n'y avait pas de suite possible. Et pour cause. Mon récit, j'ai commencé de l'écrire en 1995. J'ai mis plus de dix ans à le finaliser parce qu'il n'existe pas beaucoup de documents sur les mines de Laurion, que ce soit dans les livres ou sur Internet. Cette carence en documentation, j'ai dû la compenser par de gros efforts de déduction et d'imagination. J'ai essayé de "me souvenir" comment c'était, dans la mine, à cette époque, quand j'étais un esclave et que ma vie c'était ma lampe et trois outils.

 Alors, recommencer tout ce travail... Régresser, de nouveau, jusqu'en Grèce antique, à l'époque où la toute-puissante Athènes, pour avoir son compte d'argent, faisait vivre et travailler dans les mines du Laurion des centaines de milliers d'esclaves réduits à l'état de bêtes sauvages. Je me suis dit : "C'est au-dessus de mes forces".
Je ne pense plus comme ça. Je ne peux plus vivre comme ça, dans la peau de l'un deux, au risque, encore une fois, de tomber gravement malade. Je ne sais même plus parler comme ça, cette langue poétique, un rien pesante, que certains ont pu trouver pathétique, parce qu'elle trahit sans pudeur, à tout instant, dans chaque syllabe, une énorme charge d'émotion passionnelle.
Bon. J'ai dit non. J'ai dit : "Je ne m'en sens plus capable et toute suite à ce récit serait du toc."
Mais. C'était sans compter que mon personnage Sans-Nom, tout poussière qu'il est depuis plus de deux mille ans, ne me lâche pas d'une semelle dans ma vie de tous les jours, et que je lui dois ce blog et d'avoir la gorge serrée dès que je vois une montagne, une colline, un tertre. J'y peux rien, c'est comme ça.
Entre temps j'ai vieilli, j'ai pris du plomb dans l'aile, et je mesure pleinement l'étendue de la tâche. Il ne s'agit pas de me jeter tête baissée dans une écriture inarticulée qui s'apparenterait à l'écho de son cri deux fois millénaire.
Je voudrais bien conduire l'attelage pour une fois. Je voudrais bien, cette fois, ne pas me laisser embarquer sans défense dans la conception d'un bouquin qui me prendra mes jours, mes nuits, ma santé, ma vie. Je ne voudrais pas souscrire au rythme forcené des mines de plomb argentifère et des pillages et massacres dans la campagne athénienne...


Et c'est là, c'est là, qu'arrivent les images, et bien malgré moi. Bien avant les mots viennent les sensations, les images, les flashes qui me forcent à fermer les yeux pour regarder en moi-même, s'exhumer de la nuit, comme une ombre puissante, mon irréductible Sans-Nom.

Est-ce lui, en est-ce un autre... Il y a tant de poussière encore autour de lui. Tant d'obscurité. Tant de silence. Les mots ne se sont pas encore mis en place. On croirait au calme qui précède la tempête.
Ainsi, depuis quelques mois, je porte en moi ce Nouveau Livre qui ne veut pas s'écrire aussi vite que je le souhaiterais. Parce qu'il est temps, moi je vous le dis, que ça m'arrive enfin.
Pouvoir écrire la suite des "Fragments d'une vie brisée".
PS : Quelques lignes ont été écrites, des blocs-textes dont je ne sais pas s'il sera possible de les intégrer dans le corps du second récit. En voici un extrait...

 

- N'as-tu pas compris que l'odeur du soufre, cette odeur d’œuf pourri qui me soulève le cœur, je ne la sentirai plus qu'une fois vengées par le sang nos souffrances et nos humiliations ? A quoi servirait d'être libre, sinon !?
- A vivre ta vie. Quoi d'autre.
- Ma vie, répartit Ektos en ricanant, dans la peau d'un esclave qu'Athènes condamna sans appel aux mines du Laurion ? J'aimerais mille fois mieux être comme toi. Je voudrais tant, dit-il en prenant son casque au Spartiate étendu mort à ses pieds, être l'un des tiens.
Et coiffant le casque, qui lui barrait le regard d'une ombre de fer, il dit encore à voix basse, avec l'accent du désespoir et de la passion.
- Que faut-il que je fasse, dis-moi, pour gagner le droit de me battre à tes côtés contre ceux qui m'ont trahi.


© Thaddée Sylvant
- Extrait. - Première version des « Fragments II »

 

 

Note du 26 septembre 2010

Je n'ai, pour l'instant, pas donné suite à ce projet.

commentaires
1 2 > >>