Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Papier de Verre, le blog de Kiki, Félix et Thaddée ↫

Ce qui parle le mieux de nous, ce n'est pas ce que nous disons, c'est ce que nous faisons. Je fais des livres qui parlent de moi sans le dire. - TS | Actualité OB Kiwi et plates-formes de blogs, Déco blogs, Balades à Sète, Chroniques lyonnaises et fidésiennes, Histoires de chat, Littérature, Photographie, Société ... Communauté : "Victor & Victoria", esprit shabby chic, romantique et cosy. Blog classé dans la catégorie Lifestyle.

Sète, l'île bien-aimée

Publié le 14 Mars 2016 par Thaddée in Photo et Vidéo

Sète (Hérault) - Port de commerce, créé par Louis XIV, de 1666 à 1669 et reconstruit après la seconde guerre mondiale. Les poètes Paul Valéry et Georges Brassens sont nés et ont grandi à Sète, de même que Jean Vilar, acteur et metteur en scène, qui rénova le théâtre du XX° siècle.

Carte postale

Pourquoi Sète me direz-vous ? Il y a tant de jolies villes au bord de la mer ! - Eh bien, pour trois raisons !

1 - Sète est un souvenir d'enfance avec ses terrasses de bistrots en face des bateaux.

2 - Sète est la ville maritime la plus proche de Lyon, le trajet en train dure à peine plus de deux heures.

3 - En choisissant bien mes dates et mes horaires, le voyage aller-retour me revient à seulement 40 euros !

 Vue d'ensemble de la plage.  Cabines en toile sur la plage. Au fond, les cheminées d'usines.

Vue d'ensemble de la plage. Cabines en toile sur la plage. Au fond, les cheminées d'usines.

Au-delà de ces considération d'ordre quelque peu ... matériel, Sète m'amuse et me repose parce que ce qui encombre les rues là-bas, ce ne sont pas les voitures, ce sont les bateaux ! Il y en a partout. Je marche et paf au bout de la rue je vois un chalutier. Je marche et paf je me prends les pieds dans des cordages. Je marche et paf je me tords les chevilles sur les pavés disjoints et glissants.

 La plage du Lazaret à Sète

La plage du Lazaret à Sète

Et pour finir, Sète n'est pas une station balnéaire : elle a gardé son caractère authentique de ville de pêcheurs attachée à ses traditions, les Joutes de la Saint-Louis par exemple. Pour l'instant j'y vais en touriste. J'y vivrai peut-être un jour, mais pas avant l'âge de la retraite parce qu'il n'y a pas de travail là-bas, même si les loyers sont très attractifs.

L'âme du Poète

Je souhaiterais vous proposer, pour commencer, une vision poétique de Sète. Je sais que certains d'entre vous n'aiment pas cette ville. C'est peut-être là un moyen de vous la faire découvrir autrement. Plus tard, je vous montrerai des images plus traditionnelles : la mer, les bateaux, la végétation. Mais pour l'instant place à la magie, si vous le voulez bien.

Clic pour voir les images en grandClic pour voir les images en grand

Clic pour voir les images en grand

Ce qui m'a sauté aux yeux la première fois que j'ai visité Sète c'est que c'est une île bleue. Très peu de verdure, la végétation méditerranéenne se résumant aux palmiers et aux cactées ; végétation sur laquelle je ferai le point dans un prochain article. Alors quand on surprend quelques fleurs, on s'en sert vite de cadre pour mettre en valeur les perspectives dégagées de cette jolie ville sillonnée de canaux et de ponts.

Sète, l'île bien-aimée

Filets et cordages habitent pleinement les quais pavés ou non. Rouleaux, torsades, écheveaux, bleus, roses, écru, tressés, démêlés, racommodés par des mains d'hommes.

Sète, l'île bien-aimée

On s'occupe de repeindre en blanc ce vieux restaurant sur le port. J'ai vite immortalisé l'ancien volet souligné de bleu délavé et surmonté de sa fresque marine.

Théâtre Jean Vilar, le Théâtre de la Mer

Théâtre Jean Vilar, le Théâtre de la Mer

Clic pour voir les images en grandClic pour voir les images en grand

Clic pour voir les images en grand

Sète, l'île bien-aimée

Un 'village' émaillé de couleurs très gaies a remplacé les mobile-homes et les tentes militaires. Les Anges de la Rue, c'est le nom d'une association qui donne du travail et un toit aux sans-abris.

Sète, l'île bien-aimée

Ce pourrait être une photo prise en Grèce, en Sicile, c'est que je me suis dit en admirant ce bel et noble arbre du Sud. Moi qui ai tant voyagé ... Dans ma jeunesse je ne prenais pas de photos ; j'achetais des cartes postales. A l'époque le numérique n'existait pas ; la pellicule et le développement du film, ça coûtait cher !

Sète, l'île bien-aimée

La transparence de l'eau laisse voir le fond, et le petit monde sous-marin qui participe à la vie active des barques et des bateaux. A suivre, deux épisodes : le premier intitulé "Sète, la couleur de l'eau" ; le second, consacré à la végétation rare et préservée de la Corniche.

Commenter cet article

maîtresse Poupette 15/03/2016 19:21

Je suis allée à Sète une fois mais je n'ai pas vu grand chose car j'accompagnais un groupe de jeunes handicapés mentaux et on ne sortait pas beaucoup du centre de vacances. Mais ce que j'en ai vu m'a plu.
Bonne soirée

Mina/Jacqueline 14/03/2016 15:47

La Mediterranée comme jel'aime mais aussi tant de souvenirs du temps où j'habitais en Afrique, lorsque nous accostions à Port Vendre.J'imagine que la ville a du changer un peu.....mais tes photos me rassurent! Bises petite!

Jean-Marc 14/03/2016 09:56

Bonjour Thaddée. Inutile de demander si ça a été un bon week-end. Ton attirance pour l'eau a dû être comblée, et j'aime aussi bien cette ville où j'ai eu l'occasion de promenades agréables.
Et puis pour moi c'est aussi un peu l'âme de Brassens que j'adore que je peux retrouver là bas. A cette occasion, ré-écouter sa magnifique "supplique".
Bon retour sur la terre ferme.

Phiphi 14/03/2016 09:44

ah oui, Céte devenu Séte ...... La ville aux milles visages ......Et sa réplique de Venise , mais aussi de Marseille à d'autres endroits .

La ville qui sait ne pas se mélanger ......Cimetiére des riches, cimetiére des pauvres ....la corniche , la pointe courte ....

Mais surtout ne pas être pécheur non sétois en septembre .........C'est très risqué .....

Eric 14/03/2016 08:37

C'est un endroit que j'ai adoré, j'y ai été deux fois. Le paysage que l'on voit de la colline est enchanteur. Ses habitants étaient très accueillants à l'époque de mes visites...Aujourd'hui je retrouve quelques photos de Sète en regardant l'un ou l'autre épisode policière de "Candice Renoir" (quand je suis en mode cerveau repos hihi) Bisous, bon séjour!