Quatre jours & quatre nuits de folie

par Thaddée  -  7 Décembre 2014, 11:33  -  #Photo et Vidéo

Hier après-midi il fallait que j'aille en ville, entendez Lyon. Très froid. Ciel de neige et vent du Nord. A 3 heures de l'après'm, les rues sont déjà impraticables, bourrées de monde.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

En sortant de Perrache on tombe sur le Marché de Noël. C'est bien plus animé que l'année dernière. Une foule compacte s'agglutine devant les chalets.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

On imagine facilement ce que ce sera à la nuit tombée. Vous voulez que je vous dise ? - Ça me soulage drôlement d'habiter un petit patelin qui, entre nous, n'est pas moins décoré, moins illuminé que la ville de Lyon. Nous aurons même notre petite Fête des Lumières, et notre concert sur la place du marché : la scène est dressée depuis deux jours.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

Les attractions pour les enfants tranchent sur le ciel blanc. Toutes rouges, elles donnent le ton des Fêtes de Noël.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

Plus loin, sur la place Bellecour, une fanfare attire les badauds. Un attroupement fait cercle autour de l'orchestre.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

La Grande Roue tourne au-dessus de la place. Je ne l'ai jamais vue aussi belle qu'aujourd'hui, plaquée sur le ciel laiteux tel un majestueux voilier blanc et bleu.

Quatre jours & quatre nuits de folie

Les hommes en rouge installent les barrières de sécurité. Ça va chauffer ce soir. Du 5 au 8 décembre, la ville de Lyon accueille plusieurs milliers de touristes qui débarquent par autocar, bien décidés à profiter des spectacles pyrotechniques. Pendant ces quatre jours, Lyon n'est plus aux Lyonnais. Ceux qui travaillent ici, ceux qui vivent ici s'énervent ; on les comprend : impossible de circuler. Les piétons traversent au feu vert. Tout est bloqué.

Quatre jours & quatre nuits de folie

Il n'y a guère qu'en avion qu'on peut espérer prendre l'air, quand d'autres préfèrent prendre de la hauteur sur la Grande Roue. A chacun son truc. Le mien, c'est de rester à la maison pendant que les autres piétinent et se marchent sur les pieds. J'en connais qui roulent sur des centaines de kilomètres pour assister à la Fête des Lumières. Moi je ne bouge pas de chez moi !

Quatre jours & quatre nuits de folie

Le clocher, calme et solitaire, domine la rue de la République où je m'achemine, me frayant un passage entre les groupes de promeneurs. Il me faut de bonnes chaussures de marche, que j'achèterai chez André : bleu-gris, avec des franges, confortables et décontractées, bien chaudes pour l'hiver.

Quatre jours & quatre nuits de folie
Quatre jours & quatre nuits de folie

En voilà deux qui s'esbaudissent de voir passer tant de monde devant la vitrine. Le marchand de sable ne passera pas ce soir. Ou alors ... très-très tard dans la nuit.

Quatre jours & quatre nuits de folie

Tourne, tourne le carrousel fermé, bien à l'abri du froid, pour le bonheur des plus petits. Cette jeune fille me glisse un regard de défi : oserai-je la prendre en photo ? - Oui. C'est une fête grand public, notre image appartient à tout le monde, Lyon, pendant quatre jours et quatre nuits, devient le centre du monde.

Si toutefois vous souhaitez jeter un coup d’œil sur la Fête des Lumières avec ses spectacles pyrotechniques, cliquez sur le lien ci-dessus _▲_. C'était l'année dernière, j'étais sur la Place des Terreaux à Lyon. Passez tous un beau dimanche, le deuxième dimanche de l'Avent !

Quatre jours & quatre nuits de folie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F
je crois qu'il faut au moins l'avoir vu une fois dans sa vie et il y a tjs du monde pour de telles attractions
Répondre
L
Très sympa ce marché
A bientôt
Répondre
E
Bonsoir Thaddée
Il y a un an déjà j'étais à Lyon pour assister à la fête des Lumières . J'ai beaucoup aimé . C'est vrai qu'il y avait beaucoup de monde . Cela me fait penser aux Bayonnais qui désertent leur ville pendant les fêtes de Bayonne et laissent leur place aux touristes (pas tous .....)
Bonne soirée
Bises
Ely
Répondre
F
Comme toi je déteste la foule mais bon je suppose que si cette fête des Lumières a pris tant d'ampleur c'est en raison de son succès. Je suppose aussi que les commerçants en tirent quelques bénéfices. En tout cas, la technique aidant et progressant chaque année semble évoluer vers le plus plus... mais bon je n'ai vu que les images à la télé.. en Ile de France je fuis toutes les manifestations qui reccueillent trop de succès et donc de monde.
Je te souhaite une bonne semaine. Bisous
Répondre
P
Bonjour Thaddée,
Félix s'est inscrit au Bal des plumes sans te le dire et toi, pendant que tu te promenais en ville, il était chez Colibri et Eowin !
Hier, on a vu un aperçu de la fête des lumières à la télé. Peut-être que c'est toujours pareil d'une année sur l'autre mais pour celui qui n'y a jamais été, c'est quand même un beau spectacle ! Mais ma maîtresse est comme toi, elle fuit la foule !
Bonne soirée et câlins à Félix qui doit être comme moi, bien fatiqué !
Répondre
M
La foule me fait tourner la tête et craindre le vertige, presque autant que la grande roue, majestueuse, que tu as eu l'idée d'incliner pour accentuer encore le " déséquilibre " qui me prend ! Mais j'aime ces photos ! Merci Thaddée.
Bisous pour toi et câlins pour Félix. En lisant Chatdesîles, j'apprends que Félix ne t'a pas demandé la permission d'aller au bal ... Il n'est pas Cendrillon, mais quand même ... Rien dire à mawmaw ... !!! ;-)
Répondre
J
je te comprends!! Ici à Rome c'est tous les jours la fete des lumières avec le monde qui envahit les rues. C'est là où une vraie citadine connait les rues sans monde!! :-)
Un joli reportage sur cette ville que je connais trop peu!
Bonne fin de journée!
Répondre
P
Merci pour cet article très intéressant - je me rends compte que tu es de mon avis - TROP DE MONDE - ce n'est plus cette fête féérique et si précieuse que nous avons connu lorsque nous sommes arrivés à Lyon en 1963.
ces petites bougies qui éclairaient toutes les fenêtres de la cité, c'était vraiment magique.
Je pense qu'il doit y avoir de la magie dans toutes les lumières de la ville et je comprends l'engouement mais il aurait fallu garder l'intimité du 8 décembre et offrir toute la beauté de la ville en folie à une autre date.
Je connais de nombreux lyonnais ou de personnes habitant autour de Lyon qui déserte la ville du 5 au 8 décembre.
Bonnes fêtes de fin d'année pour toi.
Répondre
C
Merci pour ce beau reportage ! Je souris en le voyant car j'aime bien cette ambiance ...
On devine qu'il fait froid, les gens sont tout emmitouflés !
Câlinous à Félix, qui a dû rentrer du bal des plumes dans la matinée ...
Bon dimanche Thaddée !
Répondre
C
Mais Félix s'était inscrit et il est venu !!!!!!
T
Oh oui il fait froid, avec un vent glacé ! Emmitouflés jusqu'aux yeux les Lyonnais ! Par contre le bal des plumes, complètement zappé ... la semaine est tellement chargée, j'ai oublié :-( RV sans faute au prochain ! Beau dimanche Chatdesîles et gros câlin à Colibri et Eowin !